Ralph Gibson

224
com_k2.item
(15 votes, moyenne 5.00 sur 5)
Ralph Gibson5.00 sur 50 basé sur 15 votants.


"Dans un médium aussi récent que la photographie, il me semble impératif de faire un sérieux effort pour découvrir et annoncer son thème personnel. Ce dernier devient une signature visuelle qui appartient au photographe. faute de quoi, le travail devient académique, et n'est plus qu'une variation sur le thème précédent."  Ralph Gibson.

Ralph Gibson est né en 1939 à Los Angeles. Le jour de ses 17 ans il s'engage dans la Navy où il acquiert un bagage technique photographique complet. Il réside actuellement à New York.

Son premier livre

Son premier livre  "The somnanbulist "  diffusé en 1970 lui apporte la notoriété ce qui lui permet d'abandonner la photo commerciale, travailler sur ses propres projets artistiques et éditer de nombreux livres avec sa maison d'édition : Lustrum Press.

Son style

Ralph Gibson est un maître de l'effet dramatique surréaliste et de l'abstraction.

Ses photographies "minimalistes", à fort contraste noir et blanc, représentent souvent des éléments géométriques ou des gros plans sur des parties du corps (utilisation courante des mains notamment qui ont un pouvoir important de suggestion).

Ses écrits sur l'art et le processus créatif en photographie méritent que l'on s'y attarde

"Cela fait des années que j'étudie le processus créatif de mon travail pour essayer de l'améliorer.

Cela m'a conduit à éliminer sans pitié un grand nombre d'obstacles conventionnels que la vie met en travers de la créativité.

Si un mouvement ou une situation ne fonctionnait pas dans mon travail, c'est qu'ils étaient, par défaut, mauvais en soi.

Grâce à ce raisonnement simpliste, je suis passé vers une forme d'abstraction que je continue aujourd'hui à chercher dans mes photos.

J'élimine du champs de vision tout ce qui serait superflu par rapport au contenu que je désire obtenir.

Le Brésil, l'Egypte, la sémiologie : chaque culture développe sa propre sémiologie particulière, son propre système de signes et de glyphes.

Je cherche et trouve ces indications de différentes manières. Cela peut-être la langue, la musique, ou des stimuli entièrement visuels qui me montrent la voie. Un socio-anthropologue entrainé pourrait atteindre de façon plus directe les racines d'une société spécifique.

Le fait que je m'intéresse à la formalisation de la culture sous une forme purement visuelle implique qu'en tant que photographe, je dois observer et m'efforcer de trouver les signes primordiaux et les plus caractéristiques de l'endroit.

Cela m'aide à dégager une impression d'ensemble, à trouver un point de départ dans le pays. Les images du Brésil tendent à converger car la couleur leur sert de marque d'identité.

Ces signes tombent dans une catégorie culturelle unique. La palette de cette société est née de la musique, de l'environnement et du plaisir. La couleur prévaut sur tous les thèmes.

Mes travaux sur l'Egypte contiennent tous la forme pointue des feuilles de palmier, qui a inspiré celle des outils, des lettres et autres objets de sémiologie locale.

Je m'aperçois que ces artefacts habitent ma photographie à la façon d'une grammaire, en indiquant comment et où regarder. "

Source : Réfractions - pensée sur l'art et la photographie, R. Gibson.

 

« Avant d'apprécier une image, le lecteur a besoin de comprendre ce qu'il voit ainsi que la démarche de l'auteur. Heureusement le lecteur réagit à plusieurs niveaux de stimuli. Par exemple l'abstraction a toujours joué un rôle important dans l'expression artistique des arts plastiques et commence à être accepté en photographie.

Il n'y a rien de neuf à propos de l'abstraction en peinture pourtant le public respecte plus la peinture que la photographie qui parfois est pressenti comme un art mineur et éphémère... vous regardez une photographie puis vous tournez la page. R. Gibson.

Extrait de The Somnanbulist


"Te voilà en présence d'une suite onirique où tout est vrai, peut-être encore plus vrai que dans la réalité. En dormant, un rêveur se retrouve ailleur sur la planète et se scinde en au moins deux êtres...
La photographie devenait l'instrument de mon introspection. Rien à faire !

L'appareil me conduisait dans d'autres dimensions, il me lançait dans l'expression de sentiments complètement neufs, mes clichés prenaient une tournure résolument surréaliste. Je n'en comprenais pas le sens mais je continuais dans cette voie. J'ai fini par me rendre compte que j'avais photographié un état de rêve. L'heure était venu d'en faire un livre. ...".

Extrait de la série Infanta


"Chez une femme, la beauté réside dans un champ énergétique chargé de particules lumineuses.

C'est presque comme si la lumière elle-même constituait le sujet, et la femme sa source irradiante. Les lignes d'une forme féminine reflètent toutes les situations lumineuses possibles, de sorte qu'une photographie de nu réussie finit par désigner simplement un évènement de la lumière en soi...".


