Prochains stages photo et ateliers : Consulter la liste des stages

Les objectifs 50 mm pour Leica

105
com_k2.item
(34 votes, moyenne 4.18 sur 5)
Les objectifs 50 mm pour Leica4.18 sur 50 basé sur 34 votants.


Objectif Leitz Summicron Type IV à F2

Pour les amateurs de Leica M ou série III ces 50 mm donnent tous des résultats différents que ce soit en terme de contraste, de définition, de bokeh ou d'effet 3D.

Summar 50 F2

  • Le Summar a été introduit en 1933, c'est le premier F2.0 Leitz donc très lumineux pour l'époque
  • L'objectif est normalement non traité sauf pour quelques rares exemplaires qui ont été traités par la suite
  • Attention aux rayures, la lentille frontale est très fragile
  • Contraste faible (il faut en tenir compte au développement du film)
  • Sensible au flare le paresoleil est recommandé mais difficile à trouver
  • Un peu de vignettage à f2, le résultat maximum (contraste et piqué) est obtenu entre F3.2 et F6.3
  • Les détails dans les ombres sont faibles
  • Le bokeh est exceptionnellement bon et les zones de flous sont beaucoup plus fortes que les autres 50 mm donnant un effet 3D impressionnant
  • Les hautes lumières sont plus clairs que sur les autres 50 mm donnant une sensation de luminosité un peu comme les tableaux impressionnistes
  • Prix : moins de 250 euros

 Le summar : un objectif a très forte personnalité se mariant bien avec un appareil numérique

Le summar 50mm génère peu de contraste et des couleurs douces très agréable

 

Summitar 50 F2

Introduit en 1939, il existe deux versions : les traités et non traités. Meileurs résultats entre F2 et F4/4.5, utilisable jusqu'à F8 ou 9.

Globalement plus de piqué que le summar.

A F2 pas de vignettage.

Le bokeh se rapproche des summicron rigides chromés.

Rendu des couleurs beaucoup plus riche que le summar (proche du summarit et du summicron rentrant).

Du détail dans les ombres mais beaucoup moins que l'actuel summicron.

L'effet 3D, nettement inférieur au summar, est comparable au summicron rigide chromé et inférieur au summicron rentrant.

+
  • léger et peu encombrant
  • prix : autour de 250 euros sur ebay
  • superbe fabrication 100% Leica
  • performances étonnantes pour un objectif datant de 1940
  • très beau bokeh
  • bon piqué au centre dès la pleine ouverture
  • excellent pour le portrait !
  • couleurs et tonalités magnifiques
  • bon contraste pour l'époque
-
  • distance minimal 1 mètre
  • attention quand vous rentrez l'objectif cela peut endommager votre Leica M9
  • parfois difficile à trouver en bon état (attention au champignons, rayures...)

Summitar 50 mm

Summarit 50 F1.5

  • Introduit en 1949
  • Meilleures performances entre F1.5 et F4 avec un optimum à F2.8
  • Utilisable jusqu'à F8
  • Piqué meilleur que le summicron rentrant
  • Contraste moyen
  • Très bon bokeh.

50 mm Summarit 1.5

Summicron rentrant 50 F2 (type 1)

  • Attention lentille frontale très fragile : se raye facilement donc à vérifier lors de l'achat, filre UV de protection vivement recommandé !
  • D'autant que la résolution générale est très bonne
  • Contraste moyen
  • Par rapport au summicron actuel : manque de définition à F2 mais l'effet 3D est bien meilleur, bokeh aussi très bon
  • Très bon à F4, le maximum de définition est atteint à F5.6
  • Les couleurs sont peu saturées
  • Après F8, la netteté commence a décroitre
  • Comme 50 mm cet objectif est un bon compromis pour le noir et blanc (entre le caractère un peu mou des anciens objectif 50 mm et le contraste parfois excessif de l'actuel)

Summicron 50 mm

Summicron 50 rigide chromé F2 (type 2)

  • Introduit en 1956, identique à la version à mise au point rapprochée appelé DR pour Dual Range
  • Pour certains c'est le meilleur compromis pour le noir et blanc
  • Deux types de traitement des lentilles (le premier traitement est fragile sur la lentille avant)
  • Meilleur résultats entre F2 et F8 avec un maximum à F4. A F4 et F8, le piqué est remarquable (aussi élevé que sur les summicrons actuels mais avec moins de contraste)
  • A F11 et F16 la diffraction fait baisser la netteté donc à éviter
  • De F2.8 à F4, le bokeh est agréable et ressemble au summitar
  • L'effet 3D est bon mais inférieur au summicron rentrant
  • Les couleurs sont à la fois très naturelles et biens saturées, et la gamme de gris est très large ce qui en fait un best seller pour les amateurs de noir et blanc.

