lundi, 31 octobre 2011 13:38

J.G. Courtellemont

496
com_k2.item
(0 votes, moyenne 0 sur 5)
J.G. Courtellemont0 sur 50 basé sur 0 votants.


Né aux environs de Paris en 1863, Jules Gervais-Courtellemont est un photographes connu par la qualité et la maîtrise du procèdé autochrome inventé par les frères Lumière qu’il pratiquera  avec brio dès 1907.

Il ramènera des images d’Algérie, Palestine, Turquie, Egypte, Tunisie, Espagne, Inde, Maroc et Chine qui lui serviront à illustrer ses conférences à l’aide de la lanterne magique et aussi à illustrer un des premiers ouvrages en couleur de la première guerre mondiale.

 Photo de Mode ancienne en couleur

La plupart de ses trésors photographiques sont conservés soit à la cinémathèque Robert-Lynen à Paris, soit au National Geografic.

Ma causerie photographique souhaite aborder une partie moins connue de l’œuvre en partant d’un petit livre célèbre par son auteur, le grand Pierre Loti, Les trois dames de la Kasbah (conte oriental) aux éditions Calmann Levy 1897 et dont les illustrations directes d’après nature sont de Gervais-Courtellemont.

 

Pour illustrer l’histoire de ses 6 matelots en goguette qui profitent d’une escale pour monnayer des plaisirs charnels, il faut tout le talent de Pierre Loti pour s’évader dans les senteurs et les mystères de l’Orient, plus sensuel et moins corseté que l’Occident.

Orient  qu’il aimera  tout comme son ami le photographe à qui viendra le plaisir d’agrémenter ce livret, à la façon d un petit roman photo.

Des images aux Marie-Louise découpées grossièrement, des tirages aux fausses marges floues (vignettage) comme sortis d’un rêve ou cauchemar entre fumées du kief et verre d’absinthe, entre  yeux brûlés par le ciel de la Méditerranée ou aveuglés par l’ombre tranchante comme une lame.

Les matelots vont vivre une nuit  qui pour deux d’entre eux n’atteindra jamais le nombre MILLE.


Joli baleinier, veux tu naviguer ?
Joli baleinier,
Joli baleinier

Gervais - Courtellemont la connait bien cette Alger la Blanche puisque installé depuis 1889, pas loin de la place Mahon comme éditeur d’art dans une maison mauresque modifiée à l’européenne, une sorte de studio, d'une charmante atmosphère, que fréquentèrent des notabilités littéraires telles que : François Coppée, Pierre Louys, Jean Lorrain, les frères Margueritte, Charles de Galland, Lys du Pac, comme l’écrira le Dr Gauthier dans une conférence de 1941. Je pense à la maison de Loti à Rochefort !


  Son studio sera en  concurrence avec Pascal Sebah ou Geiser et aura une collaboration épisodique avec ses « Croquis algériens » avec le suisse Vollenwieder.

Sans doute ses relations familiales avec le monde de l’édition l’aideront-il  à réaliser sa revue L’ Algérie Pittoresque et Artistique à laquelle collaborera son ami, le photographe Emile Frechon.

Les illustrations directes d’après nature sont, bien entendu, des mises en scène en ce qui concerne nos joyeux lurons mais les autres sont plus véridiques, en ami de ces pays de l’islam qu’il veut montrer sur le vif avec l’objectif , les splendeur du passé et  le pittoresque du présent .


 Nous remarquerons ainsi, que  bien que le conte oriental nous emmène dans un lieu perdu (prostitution), les scènes photographiques ne paraissent pas réalisées dans un bouge mal famé encore moins dans un harem, genre d’images qui servaient d’alibi ethnographique pour émoustiller le bon bourgeois. (J’imagine les prises de vue dans sa maison mauresque ?)

Rappelons nous de Jacques-Antoine Moulin qui, après des déboires en justice à Paris pour ses photographies obscènes, ira se refaire une santé photographique dans les années 1856-1858 dans l’Algérie pittoresque (paysage, types humains etc...) mais lui aussi sans dépasser les limites de la loi française de l’époque !

Mon voyage à la Mecque. Hachette 1896 se fera à partir d’Alger.

Converti à l'islam, il est envoyé en 1894 à La Mecque par Jules Cambon, gouverneur général de l'Algérie. Il fut l'un des premiers occidentaux à s'y être rendu.‎

Sa maîtrise de l’autochrome jusqu’en 1928 laissera des paysages composés en lumière travaillée ainsi que des portraits comme des fillettes à la fontaine ou les femmes de la tribu des Ouled- Nail, source d’une riche documentation notamment au musée Albert Kahn.

