Prochains stages photo et ateliers : Consulter la liste des stages

La Photographie de Nu

207
com_k2.item
(12 votes, moyenne 4.58 sur 5)
La Photographie de Nu4.58 sur 50 basé sur 12 votants.


"Pour moi, le fait d'être à l'aise pendant un shooting, est dû au fait que je sais qu'un réel photographe ne regarde pas la nudité; il l'a compose. Il n'a aucunement le temps de s’apercevoir qu'une personne est là, nue ( ou non !), et fait encore moins un rapprochement au sexe. L’œil passe son temps à composer l'image, et le cerveau à s'affairer du coté technique. Bref, il n'y a pas de nudité, même sans vêtements. Ce n'est qu'une enveloppe de l'âme qui va transmettre le sentiment de l'image. Le modèle n'est là que comme médiateur, selon sa capacité de transmettre un sentiment par son expression corporelle." Kaluuna Moon, modèle.

"Le nu c’est la base de tout, parce que le corps nu c’est ce qu’il y a de plus beau et de plus intemporel. " Sonia Sieff.

"Je pense que la lumière apporte quelque chose d'essentiel à la forme. Je dirais que le nu est essentiellement un travail sur la lumière. Mon premier nu date de 1961. J’en ait fait tout au long de ma carrière. Dans les stages que je dirige à travers le monde, je choisi un seul sujet : le nu, pour unifier le groupe. Je crois que si vous savez photographier un nu, ou de l’architecture, vous pouvez photographier n’importe quel sujet. C’est un bon exercice visuel. L’idée d’être proche du sujet, c’est un procédé qui me permet de soustraire des informations dont je ne veux pas dans mon cadre. Avec le temps je deviens de plus en plus formaliste, je n’ai aucun message à faire passer dans ma photographie." Ralph Gibson.

La représentation du corps nu a toujours été au centre des grandes époques culturelles

Elle est un des thèmes majeurs de l’art.

Le corps humain a été représenté grâce à la sculpture puis à la peinture.

Avec l’arrivée de la photographie et à travers cette nouvelle forme d’expression, le photographe n’a pu échapper au désir de faire poser des femmes nues.

Les premiers photographes qui étudièrent le nu connaissaient l’art de la peinture et ils avaient un sens aigu de l’image qui se manifeste par le choix de la pose, du décor, de la composition et de l’éclairage.

 Gabrielle d'Estrées vers 1594

Le nu occupe une place particulière dans l'art

Il n'existe pas d'étude de nu qui ne comporte des éléments sensuels ou érotiques, même lorsque l'artiste ou le spectateur la contemple avec le plus complet détachement.

Il est directement influencé par la sexualité, et la réaction qu'il entraîne se trouve compliquée par les tabous et les attitudes conventionnelles que toute société engendre.

Il constitue le seul objet présent dans la nature dont l'artiste ait une connaissance intime.

Le nu est un « objet spécial » et sa représentation pose des problèmes que les peintres et les sculpteurs cherchent à résoudre depuis plus de 2 000 ans.

Pour ce faire, ils ont été amenés à tenir compte des mutations des attitudes morales, politiques ou religieuses, ainsi que des conceptions sans cesse changeantes que leurs contemporains se faisaient de la beauté

La première conception évoque une somptueuse vision de la féminité.

Bien que les proportions du sujet soient quelque peu éloignées du goût actuel, la seconde conception découle essentielle­ment de l'idée qui domine le Moyen âge, selon laquelle la sexualité est impure.

Pour ces raisons, le regard qu'on porte sur le nu est différent de celui porté sur tout autre sujet.

 

Opposition entre art photographique et exigences de la morale

Cette constante opposition de l'art et des exigences de la morale, ce fossé entre l'intention et la réalisation se ramène en définitive au problème de la bonne ou de la mauvaise interprétation photographique, qui fait du nu un véritable défi, à la fois captivant et sans cesse mouvant, un défi que, malheureusement, le photographe ne parvient que trop rarement à relever.

La photographie est née au début de l'ère victorienne, instantanément le nu a su affirmer ses droits en tant que sujet digne de l'objectif, ceci toutefois dans les limites de l'étrange mélange de pruderie, de sentimentalité et de lascivité qui caractérisait cette époque.

Lorsque les photographes commencèrent à se libérer du puritanisme victorien et à s'intéresser avec acuité au corps humain, la mutation fut spectaculaire.

D'entrée de jeu, les susceptibilités du spectateur sont apaisées par le décor : le fond est souvent composé d'une riche tapisserie aux innombrables chérubins, des volutes de gaze, un quelque chose de vaporeux qui prend des allures de nuage moutonnant qu'on dirait sorti tout droit de Tiepolo, ce peintre vénitien du XVIIIe siècle.