 Le summicron 50 rigide : un des plus apprécié, il offre le meilleur compromis en noir et blanc

Summicron 50 mm DR "Dual Range" rigide chromé F2 (type 2)

  • C'est le même summicron que le précedent mais avec une bague hélicoïdale de mise au point très bien finie et très précise permettant un allongement supérieur
  • Le summicron 50 mm DR permet une mise à point minimum à 47.8 cm avec la lunette / viseur qui se monte sur les Leica M9, M6, M3...
  • Distance mini 1 m et 47,8 cm

 Le summicron Dual Range permet de faire de la macro ou plutôt de la proxiphotographie

Summicron 50 F2 noir (type 3)

  • Introduit en 1969 c'est un peu l'ancêtre du summicron actuel
  • Par rapport au summicron rigid chromé le contraste est supérieur mais il a moins de piqué (contraste se rapprochant du 1.4/50 Summilux, piqué équivalent au summicron rentrant)
  • Conclusion : cette version du summicron est à éviter

Leica 50mm summicron type 3

 

Summicron 50 F2 actuel (type 4 et type 5)

Le summicron 50 mm dernière génération reste un puncher, une optique tous terrains sans faille, aussi efficace en portrait de près qu'en photographie large ou en photographie de rue.

Arrangeant à pleine ouverture, il fronce les sourcils à F2,8 pour devenir intraitable dès F4 en traduisant chaque détail sans complaisance.

  • Sa formule optique n'a pas changé depuis son introduction en 1980
  • La dernière version a le paresoleil rentrant
  • La version précédente est identique avec un paresoleil plus efficace qui se clipe à l'avant
  • Pour certains c'est le meilleur de tous les summicron : contrate élevé et piqué record même à F2

Les summicron 50 mm type 4 et 5 ont la méme formule optique...Summicron 50 mm F2 actuel

  • Pour le noir et blanc, certains préfèrent les anciens summicron moins contrastés pour leurs bokeh plus progressif et leur richesse dans la gamme de gris
  • La saturation des couleurs est très élevé
  • Le summicron 50mm est sensible au flare
  • Cet objectif donne beaucoup de détails dans les ombres
  • Bokeh agréable mais moins bon que les summilux qu'ils soient asphériques ou non
  • Pratiquement aucune occultation du viseur, l'objectif reste petit et léger
  • Distance minimum : 0.70 cm
  • Prix neuf : 1600 euros
  • En occasion dernière version : 850 euros. En occasion version précedente avec pare-soleil clipé et tab : 700 euros
  • Voir une photo haute définition réalisée avec un Leica M6 + objectif Summicron à F2 à 1600 Iso

Comparer ici tous les différents modèles de summicron 50 mm

Objectif 50mm pour leica 50 mm F2 : la diffraction est sensible après F11

 

Les photos de stages nu artistique en studio  ci-après ont été réalisées avec un 50 Summicron type IV à F8 :


Image scannée  Clair-obscur nu

Modèle : Lou -  Eclairage : gobos partiels

 

Summilux 50 Pré-ASPH F1.4

  • Introduit en 1959
  • Piqué et bokeh comparables au summicron rigide chromé
  • Couleurs riches et saturées
  • Plus performant à F1.5 et F2 que le summarit en basses lumières.

Summilux 50 mm Pré Asphérique

 

Summilux 50 ASPH  F1.4

Ses performances exceptionnelles et son caractère en font un objectif ultime très désirable.

Le summilux 50 mm asphérique est une main de fer dans un gant de velours, toujours défini et précis mais extrèmement moelleux, de la pleine ouverture à F16.

