dimanche, 13 février 2011 17:45

Le premier photographe de guerre Carol Popp de Szathmari (1812 - 1887)

241
com_k2.item
(6 votes, moyenne 5.00 sur 5)
Le premier photographe de guerre Carol Popp de Szathmari (1812 - 1887)5.00 sur 50 basé sur 6 votants.


Guerre de Crimée - Guerre d’Orient (1853-1856)

 

 

1) On a écrit sur Fenton, Roberston, Beato

L’anglais Fenton, arrive en tant que photographe attaché aux forces anglaises, elles mêmes arrivées, en renfort des français.

Après un voyage plein de péripéties et un naufrage où le materiel sera perdu, Fenton débarque enfin à Balaclava en mars 1855 soutenu financierement par un éditeur de livres illustrés sur l’actualité et par des financements officiels du ministère anglais de la guerre.

Il engagea du personnel d’assistance et remplit 36 caisses d’équipements. Fenton utilisa les expositions, arrangeant les scènes, laissant croire à des photos instantanées mais dans lesquelles le genre tableau classique est facilement reconnaissable.

Ses sujets de prédilection furent les portraits, parfois avec une absence de spontanéité  mais dans un décor authentique .Cependant Fenton, sans doute en gentleman, évitera les morts et les blessés. Malade du choléra, Fenton se retirera vers Londres en septembre 1855 avant la chute de Sébastopol.

Quelques mois après son retrait, James Roberston alors directeur de la monnaie impériale de Sébastopol, aussi photographe et accompagné de Beato prirent des clichés des victimes et des destructions. Les vues de Sébastopol prises par Roberston furent exposées ave succès en 1856 à Londres au coté de ceux de Fenton. Beato orienta sa carrière vers le reportage de guerre comme celles de l’opium en Chine et de la campagne de Kartoum en 1884.

 

2) Il reste à écrire sur Carol Popp de Szathmari, premier reporter de guerre au monde

Avec son laboratoire installé dans une carriole, Carol Popp de Szathmari arrive en avril 1854 (bien avant donc Fenton) sur le théatre des opérations.

Avec son laboratoire installé dans une carriole, Carol Popp de Szathmari arrive en avril 1854 (bien avant donc Fenton) sur le théatre des opérations.

Photographiant à Bucarest les soldats et officiers des deux camps russes et turcs, selon le mouvement du front, le photographe utilisera le procédé du collodion humide sur verre mis au point par l’anglais Archer. Ces plaques enduites de collodion ensuite plongées dans un bain de nitrate d’argent ont besoin d’une manipulation rapide mais aussi permettent des temps d’expositions de 10-15 secondes, adaptés au reportage.

L’intrépidité de notre photographe ne sera pas épargnée de tout danger, le boulet turc de la bataille d’Oltenizta en avril 1854 lui sifflant aux oreilles.

Défileront alors devant l’objectif, le farouche cosaque, ce pirate du désert de glace mais aussi le Baschi bouzouk au teint cuivré par le soleil de l’Orient, les deux camps l’ayant autorisé à photographier.

Défileront alors devant l’objectif de farouches cosaques

Dans les champs brûlés de chaleur, plein d’agitation et de bruit, il faut imaginer le photographe tirant le portrait et ses vues de paysages avec ses produits achetés à grands prix de Vienne ou Paris.

Dans les champs brûlés de chaleur, plein d’agitation et de bruit, il faut imaginer le photographe tirant des portraits

Le résultat de ce travail sera récompensé lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1855 ou un de ses albums recevra la médaille de seconde classe.

Carol Popp de Szathmari remettra alors personnellement un album à la Reine Victoria et à l’Empereur Napoléon III.

(Où est cet album en France ?)

 

Qui était Carol Popp de Szathmari ?

Né en 1812 à Cluj au temps de l’empire austro-hongrois, Carol Popp de Szathmari a été tres vite reconnu comme peintre à succès, après avoir passé quelques années dans l’administration impériale de Vienne comme fonctionnaire.