 

Le nu devint quelque chose de réel, un objet ayant droit de cité.

Malheureusement, cet objet ne répondit pas toujours à l'idéal classique.

Comment aborder les imperfections de la réalité et réussir néanmoins à exprimer la beauté ?

Pour résoudre ce problème, le libéralisme des temps modernes apporta un concours puissant.

Désormais, la nouvelle génération de photographes partisans de la netteté de l'image pouvaient photographier le corps sous n'importe quel angle et dans n'importe quel style.

De surcroît, une croissante accoutumance à la notion de l'imparfait donna une plus grande latitude aux recherches, qui visaient à déterminer la beauté en tant que notion.

Par la suite les photographes ont appris à adopter une attitude plus directe en face du corps humain et à le traiter en tant que tel.

Cette tendance conduisit le photographe à considérer le corps comme un motif graphique.

Apprendre la photographie numérique  Stages photos en studio mode, nu, portraits

Par leur netteté des détails et leurs poses très étudiées, les nus académiques d'aujourd'hui reflètent cette tendance ; certains sont complexes , d'autres plus simples.

Toutes les techniques sont utilisées très activement par les grands photographes, qui souvent les fondent comme bon leur semble.

De nos jours, c'est aux photographes que la question du nu se pose

C'est aux amateurs comme aux professionnels qu'incombe la tâche d'interpréter cet « objet » très spécial et de se faire les porte-parole de leur temps, tout en formulant leur propre message.

La question qui se pose à eux est complexe.

D'une part, l'art photographique n'a disposé que d'un siècle pour s'attacher à ce sujet et, d'autre part, l'appareil photographique est plus clinique dans son étude que ne saurait l'être le pinceau du peintre.

L'amateur s'essayant à l'étude de nu en dehors du climat traditionnel de l'atelier où il a fait ses classes sera presque invariablement déçu s'il tente de suivre les traces des maîtres de la photographie.

En effet, il se trouve confronté à une notion délicate : faire la différence entre la nudité au sens artistique et le fait de représenter un corps simplement dépouillé de ses vêtements.

Il s'agit là d'une distinction extrêmement subtile et d'aucuns diront que le photographe a rarement réussi à saisir ces nuances.

stages photo paris

 

S'inspirer des peintres pour la composition photographique

Michael Koetzle écrit : " L’histoire de la photo de nu est celle d’une fascination. Aucun autre genre ne passionna autant pendant 150 ans...".

Connaitre l’art de la peinture est un atout majeur pour faire de belles photographies de nu car celui-ci aura une influence sur le cadrage et la composition des images.

La composition répond à des règles qui ont fait leurs preuves puisqu’elles s’appuient sur l’expérience des peintres qui ont réalisé des chef d’œuvres qui ne cessent de nous émerveiller.

Il est primordial avant de photographier, de percevoir le sujet principal dans son environnement.

Photo numérique par Claude Ouvrard

 

La photographie est un art et non une représentation d'une femme vivante et réelle

Dans la photo de nu, la culture occidentale exprima par l’image son rapport conflictuel avec le corps.

Aujourd'hui, le nu est totalement libéré.

On le photographie en intérieur ou en extérieur, on en fait l'élément principal d'une composition ou on le considère comme un simple détail.

stage photo paris

On le traite comme une personne réelle ou comme un fantasme de l'imagination.

 

Toutes les techniques sont utilisées très activement par les grands photographes, qui souvent les fondent comme bon leur semble.

Incontestablement, cet « objet spécial » est une créature aux mille visages, une inépuisable source de beauté aux yeux du photographe.

 

Conseils pour diriger un modèle

Il est intéressant d’aider les modèles à se révéler elles-mêmes, les laisser improviser et de trouver en elles des expressions et des gestes personnels.

Il faut laisser la place à la spontanéité afin que s’installe une relation de confiance et de complicité avec le photographe.

Solarisation partielle

Certes avec des modèles expérimentés les relations de confiance s’établiront peut-être plus rapidement mais des modèles qui démarrent ne seront pas dénués d’intérêt car peut-être plus naturelles…..

Je terminerai en disant que pour réaliser une photographie de nu artisitique, il faut une idéalisation du corps en supprimant tout effet érotique…

 

 

DVD formation

Voir les programmes des prochains stages de nu artistique

Lu 20912 fois

Commentaires  

 
Guest
0 #1 Guest 22-01-2013 12:28
Très bon article sur le nu artistique.

