Prochains stages photo et ateliers : Consulter la liste des stages
mardi, 17 novembre 2015 07:19

La Sardaigne des photographes

875
com_k2.item
(0 votes, moyenne 0 sur 5)
La Sardaigne des photographes0 sur 50 basé sur 0 votants.


L’île qui a vu, au long de son histoire tant de « visiteurs » désirés ou non, entre phéniciens, romains, aragonais et d’autres que vous retrouvez dans les livres  d’une histoire passionnante de cette terre magnifique  ancrée dans la méditerranée et, ouverte à toutes les influences, ne pouvait qu’attirer le photographe.

1) Au tout début

Un personnage que je rêvais être un dandy , famille bien née et  bien aisée en route pour la Syrie, la mer morte , l’Italie .

Il s’agit d’ Edouard Delessert qui avec son cousin Benjamin , ne passeront pas à la postérité photographique  et cela est bien dommage  puisque notre Edouard, aussi écrivain à ses heures sous les conseils de Mérimée ( amant de sa mère disent les langues pendues et mal nées), va y réaliser 40 calotypes après 6 semaines de voyages avec un assistant  en 1854.

Avec parution à la clef et surtout une archive de valeur de la ville de Cagliari, si changée depuis autour de son Castillo. Un album est à la BNF et l’autre à la bibliothèque royale de Turin.

Ces images jaunies représentent en majorité des édifices et murailles  prises avec un appareil sur trépied selon les possibilités techniques de l’époque et on ne sera pas étonné de l’absence de personnes, dues au flou du bougé.

 
Ce photographe voyageur écrivain mériterait d’être remis au goût du jour pour ses récits traitant d’une nuit à Londres ou d’une soirée de hachich  à Jérusalem mais aussi et surtout, pour son rôle dans les premiers moments du medium. Gustave le Gray n’est pas loin et un dénommé Disderi lui aurait peut être soufflé économiquement  le procédé de la carte de visite !

Même des photos de la cour impériale de Napoléon III avec Eugénie de Montejo pourraient lui être attribuées. A chercher donc !
Un homme bien occupé… jusqu’à en terminer ruiné … !!!

          


2) La période Magnum

Des grands du reportage humaniste vont eux aussi débarquer dans l’île en commençant, en tout bien tout honneur, par Werner Bischof.

Ces années 1950 ne sont pas encore celles du tourisme de masse et du soleil à tout prix. Membre  fondateur de Magnum, Bischof a visité la partie sud pour en rapporter des images sombres nostalgiques d’une campagne en voie de disparition et d’un territoire encore considéré comme naturel voir sauvage aujourd’hui.



L’album Werner Bischof in Sardegna 1950  ISBN 978-88-89545-30-0 Imago multimedia Nuoro me tombe entre les mains dans le kiosque à journaux de l’aéroport de Cagliari. La réduction de 30/100 n y est pour rien.

Ensuite, à la rencontre de la Méditerranée, objet de son travail, arrivera  donc Edouard Boubat en 1954


Est-ce en  1954 ou en 1955 cela n’a aucune importance ?


Quelques années plus tard, en 1962,  HCB lui aussi cherchera à capter l’instant décisif comme cette image vue sur le site de Magnum qui me fait me souvenir d’un voyageur sarde discutant dans le train sur le pourquoi de ma visite dans l’ile et qui me montrera sur son téléphone portable, une personne, sa grand mère, les pieds nus sur le pas de sa porte.

Une image différente à quelques secondes d’intervalles. Le passager en était tout fier, moi heureux pour lui. Pensez donc sa grande mère par HCB.



 


Les autorités culturelles sardes ont bien compris l’intérêt de ces regards étrangers sur leurs habitants et le patrimoine. Depuis une quinzaine d’années, expositions, présentations, livres etc. reprennent des clichés au parfum d’humanité . Une pierre ajoutée à l’édifice de la promotion touristique.

3) Mais, ces grands, si grands soient ils,  étaient de passage

et il est temps de laisser la parole aux photographes sardes, eux seuls qui auront la connaissance des gens et du terrain et on voit très vite une différance majeure entre l’esthétique captée par nos humanistes accompagnés de fixeurs et le travail du photographe, parmi les siens, vers une implication sociale plus prégnante.


Je commencerai  par l’œuvre de cet italien née en argentine en la personne de Pablo Volta (1926-2011) dans les années  1960 -1970 qui fera un travail de reportage social. L’île est en crise économique et sociale.

Le reporter aussi correspondant de la RAI en France s’établira  définitivement  en Sardaigne. Ce monsieur aura été résistant et aussi impliqué dans un projet social- éducatif  en Algérie.

On se souviendra de ce grand photographe peu connu en France me semble t- il, pour son travail sur la région d’Orgosolo , et les problèmes  économiques  et un « banditisme » de ces années 1960. Un livre sur ce sujets les bandits d’Orgosolo sera édité en France en 1963.

