Prochains stages photo et ateliers : Consulter la liste des stages

Photographier la nature

211
com_k2.item
(3 votes, moyenne 4.33 sur 5)
Photographier la nature4.33 sur 50 basé sur 3 votants.


"Il est au sein des bois un charme solitaire, un pur ravissement au confins du désert, et de douces présences ou nul ne s'aventure, au bord de l'océan qui gronde et qui murmure, sans cesser d'aimer l'homme, j'adore la nature..." Lord Byron.

Photographier la nature constitue un acte qui exige dévotion et humilité.

Quand un photographe cherche à montrer la férocité d'un lion, à saisir le vol d'un canard carolin ou à dépeindre la vie quotidienne d'un lapin de son voisinage, il lui faut rencontrer ces animaux mais les conditions de ce face à face dépendent d'eux.

Le photographe doit respecter leur besoin de sécurité et de discrétion. Quant aux fleurs et aux arbres, ils exigent de lui beaucoup d'obstination, puisqu'ils vivent au rythme des saisons. Edward Steichen, ce grand photographe de la nature, a établi le record du marathon de la patience ; en effet, il a consacré quinze années à des travaux photographiques relatifs à la croissance du même arbre dans son jardin du Connecticut.

Les meilleurs photographes de la vie sauvage parviennent à prendre leurs fugitives photos en appliquant des procédés très proches de ceux utilisés par les chasseurs et les trappeurs. Pour réussir, il faut presque toujours agir en tapinois.

Ces photographes portent des vêtements de teintes neutres, se déplacent avec lenteur, se tiennent sous le vent pour que les animaux ne puissent sentir leur présence et passent des heures cachés dans les broussailles ou à l'abri d'un affût, tout en guettant l'instant propice. Ils acquièrent une intime connaissance des habitudes du sujet qui les intéresse, de l'endroit où tel animal vient boire, du genre de baies qu'apprécié un type donné d'oiseau, de la façon dont les espèces différentes se transmettent des signaux d'alarme.

Le photographe parviendra à réaliser des prises de vue particulièrement réussies s'il a la bonne fortune de localiser des terrains salifères où les cerfs viennent lécher le sol pour renforcer leur alimentation, s'il sait disposer des appâts susceptibles d'attirer hors du couvert un renard ou un chat sauvage.

Le photographe bouillonnant, qui foule à grand bruit les sous-bois ou les champs dans l'espoir de faire une bonne photo, a toutes les chances de rentrer bredouille.

Même s'il est très astucieux, le chasseur d'images découvrira vite qu'il lui faut, en règle générale, opérer à une certaine distance de son sujet.

Photographie : les grands thèmes

Pour photographier les animaux sauvages, un téléobjectif de 200 mm au moins est pratiquement indispensable. Pour que les photos soient bonnes avec des focales très longues, même avec un stabilisateur d'images électronique ou optique, il est également utile d'employer un pied très stable, car la moindre vibration de l'appareil photographique équipé d'un téléobjectif engendre des images floues. A téléobjectif égal avantage ici aux petits capteurs qui autorisent un grossissement plus important.

Faute de mieux, on peut appuyer l'appareil sur un rocher ou une branche. Quand ils photographient des oiseaux en vol, les photographes utilisent souvent une crosse (ou épaulière), leur permettant de stabiliser l'appareil.

En ce qui concerne le reste de son équipement, les chasseurs d'images d'animaux sauvages peuvent choisir le degré de complication qu'ils voudront. S'ils possèdent un zoom de bonne qualité, ils pourront modifier rapidement la distance focale lorsque l'animal surgit plus près ou plus loin que prévu.

Photographie : les grands thèmes, la nature

Certains reflex numérique actuels, qui travaillent en rafale à 10 images par seconde, permettent de réaliser une rapide succes­sion d'instantanés, ce qui est particulièrement utile pour la photographie des animaux se déplaçant à bonne allure.

Le photographe peut s'écarter de l'appareil après avoir installé un dispositif mécanique ou électronique permet­tant de déclencher l'obturateur, pour laisser ainsi à l'animal le soin de se photographier lui-même. Formule plus élaborée encore, des dispositifs à cellule photo-électrique assurent la prise de vue au moment où l'animal coupe un faisceau lumineux .