Il voyagera en Suisse, Allemagne et Autriche jusqu’à son installation à Bucarest en 1843 en tant que peintre de la Cour. Il gardera ce titre de peintre et photographe de la Cour sous cinq dirigeants : Ghica, Bibescu, Stirbei, Ioan Cuza, Carol I.

Carol Popp gardera ce titre de peintre et photographe de la Cour

Dès 1840, il aura mis en pratique le procédé de la daguerréotypie en utilisant l’appareil apporté de Paris par Petrache Poenaru au collège Saint Sava de Bucarest.

Le photographe Carol Popp

Pratiquant les deux arts, peinture et photographie, il ouvrira son studio à Bucarest en 1847 exécutant la première calotypie connue en Roumanie en 1848 (conservée à l’Academie roumaine) et la première image de Bucarest, toujours en calotype en 1850.

Le photographe et peintre Carol Popp

En 1862, il dédicacera un album de 55 photos avec vues panoramiques et aspects pittoresques de la capitale Bucarest à Madame Elena Cuza « Princesse régnante de la Roumanie » (en français dans le texte).

Le photographe Carol Popp

NB : Par décret  signé de A.I.Cuza, la photographie sera reconnue comme Art en 1864, deux ans après Paris

Dans son studio bucarestois, il invitera des paysans et commerçants ambulants  à venir poser dans l’atelier pour ainsi réaliser un fond de documentation qui lui servira à ses dessins, lithographie ou peintures.

Ne se contentant pas de la photographie de studio, il voyagera avec son matériel encombrant vers la vallées de l’Olt, la Transylvanie, à l’etranger vers les espaces lointains : La Perse et jusqu’en Chine où il sera nommé photographe de la cour par le prince Talifu. Il n’acceptera pas d’y rester !

Le photographe et peintre Carol Popp

Il accompagnera Franz Liszt en Moldavie, Bucovine et Russie.

Cet artiste aura pratiqué tous les genres photographiques du portrait au paysage, de la scène de genre à l’essai  etc  ...,  et toujours photographe au coté du peintre national Nicolae Grigoresu, lors de la guerre d’Independance de 1877.

S’établissant à Cluj, il y ouvrira alors son dernier studio.

Carol Popp de Szathmari décédera le 3 jullet 1887 et sera enterré à Bucarest.

Malheureusement, une grande partie de son oeuvre et ses archives disparaitront lors du bombardement d’aout 1944 de Bucarest, la maison qu’il habita rue Biserica Enei étant détruite.

S'il a reçu la reconnaissance en son temps par ses clients et par les têtes couronnées Carol 1er et la reine Elizabeth, la reine Victoria et l’empereur Napoleon III, il est injuste que si peu d’historiens de l’histoire de la photographie n’aient reconnu encore la place du roumain Carol Popp de Szathmari : Premier Photographe de Guerre au monde.

Helmut Gernsheim dans son "A concise History of Photography" mentionne rapidement le photographe comme étant un amateur de Bucarest qui aurait photographié les prémisses des hostilités et dont les images auraient été détruites…. !

Ses images se trouvent au cabinet des estampes de l’Académie roumaine, dans diverses collections des musées d’histoire, Beaux Arts et collections particulières…

Il faut rendre justice à Raymond Lecuyer dans l’Histoire de la Photographie et à Baschet et Cie de l’avoir expressement mentionné dès 1945. Remerçions également les historiens roumains G.Oprescu, C. Savulescu , Adrian Silvan Ionescu et Horia Budaru entre-autres pour avoir mis en lumière depuis, dans la presse nationale, l’oeuvre méconnue au niveau mondial de cet artiste peintre, poète, voyageur, polyglotte et photo-reporter roumain.