Beau portrait en noir et blancs ton sépia pour touristes

  Photographies pour touristes années 1940/50 collection particulière Ellge


Jules Gervais- Courtellemont décédera en 1931, l’année où Lumière annoncera le lancement de son premier film couleur.

Maître artiste, voyageur infatigable qui participera à la création d’une route commerciale en Chine (1904), il mériterait d’être plus en avant dans l’histoire de la photographie française et pas seulement.

Il reste beaucoup à écrire sur ses rencontres avec Pierre Louys (maître de l’érotisme) vers 1895 à Alger et aussi François Coppée (poète dramaturge des humbles-Le Parnasse) dont on retrouve un portrait édité par Vollenwieder , le studio collègue d’Alger et aussi avec Jean Lorrain, le « poète décadent ».

 

 

Quelques lectures :

  • Ottomanes. Autochromes de Jules Gervais-Courtellemont, Saint-Pourçain-sur-Sioule, Bleu autour, 2005 (ISBN 2-912019-34-9)
  • Emmanuelle Devos et Béatrice de Pastre de la cinémathèque Robert-Lynen, Les Couleurs du voyage. L'œuvre photographique de Jules Gervais-Courtellemont, Paris, Paris musées/Phileas Fogg, 2003, 127 p. (ISBN 2879007550)
    • A)Site de la Maison de la Photographie de Marrakech et de l’Ecomusée Berbere de l’Ourika
      Interview réalisée à l’initiative et avec le soutien documentaire de la Maison de la Photographie de Marrakech, Emmanuelle Peytour, Patrick Manac’h, LG & RD.Lesphotographes.com vous propose de célébrer le centenaire de la parution de la première photographie couleur, prise par Jules Gervais-Courtellemont et publiée dans le magazine L’Illustration le 26 novembre 1910. Nous vous invitons à partager un voyage dans le temps avec ce « maître artiste » qualifié ainsi par les critiques de l’époque.
    • B).Les Champs de Bataille de la Marne. Photographies directes en couleurs. (Fac-similés sans retouches de plaques autochromes). Texte et illustrations de Gervais-Courtellement.‎ ‎Paris, Edition Française Illustrée, 1915,
    •  ‎C)Voyage au Yunnan‎ ‎Paris, Librairie Plon-Nourrit et Cie, 1904. Petit volume in-12, XIII-298 pp., enrichi de 23 gravures (reproductions photographiques) et de 2 cartes,.‎‎Deuxième édition de ce voyage dans le Sud de la Chine. La mission de l'auteur-voyageur est de prouver que la colonisation de cette province méridionale de la Chine ne pourrait avoir que des effets bénéfiques sur l'Empire Colonial Indochinois.
    • D) http://www.aubonheurdujour.net/le-voyage-amoureux/beautes-orientales/ouled-nails/courtisanes/le-voyage-amoureux-default.htm
    • E) http://www.musee-marine.fr/site/fr/1475 des photographies de Pierre Loti au château de Brest 2011

 

Lu 4046 fois Dernière modification le mardi, 17 janvier 2012 15:15
Rémy Gautard

Passionné par la photographie argentique & numérique et pratiquant la photo depuis maintenant plus de 30 ans, j'organise avec Studio-plus.fr des stages d'initiation pour débutants jusqu'aux plus expérimentés. Retrouvez-moi sur Google+

Découvrez les prochains stages

Site internet : www.remy-gautard.book.fr E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires  

 
Marc Bedjai
0 #1 Marc Bedjai 28-01-2012 17:12
Bonjour,

J'ai trouvé l'article de Gauthier. Pourriez-vous me dire d'où vous tenez la collaboration de Courtellemont et du photographe suisse Vollenweider ?

Cordialement

Marc Bedjai

En fait, je crois connaître la source de votre information concernant Courtellemont et Vollenweider: le Journal de la CDV de Mégnin.

Bien cordialement
Marc Bedjai

-----------------------------------------

Bonjour Monsieur Bedjai.

Remy Gautard de Studio-plus m'a fait suivre votre question.

J'avoue être bien embarassé pour y répondre, ne sachant plus où j'aurai lu cette collaboration entre Courtellemont et Vollenwieder.