Extrait de Chiaroscuro

 

"La photographie de rue est toujours à l'affut, et c'est ce qui lui permet de créer une image qui trouve dans la réalité une source de vérité accrue... Mes intérêts ont changé : j'ai abandonné depuis longtemps la volonté de saisir les crises du drame humain et, à la place, je me suis orienté vers des images qui ménagent le moins de place possible à des thèmes extérieurs.

Ralph Gibson en pleine action

 

 

"Un livre dévoile mes réflexions au sujet de mes photographies

et du contexte dans lequel elles sont destinées à être vues. C'est là une distinction importante.

Dans un livre, je peux avoir I'entière responsabilité du contexte des travaux.

Le livre informe I'observateur du contexte dans lequel les images doivent être vues.

Alors que le spectateur, dans une exposition de photographies, est libre de se promener à sa guise dans la galerie, un lecteur tient le livre à une certaine distance spécifique de ses yeux, et il est généralement assis dans un fauteuil bien éclairé qu'il préfère.

Cette distance du regard est presque toujours la même d'une personne à I'autre. L'ensemble des images excède la somme des parties. Les livres peuvent parler de tout, mais lorsqu'il est réussi, un livre est une chaîne ininterrompue de bonnes décisions".

 "I make books because my chosen audience is you, the gentle reader, the book lover who actually wants to reflect on the images and their interrelationships.This is how my work has evolved over the decades. I so enjoy seeing the image well printed on a fine sheet of paper, beautifully bound and warm in the hand and perceived at the perfect viewing distance. This is a form of total artistic autonomy. A book is about part to part; part to whole. This translates as page to page; page to book. The book then becomes an  object in its own right, a thing unto itself that can have a long and interesting life. It can sit on the shelf for years and the instant it is taken down and viewed it springs to life... a constantly renewable form of energy. 
I am simply only as good as my next photograph. That's the one that counts the most... 
Digital is a great way of transferring information, but digital imaging systems are not photography, because photography has to do with the alchemy of light on film. Photography creates a new information that wasn’t there before, whereas digital transfers information that is in front of you. Like the telephone can transfer my words to your ear …" - Ralph Gibson.

 

Si vous aimez ses photographies vous aimerez probablement sa musique :

 
 

 

 

 

 

 

Liens externes

 