 

Louis Guermond, Sibiu, Déc. 2008 - Jan 2011

 

Bibliographie :

  • Esquisses photographiques à propos de l’exposition universelle et de la guerre d’orient
  • Ernest Lacan. Paris 1856
  • Histoire de la photographie.  Raymond Lecuyer .Baschet et cie .Paris 1945  p110
  • A concise history of photography Gernsheim. Thames and hudson .London 1965
  • Scrieri despre arta G.Oprescu .Edit meridiana. Bucuresti 1968
  • Cronologia ilustrata a fotografiei din Romania .C. Savulescu. AAF. Bucuresti 1985
  • Muzeul de arta Craiova . P.Rezeanu Edit Arc 2000
  • Muzeul National de Arta. Cluj
  • Revue Fotomagazin 2006 Horia Budaru
  • Despre debutul fotografiei in Romania .D.Voina Muzeul Astra .Sibiu 2007
  • Cateva repere din historia fotografiei pe teritoriul romaniei. J.Mesia .Muzeul Bruckenthal Sibiu 2007
  • Arta portretului I fotografia secolului al xix lea adrain-silvan Ionescu.1987
  • La Roumanie en images. Paris janvier 1922
  • Histoire de la photographie.Camfied et Deirdre Wills  Editions Princesse Paris 1980

 

 

Lu 2625 fois Dernière modification le mardi, 17 janvier 2012 15:50

Commentaires   

 
lerossignol
+3 #1 lerossignol 09-05-2011 08:41
Magnifique article et recherche.
Merci,Felicitari!
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Navigation Interne

Evènements Photo
Actualités Photo
Salon de la Photo Paris
Foire de Bièvres
Paris Photo
Photos dans les musées
Les chateaux
Journée porte ouverte
Concours Photo mondiaux
Concours Photo France
Concours Photo Studio+
Le reflex numérique
Quel reflex choisir ?
Comprendre le capteur
Capteur FULL FRAME ou APS-C ?
Combien de pixels ?
Entretenir ses objectifs
Nettoyage du capteur
Tests de matériels photo
Télémétrique contre reflex
Tests anciens boitiers numériques
Les objectifs Leica 50mm
Objectifs Jupiter 8 et J3
Test objectifs
Test imprimantes photo
Les papiers Jet d'encre
Comparatif livres photos
Canon 5D Mk 2
Canon EOS 500D
Canon EOS 600D
Nikon 50mm 1.8 G
Objectifs Nikon
Nikon D700
Nikon D5000
Nikon D5100
Leica M8
Essai Leica M9
Leica M9 vs M8
Objectifs Voigtlander Leica
Fuji Finepix X100
Objectif Voigtlander 90 mm
Pentax K-x
Zooms pour APS-C
Canon EF 50mm F1.4 USM
Le Leica 35 mm F2 Asph
Le Canon EOS 5D MkIII
ILFORD Gold Fibre Silk
Harman Gloss Baryta 320 gr
Zeiss C-Biogon 35mm F2.8 ZM
Micro Nikkor 55mm F2.8 AIS
Nikon D5300
Nikon D610
Le Book Photo Prat Modebook A3+
Les moyens formats numériques
Massicot Pearl Economy
Le nikon D800 36 MP
Dictionnaire Photo
Art photographique
Anatomie d'une émotion
Citations photographiques
Man Ray
Henri-Cartier Bresson
Le Nu en photographie
JL Sieff
André Kertesz
Bill Brandt
Edward Weston
Richard Avedon
David Hamilton
Ralph Gibson
Sebastiao Salgado
Joseph Koudelka
Sam Haskins
Diane Arbus
Helmut Newton
Willy Ronis
Une bonne photographie
Steve McCurry
Martine Franck (1938-2012)
Développer un style photographique personnel
Reportage : carnet de notes lisbonnaises
Brassaï
Le mouvement surréaliste et la photographie
Anders Petersen
Erwin Blumenfeld
Pete Turner empowered by color
Raymond Depardon
Magnum Photos
Histoire de la photographie
Les découvertes Photo
Louis-Amédé Mante
Photographes français...
Iosif Berman (1892- 1941)
Erno Vadas (1899-1962)
Ervin Marton (1912-1968)
René Le Bègue (1857- 1914)
Les femmes photographe
Theodor Glatz
Un maître du tirage N&B
Un chasseur d'images
Photographe ère Ceausescu
Etre Ferré en photographie
1er photographe de guerre
Louis Stettner
K...photographe de plage
Le photographe déchaussé
Sammer Makarius
Chin-San Long
Soumito
Eli lotar (1905-1969)
Janos Reismann
Jean-Baptiste Corot
Débuts en Roumanie
Manuel Opazo
Le baron GROS
Jean Geiser
Emeric Feher
La boite de Larisa
Le Studio Manassé
Madame D'Ora
Monsieur Cercel
E. Stockins(1903-1995)
Zou Bo’qi (1819-1869)
Edouard Bollaert
Anatole Magrin
Le NU en Photographie
André Garban
Domon Ken
Aurel Bauh
Robert Moisy
Willy Otto Zielke
Erna Lendvai
J.G. Courtellemont
Roger Catherineau
Stanislav Erman
Pedro Luis Raota
Thomas Binford
Victor Plumier
Quinto Albicocco
Anton F. Baumann
André Dienes
L.Guermond : Hanasaka
Dorothy Wilding
De Chine soixante après
Rogi André (1905 -1970)
Seymon Fridlyand
Ion Vincent Danu
Wilhem Angerer
Dragos
Ergy Landau
André Steiner
Bazil Roman
Dinu Lazar
Sulina
Photo de plage...
Hanna Forman
Max Thorek
Alexandru Bellu
Hedy Löffler-Weisselberger
Les Frères Reutlinger
Ghost in Residence
Pierre Mac Orlan
Vidéos
Thèmes et techniques
Matériels et logiciels Photo
Photographes, Art Photo
Evènements et expos
Photo argentique
Photo pratique, divers
Arts Plastiques, Culture
Vidéos en anglais
Téléchargements