 

Pour photographier les animaux nocturnes, on peut combiner l'emploi du dispositif mécanique ou électronique ou du déclencheur à cellule photo-électrique avec celui de un ou plusieurs flashes électroniques, ici les progrès récents des capteurs numériques en basses lumières sont très apréciés.

Il existe même des montures d'appareils photographi­ques à stabilisation gyroscopique, qui permettent de maintenir l'appareil parfaitement fixe à bord d'un bateau ou sur un camion en marche.

Photo en HDR

 

 

Lu 4309 fois

Ajouter un Commentaire


Navigation Interne

Prise de vue en studio
Autorisation modèle
La lampe pilote des flashs de studio
Le bol asymétrique
Le Snoot
Comment diriger un modèle
Les volets ou coupe-flux
Le support de fonds motorisé Walimex
Shooting en studio : 14 conseils pratiques
Pour un éclairage en "source unique" de lumière
L'éclairage du fond noir
La prise de vue en studio en argentique
La prise de vue avec trépied
Plans d'éclairage : 5 configurations
Pourquoi les modèles ne sourient pas...
Faut-il s'inspirer de photos (ou peintures) ?
Créer un mini studio photo chez soi pour le portrait
Gestion des éclairages
Le Clair-obscur
Les flashs AURORA
90 pauses modèles
Spot optique et Gobos
Le High Key
Où trouver un modèle ?
Assortir les couleurs
Flashs vs lumière continue
Test flashs de studio
Quelle focale en studio ?
La boite à lumière
Le Bol Beauté
Kit Flashs Elinchrome Dlite
Logiciel plan d'éclairage
Les fonds Studio
Elinchrome Skyport
Le portrait
Les flashs COBRA
Photo numérique
La photographie notions pour les débutants
Quel espace couleur sRVB vs Adobe RVB
Un Pare-Soleil - Est-ce vraiment utile
Le filtre polarisant
Quel écran d'ordinateur choisir ?
La photo panoramique
Le hors-cadre
Réalisez vos encadrements photos formats A2...
Encadrements : quelles tailles de passe-partout ?
Réaliser des diptyques
Vendre ses tirages en série limitée
Tyrannie du matériel
Réaliser un Diaporama
Votre oeil vous trompe !
Connaissez-vous le site de Ken Rockwell ?
Photographier en noir et blanc
La diffraction (des objectifs)
Droit à l'image : toujours plus contraignant
Les conseils d'éclairage de Joe
La photographie minimaliste
Réaliser des portraits en intérieur avec un flash externe
Comment devenir meilleur photographe
Développer un style photographique personnel
Choisir le format carré
Définir son style en photographie
Archivage et sauvegarde
Le calibrage de l'écran
Le Bokeh
Le bruit numérique
Bien régler son exposition
Devenir photographe Pro
Les écoles de Photo
Focale fixe vs zoom
Composition des images
Noir et blanc ou couleur ?
Les forums photo
Réussir ses photos
Le HDR
L'objectif 50 mm
La balance des blancs
La profondeur de champ
La retouche numérique
Retouche paysage
Le noir et blanc tons chauds
Testez votre niveau en Postproduction
La postproduction : révélation imminente
DXO FILM PACK à l'épreuve du studio
Les convertisseurs de RAW ne sont pas égaux
Traitement des photos numériques trop lisses
Réglez votre moniteur : contraste et densité
Post-traitement d'un Clair-obscur
Développer vos fichiers raw avec rawtherapee
Gérer le flou directionnel
Nu montant
Virage sépia
La tablette graphique
Ajuster le contraste local
Format RAW vs JPEG
Photoshop vs Lightroom
Photoshop avant / après
Une conversion en N&B
DXO Film Pack
DXO Optics Pro
Plugs-in Photoshop
Photoshop Element 9
Camera Raw
Photoshop CS5 vs CS4
La solarisation
Traitement du bruit
Nikon Capture NX2
Les grands thèmes
Réussir un portrait
Faire son autoportrait
Le Nu
La nature morte
Vie quotidienne
La macro
Photographier la nature
Le paysage
La photo de mode
La photo de nuit
Analyses d'images
Geste de femme
Nu High Key
Lumière
Topologie
Ancien vapeur
Un portrait original
Nu zébré
Saisir l'instant décisif : un exercice de style
Portrait de Gina avec 6 sources de lumière
Nu de Noémie sur malle africaine
La vitesse en 1912
La bulle de Patrick Platrier
Crépuscule de la vie de Marta Rossignol
Anemones de Serge Dissoubray
FAQ numérique
Photo argentique
Le grain argentique
Les révélateurs film au PYRO
Le rodinal en stand développement
Installation d'un labo photo argentique amateur
L'agrandisseur : les critères pour le choisir
Le margeur
Compte-pose et autres accessoires
Le papier photo argentique
Les révélateurs pour papiers argentiques
Bain d'arrêt et fixage
Pratique de l'agrandissement
Techniques particulières d'agrandissement
Retouche et finition en argentique
Temps de développement pour pousser un film
Le Minox GT
Quel viseur Leica M ?
PLUSTEK Opticfilm 120
Scanner avec un Reflex numérique
L'argentico-numérique comme pratique alternative
Techniques d'un maître du tirage
La saga des 6x6 bi-objectifs
Mamiya RB 67
Pratique du moyen format argentique en studio
Tri-X saga
Le traitement de négatifs numérisés en noir et blanc
Matériels argentique : bons plans
Noir et blanc de la prise de vue au tirage (Ph.Bachelier)
Yashica Mat 124 G test
Analyser un négatif noir et blanc
La Lomography a peut-être sauvé le film
Le grand format
Le Konica Hexar AF
Le FUJI GSW 690 "Texas Leica"
Argentique vs numérique
Développer les négatifs
Films et révélateurs : trouver le meilleur couple !
Comment pousser un film avec du Rodinal
L'agrandisseur
Test agrandisseurs
Objectifs d'agrandisseurs
Quel 24x36 mm choisir
Le Leica M6 Classic
Leica M7 vs M6
Leica MP vs M6
Les moyens formats
Le Mamiya 7 II
Les objectifs moyen format (comparatif)
Test scanners de négatifs
Enquête Photo argentique
Scanner vs argentique
Le Pentax 6X7
Hasselblad 500 CM
Les Labos traditionnels
Liste labos argentique
Objectifs pour Reflex
Micro Nikkor 55mm F2,8
Films voilés et Rayons-X