Merci pour ce partage.

Nicolas
Citer
 
 
Anthony
0 #2 Anthony 09-01-2016 10:41
Bonjour,
Je découvre votre site tout comme des propositions de stages toutes différentes mais très certainement intéressantes.
Je ne suis qu'un simple amateur qui comprend les méandres de la photographie de façon autodidacte.
J'ai commencé dans un club photo animalier il y a de cela deux ans. Mon prof Photo qui en plus de l'animalier effectue des photos de mariage, m'a fait découvrir le High Key, Low Key et enfin la photo de studio.
La gestion de la lumière m'est apparue comme une réelle passion. J'adore regarder une photo de studio pour tenter de comprendre quel éclairage, quels modeleurs, quelles dispositions ont été utilisés pour en arriver à ce cliché.
Alors oui, parlons de boites à lumières, parlons de monter un studio, parlons de posemètre, parlons de retoucher une photo, parlons de Dodge & Burn, de split Frequency, je pourrai en citer tant et malheureusement ne rien faire... Pourquoi ?
Parce que regarder des vidéos, parler à des photographes, aller sur des salons sans pratiquer ne sert à rien si ce n'est rêver. J'en ai marre aujourd'hui de rêver.
Mon matériel: EOS 5D III, 3 Broncolor SIROS 800S, Fond Studio, Boîtes à lumières Broncolor diverses et variées... Bref de quoi avancer tout de même ?
Ma demande: Aidez-moi ? Comment surpassais ses craintes ? Ses peurs aussi ?

Cordialement
Citer
 
 
Rémy Gautard
0 #3 Rémy Gautard 09-01-2016 10:42
Bonjour,

Vous avez raison il faut pratiquer régulièrement c'est à dire maitriser la
technique (lumière, post-production ...), s'intéresser à l'art et aux travaux
des autres photographes, avoir des idées, les mettre en pratiques avec des
modèles bien choisies (et donc avoir aussi un peu de psychologie).

Restant à votre disposition, si vous avez des questions surtout n'hésitez
pas,

Rémy Gautard
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Navigation Interne