 

  •  Libreria: Biblioteca di Babele
  • Valutazione  libreria
  • Anno pubblicazione: 1963
  • Editore: BUCHET/CHASTEL
  • Numero di pagine: 388
  • Soggetti: LETTERATURA LETTERATURA
  • Luogo di pubblicazione: PARIGI
  • Condizioni: OTTIMO


4) Photographie contemporaine

Luca Tavera
Au hasard d’une déambulation dans les rues de la ville d’Alghero, une affiche  attire mon attention, photographies, de tirages 3 D, échanges entres jeunes artistes. Un jeune homme jovial me dit d’entrer, un verre à la main. Je ne peux refuser !


Un quart d’heure plus tard entre petits fours et éclats de rires, je commence à comprendre que cet artiste à quelque chose dans la tète et dans l’objectif ajouterai- je, mais le temps d’un touriste lambda est compté (par quoi au fond) et je me promets d’en savoir plus en échangeant sur les réseaux sociaux, bref, contacts à distance.


Ce jeune homme me semble être plus qu’un photo-reporter, impliqué dans la réalité de l’île que visitent des millions de touristes. Très curieux via internet qui remplace  un peu l’espace physique qui existe entre sa belle Sardaigne et le continent, il remplit sa besace d’idées et de projets dont celui faisant l’objet de l’exposition, des ouvriers et leurs déplacements obligés.

Ces Carratuné (mot d’origine catalane) transportaient les marchandises avec leurs carrioles  de bois, aujourd’hui avec des véhicules modernes.
 


Je mentionnerai son travail sur un défilé gay pride ou contrairement aux objectifs curieux et biaisés, il photographiera le public  local avec leurs regards étonnés !


En ce moment, il a un regard esthétique sur sa terre natale. Sans en omettre le contenu social.
Déjà repéré par Leica Photographers Award 2013, en cours de travail en commun avec des artistes  italiens confirmés,

Luca est en plein dans la mouvance européenne  de la photographie contemporaine et il ne me fait pas de doute que son Book et son CV  vont grossir et l’impulser  plus loin dans sa vie avec son appareil de photographie ,son stylo et son pinceau comme il me le dit, lui-même.


Buona fortuna , Luca .


En guise de conclusion :

Je retiendrai que la photographie est une chose sérieuse pour ses artistes sardes et leurs autorités qui veulent compléter la palette de propositions dites touristiques mais surtout culturelles pour se montrer comme ils sont.
Alors, c’est facile d’y aller, de Paris ou de Navarre. N’oublier pas votre appareil de photographies !



L.Guermond Alghero 2014 Cagliari Sibiu 2015


Nb : le temps et l’espace auront manqué pour parler d’autres artistes photographes sardes.Tout complément est le bienvenu.

Lu 1467 fois Dernière modification le mardi, 17 novembre 2015 09:17
Plus dans cette catégorie : « Rónay Dénes (1875 -1964) Samba »