Rejoignez Studio+

Devenez membre de la communauté :

Communauté Studio+

  • Découvrez l'association
  • Partagez vos photos
  • Trouvez des modèles
  • Rentrez en contact avec des photographes

 

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

Témoignages

  • Dès les premières minutes, une atmosphère fortement sympathique se fait ressentir.Au fur et à mesure de la matinée des échanges sur nos différentes expériences de la photos s'opère, Rémy notre "maître de conférence" défile le cour, ses conseils s'imprègnent. Après la théorie, place à la pratique.Les clichés se dévoilent dans la lueur des flashs, dans une atmosphère studieuse et décontractée des stagiaires, mettant en application tous les conseils donnés. Une journée fortement agréable. Encore merci pour cette Journée.
    VinceFoto

  • Bonjour,Merci pour le stage, vraiment très bien.J'ai appris énormément. Vous remercierez madame pour le repas.J'espère sincèrement à un autre stage.
    T.R. Photographe (dept 63)

  • Bonjour,Encore merci pour ce stage en tout point exceptionnel sur le plan photographique et gastronomique.À bientôt pour un nouveau stage et bon week-end.
    A.G., photographe à Paris

  • Bonjour,Merci pour la qualité de votre stage. C’était très agréable.Vous trouverez les photos reprises et mises en ligne sur mon blog: http://magamellamoi.over-blog.comCordialement,
    G.T. photographe (93)

  • J'ai chargé les photos de Sonia sur mon ordi et il n'y a vraiment pas grand chose à jeter ! Elle est super ! Merci encore, elle pose en Pro et je n'ai jamais fait d'aussi belle photos ! Comme un Pro ! Merci, Bien à toi et à Marie-Christine.
    D.B. Photographe en Seine et Marne