vendredi, 16 septembre 2011 07:55

Aurel Bauh

485
com_k2.item
(2 votes, moyenne 3.50 sur 5)
Aurel Bauh3.50 sur 50 basé sur 2 votants.


Le Petit Paris, comme on appelait encore Bucarest dans les années 1930, est bien rendu dans le livre de photographies par Les éditions d’état pour la littérature et les arts Bucarest 1957.

Voici ce qu'on peut lire en français dans la préface sous la plume de l’écrivain poète Tudor Arghezi :

« L’artiste dont l’objectif a saisi d’une façon si harmonieuse les angles et les perspectives de Bucarest avec son goût et son talent unique dans l'art de portraiturer un paysage et d’en fixer l’image, cet artiste s’appelle Aurel Bauh »

Ce Bucarest qui n’a pas encore souffert les affres d’une politique, ou disons qui a souffert d’une absence de politique, est encore proche de sa grande sœur Paris.

On y voit, entre autre, l’hôtel Athénée Palace construit par Bradeau ou la Caisse d’Epargne construite par Paul Gottereau…. etc...

Pas seulement la patte française bien sûr, mais quand même, une influence qui vient de là-bas mais aussi de magnifiques bâtiments dessinés par des architectes roumains de qualité comme Savulesco, Berindei ,Storck et j’en oublie...

Un parcours au rythme lent de clichés bien cadrés via l’histoire du 16 ième siècle avec l’église Curtea Veche, le musée des antiquités, les maisons d’habitation modernes du quartier Ferentari ou le stade Dynamo…etc .

Un travail de photographe qui maîtrise la photographie d’architecture, un témoignage daté de 1957, pour ceux qui ont la lourde charge de sortir cette magnifique ville du chaos où elle est tombée aujourd’hui  par ……les erreurs de l’histoire.

Aurel Bauh avait son studio rue Popa Rosu, pas très loin de Calea Victoriei, une des artères les plus importantes de la ville, pas très loin du fameux café hôtel Capsa dont l’ambassadeur français Paul Morand disait en 1943-44 que c’était le cœur de la ville (comme une ambiance culturelle des années Montparnasse).

Il est curieux alors que seulement un livre  resterait comme preuve du travail de ce photographe.

                

 


Il a bien fourni des photos de terrain pour la revue Sociologie Romaneasca avec un travail apprécié par son ami Anton Galapentia , le rédacteur en chef qui passera, avec grands risques , à  un membre de la famille Bauh, de confession juive, l’aide financière de Aurel .


  

Il a bien illustré Oameni si carbuni in Valea Jiului Editura de Stat 1947 par l’écrivain Geo Bogza, un des théoriciens de l’avant garde roumaine.

                     


Dans son studio, il a bien du faire des portraits des hommes en vue de Bucarest, des intellectuels ou des artistes et aussi des cartes postales comme l’ont fait ses collègues de l’Association des Artistes Photographes de la République Populaire Roumaine dont il est membre fondateur en 1956.

Très peu de traces si ce n’est un témoignage de la photographie, d’un des critiques tout puissant de l’époque vêtu de son uniforme soviétique, exposée dans la vitrine du studio.

Ce critique s’appelle Jules Perahim, maître du surréalisme qui finira ses jours en France (2008) en y retrouvant sa liberté de penser dès 1969.

Tiens donc, on reparle de Paris. Et si Aurel Bauh (Bauch) avait connu la ville lumière ?

Et bien oui et le mystère devient encore plus épais.
 

Paris 1920-1934 ?

Des photos en ventes sur www.arcadja.com/auctions/it/bauh_aurel/prezzi-opere/358436/

Des titres : amphithéâtre de la faculté de médecine, nu féminin, sans titre/pieds nus, les têtes de poissons

Le marché de la photographie nous met sur la piste.

Quelques images, de plus en plus recherchées sont en plein dans cette modernité photographique comme le montre l’exposition de la MNAC de Barcelone avec une image signée Aurel Bauh 1929. Sans titre

El estadounidense Man Ray es el ejemplo más conocido de artista establecido en París, donde triunfó, igual que lo hicieran Brassaï, François Kollar, Germaine Krull o André Kertész. Otros artistas de la época establecidos en París y con obra en esta exposición del MNAC son Marcel Duchamp, Laure Albin Gillot, Aurel Bauh, Hans Bellmer, Pierre Boucher, Florence Henri, René-Jacques, Fernand Léger, Eli Lotar, Raoul Ubach, André Papillon, André Vingeau y René Zuber.

Il est donc au coté de beaucoup de ces photographes qui explorent aussi les nouvelles techniques comme la solarisation, le photogramme, la photo sans appareil photo, le direct sur la surface photosensible et aussi à coté de Fernand Léger avec qui il étudie.

Aura-t-il été aussi élève d’Archipenko sur les conseils de Léger dans les années 1920-1921 à Berlin comme l’indiquent certains indices ? Donc Bauh serait à Paris, déjà, dès 1920 ? Relations avec les roumains comme Brancusi et Tzara ?