Ajouter un Commentaire


Navigation Interne

Evènements Photo
Actualités Photo
Salon de la Photo Paris
Foire de Bièvres
Paris Photo
Prendre des photos dans les musées
Prendre des photos dans les chateaux
Journée porte ouverte
Concours Photo Internationaux
Concours Photo France
Concours Photo Studio+
Le reflex numérique
Comprendre le capteur
Capteur FULL FRAME ou APS-C ?
Quel reflex choisir ?
Combien de pixels ?
Entretenir ses objectifs
Nettoyage du capteur
Tests de matériels photo
Zeiss C-Biogon 35mm F2.8 ZM
Micro Nikkor 55mm F2.8 AIS
Nikon D5300
Nikon D610
Le Book Photo Prat Modebook A3+
Les moyens formats numériques
Massicot Pearl Economy
Le nikon D800 36 MP
Trépied MANFROTTO 055CLB + rotule 3D
Imprimante EPSON STYLUS Pro 3880
Les objectifs 35mm pour Leica M
Test EPSON SureColor SC-P800
Télémétrique contre reflex
Tests anciens boitiers numériques
Les objectifs Leica 50mm
Objectifs Jupiter 8 et J3
Test objectifs
Test imprimantes photo
Les papiers Jet d'encre
Comparatif livres photos
Canon 5D Mk 2
Canon EOS 500D
Canon EOS 600D
Nikon 50mm 1.8 G
Objectifs Nikon
Nikon D700
Nikon D5000
Nikon D5100
Leica M8
Essai Leica M9
Leica M9 vs M8
Objectifs Voigtlander Leica
Fuji Finepix X100
Objectif Voigtlander 90 mm
Pentax K-x
Zooms pour APS-C
Canon EF 50mm F1.4 USM
Le Leica 35 mm F2 Asph
Le Canon EOS 5D MkIII
ILFORD Gold Fibre Silk
Harman Gloss Baryta 320 gr
Un fish-eye à petit prix
Dictionnaire Photo
Art photographique
Steve McCurry
Martine Franck (1938-2012)
Développer un style photographique personnel
Reportage : carnet de notes lisbonnaises
Brassaï
Le mouvement surréaliste et la photographie
Anders Petersen
Erwin Blumenfeld
Pete Turner empowered by color
Raymond Depardon
Magnum Photos
Edouart Boubat
Pierre et Gilles : photographie et peinture mélées
Patrick Demarchelier
Robert Doisneau
Manifeste pour une photographie d'Auteur
Comment progresser en photographie
L'art des photographes
L'Art photographique sous l'ère numérique
Portraits en gros plan en noir et blanc
Irving Penn
Dina Belenko
Les trois stades de la photographie
Pourquoi photographier en noir et blanc ?
Anatomie d'une émotion
Citations photographiques
Man Ray
Henri-Cartier Bresson
Le Nu en photographie
JL Sieff
André Kertesz
Bill Brandt
Edward Weston
Richard Avedon
David Hamilton
Ralph Gibson
Sebastiao Salgado
Joseph Koudelka
Sam Haskins
Diane Arbus
Helmut Newton
Willy Ronis
Une bonne photographie
Doubles vies photographiques
Histoire de la photographie
Photographes français...
Iosif Berman (1892- 1941)
Erno Vadas (1899-1962)
Ervin Marton (1912-1968)
René Le Bègue (1857- 1914)
Max Thorek
Alexandru Bellu
Hedy Löffler-Weisselberger
Les Frères Reutlinger
Ghost in Residence
Pierre Mac Orlan
Emil Fisher
Gaspar TOROK
Victor Bolder
Almanach 1959
Rónay Dénes (1875 -1964)
La Sardaigne des photographes
La peinture puis la photographie
Les découvertes Photo
Louis-Amédé Mante
Les femmes photographe
Theodor Glatz
Un maître du tirage N&B
Un chasseur d'images
Photographe ère Ceausescu
Etre Ferré en photographie
1er photographe de guerre
Louis Stettner
K...photographe de plage
Le photographe déchaussé
Sammer Makarius
Chin-San Long
Soumito
Eli lotar (1905-1969)
Janos Reismann
Jean-Baptiste Corot
Débuts en Roumanie
Manuel Opazo
Le baron GROS
Jean Geiser
Emeric Feher
La boite de Larisa
Le Studio Manassé
Madame D'Ora
Monsieur Cercel
E. Stockins(1903-1995)
Zou Bo’qi (1819-1869)
Edouard Bollaert
Anatole Magrin
Le NU en Photographie
André Garban
Domon Ken
Aurel Bauh
Robert Moisy
Willy Otto Zielke
Erna Lendvai
J.G. Courtellemont
Roger Catherineau
Stanislav Erman
Pedro Luis Raota
Thomas Binford
Victor Plumier
Quinto Albicocco
Anton F. Baumann
André Dienes
L.Guermond : Hanasaka
Dorothy Wilding
De Chine soixante après
Rogi André (1905 -1970)
Seymon Fridlyand
Ion Vincent Danu
Wilhem Angerer
Dragos
Ergy Landau
André Steiner
Bazil Roman
Dinu Lazar
Sulina
Photo de plage...
Hanna Forman
Vidéos
Thèmes et techniques
Matériels et logiciels Photo
Photographes, Art Photo
Evènements et expos
Photo argentique
Photo pratique, divers
Arts Plastiques, Culture
Vidéos en anglais
Téléchargements

Rejoignez Studio+

Devenez membre de la communauté :

Communauté Studio+

  • Découvrez l'association
  • Partagez vos photos
  • Trouvez des modèles
  • Rentrez en contact avec des photographes

 

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

Témoignages

  • Dès les premières minutes, une atmosphère fortement sympathique se fait ressentir.Au fur et à mesure de la matinée des échanges sur nos différentes expériences de la photos s'opère, Rémy notre "maître de conférence" défile le cour, ses conseils s'imprègnent. Après la théorie, place à la pratique.Les clichés se dévoilent dans la lueur des flashs, dans une atmosphère studieuse et décontractée des stagiaires, mettant en application tous les conseils donnés. Une journée fortement agréable. Encore merci pour cette Journée.
    VinceFoto

  • Bonjour,Merci pour le stage, vraiment très bien.J'ai appris énormément. Vous remercierez madame pour le repas.J'espère sincèrement à un autre stage.
    T.R. Photographe (dept 63)

  • Bonjour,Encore merci pour ce stage en tout point exceptionnel sur le plan photographique et gastronomique.À bientôt pour un nouveau stage et bon week-end.
    A.G., photographe à Paris

  • Bonjour,Merci pour la qualité de votre stage. C’était très agréable.Vous trouverez les photos reprises et mises en ligne sur mon blog: http://magamellamoi.over-blog.comCordialement,
    G.T. photographe (93)

  • J'ai chargé les photos de Sonia sur mon ordi et il n'y a vraiment pas grand chose à jeter ! Elle est super ! Merci encore, elle pose en Pro et je n'ai jamais fait d'aussi belle photos ! Comme un Pro ! Merci, Bien à toi et à Marie-Christine.
    D.B. Photographe en Seine et Marne