Evènements Photo
Actualités Photo
Salon de la Photo Paris
Foire de Bièvres
Paris Photo
Prendre des photos dans les musées
Prendre des photos dans les chateaux
Journée porte ouverte
Concours Photo Internationaux
Concours Photo France
Concours Photo Studio+
Le reflex numérique
Comprendre le capteur
Capteur FULL FRAME ou APS-C ?
Quel reflex choisir ?
Combien de pixels ?
Entretenir ses objectifs
Nettoyage du capteur
Tests de matériels photo
Zeiss C-Biogon 35mm F2.8 ZM
Micro Nikkor 55mm F2.8 AIS
Nikon D5300
Nikon D610
Le Book Photo Prat Modebook A3+
Les moyens formats numériques
Massicot Pearl Economy
Le nikon D800 36 MP
Trépied MANFROTTO 055CLB + rotule 3D
Imprimante EPSON STYLUS Pro 3880
Les objectifs 35mm pour Leica M
Test EPSON SureColor SC-P800
Télémétrique contre reflex
Tests anciens boitiers numériques
Les objectifs Leica 50mm
Objectifs Jupiter 8 et J3
Test objectifs
Test imprimantes photo
Les papiers Jet d'encre
Comparatif livres photos
Canon 5D Mk 2
Canon EOS 500D
Canon EOS 600D
Nikon 50mm 1.8 G
Objectifs Nikon
Nikon D700
Nikon D5000
Nikon D5100
Leica M8
Essai Leica M9
Leica M9 vs M8
Objectifs Voigtlander Leica
Fuji Finepix X100
Objectif Voigtlander 90 mm
Pentax K-x
Zooms pour APS-C
Canon EF 50mm F1.4 USM
Le Leica 35 mm F2 Asph
Le Canon EOS 5D MkIII
ILFORD Gold Fibre Silk
Harman Gloss Baryta 320 gr
Dictionnaire Photo
Art photographique
Steve McCurry
Martine Franck (1938-2012)
Développer un style photographique personnel
Reportage : carnet de notes lisbonnaises
Brassaï
Le mouvement surréaliste et la photographie
Anders Petersen
Erwin Blumenfeld
Pete Turner empowered by color
Raymond Depardon
Magnum Photos
Edouart Boubat
Pierre et Gilles : photographie et peinture mélées
Patrick Demarchelier
Robert Doisneau
Manifeste pour une photographie d'Auteur
Comment progresser en photographie
L'art des photographes
L'Art photographique sous l'ère numérique
Portraits en gros plan en noir et blanc
Irving Penn
Dina Belenko
Les trois stades de la photographie
Pourquoi photographier en noir et blanc ?
Anatomie d'une émotion
Citations photographiques
Man Ray
Henri-Cartier Bresson
Le Nu en photographie
JL Sieff
André Kertesz
Bill Brandt
Edward Weston
Richard Avedon
David Hamilton
Ralph Gibson
Sebastiao Salgado
Joseph Koudelka
Sam Haskins
Diane Arbus
Helmut Newton
Willy Ronis
Une bonne photographie
Histoire de la photographie
Photographes français...
Iosif Berman (1892- 1941)
Erno Vadas (1899-1962)
Ervin Marton (1912-1968)
René Le Bègue (1857- 1914)
Max Thorek
Alexandru Bellu
Hedy Löffler-Weisselberger
Les Frères Reutlinger
Ghost in Residence
Pierre Mac Orlan
Emil Fisher
Gaspar TOROK
Victor Bolder
Almanach 1959
Rónay Dénes (1875 -1964)
La Sardaigne des photographes
La peinture puis la photographie
Les découvertes Photo
Louis-Amédé Mante
Les femmes photographe
Theodor Glatz
Un maître du tirage N&B
Un chasseur d'images
Photographe ère Ceausescu
Etre Ferré en photographie
1er photographe de guerre
Louis Stettner
K...photographe de plage
Le photographe déchaussé
Sammer Makarius
Chin-San Long
Soumito
Eli lotar (1905-1969)
Janos Reismann
Jean-Baptiste Corot
Débuts en Roumanie
Manuel Opazo
Le baron GROS
Jean Geiser
Emeric Feher
La boite de Larisa
Le Studio Manassé
Madame D'Ora
Monsieur Cercel
E. Stockins(1903-1995)
Zou Bo’qi (1819-1869)
Edouard Bollaert
Anatole Magrin
Le NU en Photographie
André Garban
Domon Ken
Aurel Bauh
Robert Moisy
Willy Otto Zielke
Erna Lendvai
J.G. Courtellemont
Roger Catherineau
Stanislav Erman
Pedro Luis Raota
Thomas Binford
Victor Plumier
Quinto Albicocco
Anton F. Baumann
André Dienes
L.Guermond : Hanasaka
Dorothy Wilding
De Chine soixante après
Rogi André (1905 -1970)
Seymon Fridlyand
Ion Vincent Danu
Wilhem Angerer
Dragos
Ergy Landau
André Steiner
Bazil Roman
Dinu Lazar
Sulina
Photo de plage...
Hanna Forman
Vidéos
Thèmes et techniques
Matériels et logiciels Photo
Photographes, Art Photo
Evènements et expos
Photo argentique
Photo pratique, divers
Arts Plastiques, Culture
Vidéos en anglais
Téléchargements

Rejoignez Studio+

Devenez membre de la communauté :

Communauté Studio+

  • Découvrez l'association
  • Partagez vos photos
  • Trouvez des modèles
  • Rentrez en contact avec des photographes

 

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

Témoignages

  • Dès les premières minutes, une atmosphère fortement sympathique se fait ressentir.Au fur et à mesure de la matinée des échanges sur nos différentes expériences de la photos s'opère, Rémy notre "maître de conférence" défile le cour, ses conseils s'imprègnent. Après la théorie, place à la pratique.Les clichés se dévoilent dans la lueur des flashs, dans une atmosphère studieuse et décontractée des stagiaires, mettant en application tous les conseils donnés. Une journée fortement agréable. Encore merci pour cette Journée.
    VinceFoto

  • Bonjour,Merci pour le stage, vraiment très bien.J'ai appris énormément. Vous remercierez madame pour le repas.J'espère sincèrement à un autre stage.
    T.R. Photographe (dept 63)

  • Bonjour,Encore merci pour ce stage en tout point exceptionnel sur le plan photographique et gastronomique.À bientôt pour un nouveau stage et bon week-end.
    A.G., photographe à Paris

  • Bonjour,Merci pour la qualité de votre stage. C’était très agréable.Vous trouverez les photos reprises et mises en ligne sur mon blog: http://magamellamoi.over-blog.comCordialement,
    G.T. photographe (93)

  • J'ai chargé les photos de Sonia sur mon ordi et il n'y a vraiment pas grand chose à jeter ! Elle est super ! Merci encore, elle pose en Pro et je n'ai jamais fait d'aussi belle photos ! Comme un Pro ! Merci, Bien à toi et à Marie-Christine.
    D.B. Photographe en Seine et Marne