Mais Assia Granatourof, la jeune modèle rayonnante de ses 20 ans , celle que décrira le sculpteur Despiau  comme ayant….« les épaules égyptiennes et le bassin grec »…. !


Cette ukrainienne d’origine dont le corps puissant sera couché, pour la ligne, sur le papier photographique par des artistes de renom dont je vous joins la liste.( photo à venir dans la causerie Ergy landau)

  • Aram Alban,Laure Albin-Guillot,Aurel Bauh,Nora Dumas,Rémy Duval
  • Germaine Krull,Ergy Landau,Dora Maar,Harry Meerson,Jean Moral
  • Roger Parry,Rogi André,Roger Schall,Emmanuel Sougez

Donc Aurel Bauh est à Paris dans ces années si importantes pour l’histoire de la photographie européenne et il revient pour créer son studio à Bucarest en 1934 ?


Bucarest 1934-1961

Aura-t-il eu raison, fut il forcé de revenir,que savait-il de l’avenir qui allait assombrir les cieux roumains ?

Il semble qu’il n’ait du, qu’à sa qualité d’excellent professionnel et à son réseau d’amitié, de pouvoir continuer son métier, tout en faisant l’objet d une certaine surveillance par les sbires de la sinistre Securitate de Ceausescu.

Cela expliquerait-il le silence sur le travail de l’artiste ?

Selon la veuve de Ilarie Voronca, le poète d’avant-garde, Aurel Bauh l’a photographié à une terrasse de Montmartre quelques temps avant sa maladie.

Voranca décédera en 1946 donc avant le durcissement des facilités de voyages vers l’Europe de l’Ouest.


Paris 1961-1964

Il revient à Paris en tant que photographe free- lance et y meurt dans un accident, 64 ans après sa naissance en 1900 dans la ville de Craiova qui aura été récompensé cette même année par une médaille d’or à l’Exposition Internationale de Paris pour son projet de parc dessiné par l’architecte français Edouard Redont.

Les images de Aurel Bauh sont dispersées en France, en Allemagne et en Israël et dans des collections particulières.

Ses clichés, ses négatifs ont-ils disparus à jamais, détruits volontairement ou non ?

Peut être cette causerie photographique aura-t-elle la chance d’être lue et de provoquer un travail  de recherches plus ample ?
     .             

 


 

  • http://www.actuphoto.com/photographes/biographies/aurel-bauh-12396.html
  • http://www.cornelyu.ro/blog_r/?p=1332 blog de Cornelyu
  • A trouver : Arts et Métiers graphiques 1936

 

Lu 3555 fois Dernière modification le lundi, 19 septembre 2011 12:31
Rémy Gautard

Passionné par la photographie argentique & numérique et pratiquant la photo depuis maintenant plus de 30 ans, j'organise avec Studio-plus.fr des stages d'initiation pour débutants jusqu'aux plus expérimentés. Retrouvez-moi sur Google+

Découvrez les prochains stages

Site internet : www.remy-gautard.book.fr E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ajouter un Commentaire