En effet, pour completer ces causeries(un genre des annnées 1930 dans Photo Almanach Prisma) dont le but est de relire l'oeuvre photographique d' artistes moins connus , moins reconnus, je lis ce que je peux via internet sans bien sur aller sur place dans les archives(souven t des blogs anonymes ouvrent des espaces de curiosité).

Pour Courtellemenont , mon idée est partie de la possession de ce livret avec Pierre loti , les trois dames de la Kkasbah , livre tres interessant soi dit en passant.

Je voudrai dire aussi que vivant en Roumanie où l'histoire de la photographie ne fait pas encore partie d'un enseignement , souvent mes causeries ont pour but de provoquer des complements d'informations à partir de cette région le réseau internet est bien pratique pour cela.

Les textes que j'écris sans être un écrivain sont publiés bénévolement , sans aucun bénéfice pécunier et sans volonté de blesser qui que ce soit, seulement le but ultime de l'amateur de partager le plaisir de la connaissance et ...de l 'art photographique.

Si vous le souhaiter, je vous serai gré d'apporter les précisions qui vous sembleraient utiles à nos amis lecteurs de Studio plus , cela serait un profit pour nous tous , moi en premier...Aussi , revoir la vie des deux cotés de la méditerranné.

Bien à vous,

Louis Guermond ( Facebook)
Citer
 
 
Guest
0 #2 Guest 29-01-2013 11:23
Cher Monsieur Louis Guermond,

Nous avons jadis échangé des mails à propos de Courtellemont.
Vous pourriez être interessé par mon étude bio-bibliograph ique de Courtellemont en Algérie de 1874 à 1895, étude qui comporte de nombreux documents inédits (30 euros + port (4,40)
21 X27 cm, 93 p + Illustrations + nombreux hors-texte.

Marc Bedjai,58 rue de la Barre, Appart.E 41, 59000 Lille
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Navigation Interne