Lu 8546 fois Dernière modification le jeudi, 17 mars 2016 19:59

Ajouter un Commentaire


Navigation Interne

Evènements Photo
Actualités Photo
Salon de la Photo Paris
Foire de Bièvres
Paris Photo
Prendre des photos dans les musées
Prendre des photos dans les chateaux
Journée porte ouverte
Concours Photo Internationaux
Concours Photo France
Concours Photo Studio+
Le reflex numérique
Comprendre le capteur
Capteur FULL FRAME ou APS-C ?
Quel reflex choisir ?
Combien de pixels ?
Entretenir ses objectifs
Nettoyage du capteur
Tests de matériels photo
Zeiss C-Biogon 35mm F2.8 ZM
Micro Nikkor 55mm F2.8 AIS
Nikon D5300
Nikon D610
Le Book Photo Prat Modebook A3+
Les moyens formats numériques
Massicot Pearl Economy
Le nikon D800 36 MP
Trépied MANFROTTO 055CLB + rotule 3D
Imprimante EPSON STYLUS Pro 3880
Les objectifs 35mm pour Leica M
Test EPSON SureColor SC-P800
Télémétrique contre reflex
Tests anciens boitiers numériques
Les objectifs Leica 50mm
Objectifs Jupiter 8 et J3
Test objectifs
Test imprimantes photo
Les papiers Jet d'encre
Comparatif livres photos
Canon 5D Mk 2
Canon EOS 500D
Canon EOS 600D
Nikon 50mm 1.8 G
Objectifs Nikon
Nikon D700
Nikon D5000
Nikon D5100
Leica M8
Essai Leica M9
Leica M9 vs M8
Objectifs Voigtlander Leica
Fuji Finepix X100
Objectif Voigtlander 90 mm
Pentax K-x
Zooms pour APS-C
Canon EF 50mm F1.4 USM
Le Leica 35 mm F2 Asph
Le Canon EOS 5D MkIII
ILFORD Gold Fibre Silk
Harman Gloss Baryta 320 gr
Un fish-eye à petit prix
Dictionnaire Photo
Art photographique
Steve McCurry
Martine Franck (1938-2012)
Développer un style photographique personnel
Reportage : carnet de notes lisbonnaises
Brassaï
Le mouvement surréaliste et la photographie
Anders Petersen
Erwin Blumenfeld
Pete Turner empowered by color
Raymond Depardon
Magnum Photos
Edouart Boubat
Pierre et Gilles : photographie et peinture mélées
Patrick Demarchelier
Robert Doisneau
Manifeste pour une photographie d'Auteur
Comment progresser en photographie
L'art des photographes
L'Art photographique sous l'ère numérique
Portraits en gros plan en noir et blanc
Irving Penn
Dina Belenko
Les trois stades de la photographie
Pourquoi photographier en noir et blanc ?
Anatomie d'une émotion
Citations photographiques
Man Ray
Henri-Cartier Bresson
Le Nu en photographie
JL Sieff
André Kertesz
Bill Brandt
Edward Weston
Richard Avedon
David Hamilton
Ralph Gibson
Sebastiao Salgado
Joseph Koudelka
Sam Haskins
Diane Arbus
Helmut Newton
Willy Ronis
Une bonne photographie
Doubles vies photographiques
Histoire de la photographie
Photographes français...
Iosif Berman (1892- 1941)
Erno Vadas (1899-1962)
Ervin Marton (1912-1968)
René Le Bègue (1857- 1914)
Max Thorek
Alexandru Bellu
Hedy Löffler-Weisselberger
Les Frères Reutlinger
Ghost in Residence
Pierre Mac Orlan
Emil Fisher
Gaspar TOROK
Victor Bolder
Almanach 1959
Rónay Dénes (1875 -1964)
La Sardaigne des photographes
La peinture puis la photographie
Les découvertes Photo
Louis-Amédé Mante
Les femmes photographe
Theodor Glatz
Un maître du tirage N&B
Un chasseur d'images
Photographe ère Ceausescu
Etre Ferré en photographie
1er photographe de guerre
Louis Stettner
K...photographe de plage
Le photographe déchaussé
Sammer Makarius
Chin-San Long
Soumito
Eli lotar (1905-1969)
Janos Reismann
Jean-Baptiste Corot
Débuts en Roumanie
Manuel Opazo
Le baron GROS
Jean Geiser
Emeric Feher
La boite de Larisa
Le Studio Manassé
Madame D'Ora
Monsieur Cercel
E. Stockins(1903-1995)
Zou Bo’qi (1819-1869)
Edouard Bollaert
Anatole Magrin
Le NU en Photographie
André Garban
Domon Ken
Aurel Bauh
Robert Moisy
Willy Otto Zielke
Erna Lendvai
J.G. Courtellemont
Roger Catherineau
Stanislav Erman
Pedro Luis Raota
Thomas Binford
Victor Plumier
Quinto Albicocco
Anton F. Baumann
André Dienes
L.Guermond : Hanasaka
Dorothy Wilding
De Chine soixante après
Rogi André (1905 -1970)
Seymon Fridlyand
Ion Vincent Danu
Wilhem Angerer
Dragos
Ergy Landau
André Steiner
Bazil Roman
Dinu Lazar
Sulina
Photo de plage...
Hanna Forman
Vidéos
Thèmes et techniques
Matériels et logiciels Photo
Photographes, Art Photo
Evènements et expos
Photo argentique
Photo pratique, divers
Arts Plastiques, Culture
Vidéos en anglais
Téléchargements

Rejoignez Studio+

Devenez membre de la communauté :

Communauté Studio+

  • Découvrez l'association
  • Partagez vos photos
  • Trouvez des modèles
  • Rentrez en contact avec des photographes

 

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

Témoignages

  • Dès les premières minutes, une atmosphère fortement sympathique se fait ressentir.Au fur et à mesure de la matinée des échanges sur nos différentes expériences de la photos s'opère, Rémy notre "maître de conférence" défile le cour, ses conseils s'imprègnent. Après la théorie, place à la pratique.Les clichés se dévoilent dans la lueur des flashs, dans une atmosphère studieuse et décontractée des stagiaires, mettant en application tous les conseils donnés. Une journée fortement agréable. Encore merci pour cette Journée.
    VinceFoto

  • Bonjour,Merci pour le stage, vraiment très bien.J'ai appris énormément. Vous remercierez madame pour le repas.J'espère sincèrement à un autre stage.
    T.R. Photographe (dept 63)

  • Bonjour,Encore merci pour ce stage en tout point exceptionnel sur le plan photographique et gastronomique.À bientôt pour un nouveau stage et bon week-end.
    A.G., photographe à Paris

  • Bonjour,Merci pour la qualité de votre stage. C’était très agréable.Vous trouverez les photos reprises et mises en ligne sur mon blog: http://magamellamoi.over-blog.comCordialement,
    G.T. photographe (93)

  • J'ai chargé les photos de Sonia sur mon ordi et il n'y a vraiment pas grand chose à jeter ! Elle est super ! Merci encore, elle pose en Pro et je n'ai jamais fait d'aussi belle photos ! Comme un Pro ! Merci, Bien à toi et à Marie-Christine.
    D.B. Photographe en Seine et Marne