Rejoignez Studio+

Devenez membre de la communauté :

Communauté Studio+

  • Découvrez l'association
  • Partagez vos photos
  • Trouvez des modèles
  • Rentrez en contact avec des photographes

 

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

Témoignages

  • Dès les premières minutes, une atmosphère fortement sympathique se fait ressentir.Au fur et à mesure de la matinée des échanges sur nos différentes expériences de la photos s'opère, Rémy notre "maître de conférence" défile le cour, ses conseils s'imprègnent. Après la théorie, place à la pratique.Les clichés se dévoilent dans la lueur des flashs, dans une atmosphère studieuse et décontractée des stagiaires, mettant en application tous les conseils donnés. Une journée fortement agréable. Encore merci pour cette Journée.
    VinceFoto

  • Bonjour,Merci pour le stage, vraiment très bien.J'ai appris énormément. Vous remercierez madame pour le repas.J'espère sincèrement à un autre stage.
    T.R. Photographe (dept 63)

  • Bonjour,Encore merci pour ce stage en tout point exceptionnel sur le plan photographique et gastronomique.À bientôt pour un nouveau stage et bon week-end.
    A.G., photographe à Paris

  • Bonjour,Merci pour la qualité de votre stage. C’était très agréable.Vous trouverez les photos reprises et mises en ligne sur mon blog: http://magamellamoi.over-blog.comCordialement,
    G.T. photographe (93)

  • J'ai chargé les photos de Sonia sur mon ordi et il n'y a vraiment pas grand chose à jeter ! Elle est super ! Merci encore, elle pose en Pro et je n'ai jamais fait d'aussi belle photos ! Comme un Pro ! Merci, Bien à toi et à Marie-Christine.
    D.B. Photographe en Seine et Marne