Evènements Photo
Actualités Photo
Salon de la Photo Paris
Foire de Bièvres
Paris Photo
Prendre des photos dans les musées
Prendre des photos dans les chateaux
Journée porte ouverte
Concours Photo Internationaux
Concours Photo France
Concours Photo Studio+
Le reflex numérique
Comprendre le capteur
Capteur FULL FRAME ou APS-C ?
Quel reflex choisir ?
Combien de pixels ?
Entretenir ses objectifs
Nettoyage du capteur
Tests de matériels photo
Zeiss C-Biogon 35mm F2.8 ZM
Micro Nikkor 55mm F2.8 AIS
Nikon D5300
Nikon D610
Le Book Photo Prat Modebook A3+
Les moyens formats numériques
Massicot Pearl Economy
Le nikon D800 36 MP
Trépied MANFROTTO 055CLB + rotule 3D
Imprimante EPSON STYLUS Pro 3880
Les objectifs 35mm pour Leica M
Test EPSON SureColor SC-P800
Télémétrique contre reflex
Tests anciens boitiers numériques
Les objectifs Leica 50mm
Objectifs Jupiter 8 et J3
Test objectifs
Test imprimantes photo
Les papiers Jet d'encre
Comparatif livres photos
Canon 5D Mk 2
Canon EOS 500D
Canon EOS 600D
Nikon 50mm 1.8 G
Objectifs Nikon
Nikon D700
Nikon D5000
Nikon D5100
Leica M8
Essai Leica M9
Leica M9 vs M8
Objectifs Voigtlander Leica
Fuji Finepix X100
Objectif Voigtlander 90 mm
Pentax K-x
Zooms pour APS-C
Canon EF 50mm F1.4 USM
Le Leica 35 mm F2 Asph
Le Canon EOS 5D MkIII
ILFORD Gold Fibre Silk
Harman Gloss Baryta 320 gr
Un fish-eye à petit prix
Dictionnaire Photo
Art photographique
Steve McCurry
Martine Franck (1938-2012)
Développer un style photographique personnel
Reportage : carnet de notes lisbonnaises
Brassaï
Le mouvement surréaliste et la photographie
Anders Petersen
Erwin Blumenfeld
Pete Turner empowered by color
Raymond Depardon
Magnum Photos
Edouart Boubat
Pierre et Gilles : photographie et peinture mélées
Patrick Demarchelier
Robert Doisneau
Manifeste pour une photographie d'Auteur
Comment progresser en photographie
L'art des photographes
L'Art photographique sous l'ère numérique
Portraits en gros plan en noir et blanc
Irving Penn
Dina Belenko
Les trois stades de la photographie
Pourquoi photographier en noir et blanc ?
Anatomie d'une émotion
Citations photographiques
Man Ray
Henri-Cartier Bresson
Le Nu en photographie
JL Sieff
André Kertesz
Bill Brandt
Edward Weston
Richard Avedon
David Hamilton
Ralph Gibson
Sebastiao Salgado
Joseph Koudelka
Sam Haskins
Diane Arbus
Helmut Newton
Willy Ronis
Une bonne photographie
Doubles vies photographiques
Histoire de la photographie
Photographes français...
Iosif Berman (1892- 1941)
Erno Vadas (1899-1962)
Ervin Marton (1912-1968)
René Le Bègue (1857- 1914)
Max Thorek
Alexandru Bellu
Hedy Löffler-Weisselberger
Les Frères Reutlinger
Ghost in Residence
Pierre Mac Orlan
Emil Fisher
Gaspar TOROK
Victor Bolder
Almanach 1959
Rónay Dénes (1875 -1964)
La Sardaigne des photographes
La peinture puis la photographie
Les découvertes Photo
Louis-Amédé Mante
Les femmes photographe
Theodor Glatz
Un maître du tirage N&B
Un chasseur d'images
Photographe ère Ceausescu
Etre Ferré en photographie
1er photographe de guerre
Louis Stettner
K...photographe de plage
Le photographe déchaussé
Sammer Makarius
Chin-San Long
Soumito
Eli lotar (1905-1969)
Janos Reismann
Jean-Baptiste Corot
Débuts en Roumanie
Manuel Opazo
Le baron GROS
Jean Geiser
Emeric Feher
La boite de Larisa
Le Studio Manassé
Madame D'Ora
Monsieur Cercel
E. Stockins(1903-1995)
Zou Bo’qi (1819-1869)
Edouard Bollaert
Anatole Magrin
Le NU en Photographie
André Garban
Domon Ken
Aurel Bauh
Robert Moisy
Willy Otto Zielke
Erna Lendvai
J.G. Courtellemont
Roger Catherineau
Stanislav Erman
Pedro Luis Raota
Thomas Binford
Victor Plumier
Quinto Albicocco
Anton F. Baumann
André Dienes
L.Guermond : Hanasaka
Dorothy Wilding
De Chine soixante après
Rogi André (1905 -1970)
Seymon Fridlyand
Ion Vincent Danu
Wilhem Angerer
Dragos
Ergy Landau
André Steiner
Bazil Roman
Dinu Lazar
Sulina
Photo de plage...
Hanna Forman
Vidéos
Thèmes et techniques
Matériels et logiciels Photo
Photographes, Art Photo
Evènements et expos
Photo argentique
Photo pratique, divers
Arts Plastiques, Culture
Vidéos en anglais
Téléchargements

Rejoignez Studio+

Devenez membre de la communauté :

Communauté Studio+

  • Découvrez l'association
  • Partagez vos photos
  • Trouvez des modèles
  • Rentrez en contact avec des photographes

 

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

Témoignages

  • Dès les premières minutes, une atmosphère fortement sympathique se fait ressentir.Au fur et à mesure de la matinée des échanges sur nos différentes expériences de la photos s'opère, Rémy notre "maître de conférence" défile le cour, ses conseils s'imprègnent. Après la théorie, place à la pratique.Les clichés se dévoilent dans la lueur des flashs, dans une atmosphère studieuse et décontractée des stagiaires, mettant en application tous les conseils donnés. Une journée fortement agréable. Encore merci pour cette Journée.
    VinceFoto

  • Bonjour,Merci pour le stage, vraiment très bien.J'ai appris énormément. Vous remercierez madame pour le repas.J'espère sincèrement à un autre stage.
    T.R. Photographe (dept 63)

  • Bonjour,Encore merci pour ce stage en tout point exceptionnel sur le plan photographique et gastronomique.À bientôt pour un nouveau stage et bon week-end.
    A.G., photographe à Paris

  • Bonjour,Merci pour la qualité de votre stage. C’était très agréable.Vous trouverez les photos reprises et mises en ligne sur mon blog: http://magamellamoi.over-blog.comCordialement,
    G.T. photographe (93)

  • J'ai chargé les photos de Sonia sur mon ordi et il n'y a vraiment pas grand chose à jeter ! Elle est super ! Merci encore, elle pose en Pro et je n'ai jamais fait d'aussi belle photos ! Comme un Pro ! Merci, Bien à toi et à Marie-Christine.
    D.B. Photographe en Seine et Marne