Navigation Interne

Evènements Photo
Actualités Photo
Salon de la Photo Paris
Foire de Bièvres
Paris Photo
Prendre des photos dans les musées
Prendre des photos dans les chateaux
Journée porte ouverte
Concours Photo Internationaux
Concours Photo France
Concours Photo Studio+
Le reflex numérique
Comprendre le capteur
Capteur FULL FRAME ou APS-C ?
Quel reflex choisir ?
Combien de pixels ?
Entretenir ses objectifs
Nettoyage du capteur
Tests de matériels photo
Zeiss C-Biogon 35mm F2.8 ZM
Micro Nikkor 55mm F2.8 AIS
Nikon D5300
Nikon D610
Le Book Photo Prat Modebook A3+
Les moyens formats numériques
Massicot Pearl Economy
Le nikon D800 36 MP
Trépied MANFROTTO 055CLB + rotule 3D
Imprimante EPSON STYLUS Pro 3880
Les objectifs 35mm pour Leica M
Test EPSON SureColor SC-P800
Télémétrique contre reflex
Tests anciens boitiers numériques
Les objectifs Leica 50mm
Objectifs Jupiter 8 et J3
Test objectifs
Test imprimantes photo
Les papiers Jet d'encre
Comparatif livres photos
Canon 5D Mk 2
Canon EOS 500D
Canon EOS 600D
Nikon 50mm 1.8 G
Objectifs Nikon
Nikon D700
Nikon D5000
Nikon D5100
Leica M8
Essai Leica M9
Leica M9 vs M8
Objectifs Voigtlander Leica
Fuji Finepix X100
Objectif Voigtlander 90 mm
Pentax K-x
Zooms pour APS-C
Canon EF 50mm F1.4 USM
Le Leica 35 mm F2 Asph
Le Canon EOS 5D MkIII
ILFORD Gold Fibre Silk
Harman Gloss Baryta 320 gr
Dictionnaire Photo
Art photographique
Steve McCurry
Martine Franck (1938-2012)
Développer un style photographique personnel
Reportage : carnet de notes lisbonnaises
Brassaï
Le mouvement surréaliste et la photographie
Anders Petersen
Erwin Blumenfeld
Pete Turner empowered by color
Raymond Depardon
Magnum Photos
Edouart Boubat
Pierre et Gilles : photographie et peinture mélées
Patrick Demarchelier
Robert Doisneau
Manifeste pour une photographie d'Auteur
Comment progresser en photographie
L'art des photographes
L'Art photographique sous l'ère numérique
Portraits en gros plan en noir et blanc
Irving Penn
Dina Belenko
Les trois stades de la photographie
Pourquoi photographier en noir et blanc ?
Anatomie d'une émotion
Citations photographiques
Man Ray
Henri-Cartier Bresson
Le Nu en photographie
JL Sieff
André Kertesz
Bill Brandt
Edward Weston
Richard Avedon
David Hamilton
Ralph Gibson
Sebastiao Salgado
Joseph Koudelka
Sam Haskins
Diane Arbus
Helmut Newton
Willy Ronis
Une bonne photographie
Histoire de la photographie
Photographes français...
Iosif Berman (1892- 1941)
Erno Vadas (1899-1962)
Ervin Marton (1912-1968)
René Le Bègue (1857- 1914)
Max Thorek
Alexandru Bellu
Hedy Löffler-Weisselberger
Les Frères Reutlinger
Ghost in Residence
Pierre Mac Orlan
Emil Fisher
Gaspar TOROK
Victor Bolder
Almanach 1959
Rónay Dénes (1875 -1964)
La Sardaigne des photographes
La peinture puis la photographie
Les découvertes Photo
Louis-Amédé Mante
Les femmes photographe
Theodor Glatz
Un maître du tirage N&B
Un chasseur d'images
Photographe ère Ceausescu
Etre Ferré en photographie
1er photographe de guerre
Louis Stettner
K...photographe de plage
Le photographe déchaussé
Sammer Makarius
Chin-San Long
Soumito
Eli lotar (1905-1969)
Janos Reismann
Jean-Baptiste Corot
Débuts en Roumanie
Manuel Opazo
Le baron GROS
Jean Geiser
Emeric Feher
La boite de Larisa
Le Studio Manassé
Madame D'Ora
Monsieur Cercel
E. Stockins(1903-1995)
Zou Bo’qi (1819-1869)
Edouard Bollaert
Anatole Magrin
Le NU en Photographie
André Garban
Domon Ken
Aurel Bauh
Robert Moisy
Willy Otto Zielke
Erna Lendvai
J.G. Courtellemont
Roger Catherineau
Stanislav Erman
Pedro Luis Raota
Thomas Binford
Victor Plumier
Quinto Albicocco
Anton F. Baumann
André Dienes
L.Guermond : Hanasaka
Dorothy Wilding
De Chine soixante après
Rogi André (1905 -1970)
Seymon Fridlyand
Ion Vincent Danu
Wilhem Angerer
Dragos
Ergy Landau
André Steiner
Bazil Roman
Dinu Lazar
Sulina
Photo de plage...
Hanna Forman
Vidéos
Thèmes et techniques
Matériels et logiciels Photo
Photographes, Art Photo
Evènements et expos
Photo argentique
Photo pratique, divers
Arts Plastiques, Culture
Vidéos en anglais
Téléchargements

Rejoignez Studio+

Devenez membre de la communauté :

Communauté Studio+

  • Découvrez l'association
  • Partagez vos photos
  • Trouvez des modèles
  • Rentrez en contact avec des photographes

 

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

Témoignages

  • Dès les premières minutes, une atmosphère fortement sympathique se fait ressentir.Au fur et à mesure de la matinée des échanges sur nos différentes expériences de la photos s'opère, Rémy notre "maître de conférence" défile le cour, ses conseils s'imprègnent. Après la théorie, place à la pratique.Les clichés se dévoilent dans la lueur des flashs, dans une atmosphère studieuse et décontractée des stagiaires, mettant en application tous les conseils donnés. Une journée fortement agréable. Encore merci pour cette Journée.
    VinceFoto

  • Bonjour,Merci pour le stage, vraiment très bien.J'ai appris énormément. Vous remercierez madame pour le repas.J'espère sincèrement à un autre stage.
    T.R. Photographe (dept 63)

  • Bonjour,Encore merci pour ce stage en tout point exceptionnel sur le plan photographique et gastronomique.À bientôt pour un nouveau stage et bon week-end.
    A.G., photographe à Paris

  • Bonjour,Merci pour la qualité de votre stage. C’était très agréable.Vous trouverez les photos reprises et mises en ligne sur mon blog: http://magamellamoi.over-blog.comCordialement,
    G.T. photographe (93)

  • J'ai chargé les photos de Sonia sur mon ordi et il n'y a vraiment pas grand chose à jeter ! Elle est super ! Merci encore, elle pose en Pro et je n'ai jamais fait d'aussi belle photos ! Comme un Pro ! Merci, Bien à toi et à Marie-Christine.
    D.B. Photographe en Seine et Marne