Pour les portraits il est chatoyant et presque flatteur, pour le reste il est parfait aussi grâce a sa précision incroyable.

Son seul défaut est son poids ( il y a du verre dedans ) et un encombrement non négligeable, notamment face à un summicron, donc à voir si vous pouvez vivre avec.

+

  • Qualité de fabrication
  • Lentilles flottantes pour une optimisation en fonction de la distance
  • Le meilleur 50mm actuel quelque soit l’ouverture !
  • Très beau bokeh
  • Distance de mise au point minimum :  70 cm

 

-

  • Un peu lourd sur un leica M6 qui pique un peu du nez, équilibre acceptable sur un Leica M9 ou M8
  • Parfois le bague de mise au point est un peu dure ; ceci est du au mécanisme complexe des lentilles flottantes
  • Occultation du viseur : avec une mise au point réglée sur 70 cm et le pare-soleil rétractable en action c'est pratiquement 1/3 de la visée qui disparaît !
  • De part sa formule optique et malgré ses lentilles flottantes, qui s'ajustent en fonction de la distance, aux grandes ouvertures pour des distances < 1 m la résolution est inférieure au summicron type IV et V
  • Le prix (en baisse) est de 2800 euros
  • Attention au délais de livraison qui peu atteindre plusieurs mois
  • Pratiquement introuvable en occasion

 

Noctilux 50mm et F0.95  et F1.0  (attention prix : 8000 euros)

  • A 0.95 ou F1.0, il faut un télémètre très précis pour faire la mise au point (télémètre 0.85 recommandé + loupe de visée) !
  • Le 1.0 fut Introduit en 1976
  • Le 0.95 est plus prisé
  • Bon piqué dès la grande ouverture
  • Ensuite très bon jusqu'à F8
  • Performance maximum entre F2.8 et F4
  • A F2.8 piqué inférieur au 50 mm F2.5  summarit actuel
  • Bokeh très bon à exceptionnel
  • Le cadre du viseur est sensiblement masqué par l'objectif qui reste très imposant et lourd

Noctilux 1.0

 

Leica Apo-Summicron-M 50 mm f/2 ASPH

Le Leica Apo-Summicron-M 50 mm f/2 ASPH, commercialisé en 2012, n’est pas un simple exercice de style, un « standard » de plus.
Avec un tarif, double de celui du Summilux ASPH f/1.4,   le « Cron AA » est un assemblage de 8 lentilles (nombre peu courant pour une luminosité moyenne), dont une lentille asphérique ; le fabriquant annonce une rigoureuse correction apochromatique.

Cet ultime Summicron adopte une partie arrière flottante directement inspirée de la lignée des 35 mm ASPH.
Un tel objectif est particulièrement adapté au Leica MM au capteur monochrome, qui autorise une définition très élevée à des sensibilités intéressantes, possibilités qui ne peuvent se concrétiser que si l’optique est à la hauteur.

On n’est donc pas forcément intéressé par l’Apo-Summicron 50mm pour du travail en argentique.

 

Le saviez-vous ?

Un jour le célèbre photographe Bernard Plossu a décider de réaliser ses clichés avec un seul objectif : le 50 mm.

"Pendant 15 ans je n'ai fait que de la photo de voyage spectaculaire, en couleur et au grand angle. J'ai quasiment brûlé tous les négatifs noir et blanc faits au grand angle. En même temps, j'ai toujours eu l'instinct de faire des photos pour moi, en noir et blanc au 50 mm. Donc, d'un côté il y avait ce qui se vendait, et de l'autre, ce qui ne se vendait en aucun cas."

C'était il y a plus de 30 ans et depuis il n' a pas varié...

 

Quelques liens sur les objectifs Leica 50 mm

 

 

Lu 20889 fois Dernière modification le dimanche, 27 avril 2014 08:50
Rémy Gautard

Passionné par la photographie argentique & numérique et pratiquant la photo depuis maintenant plus de 30 ans, j'organise avec Studio-plus.fr des stages d'initiation pour débutants jusqu'aux plus expérimentés. Retrouvez-moi sur Google+

Découvrez les prochains stages

Site internet : www.studio-plus.fr E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ajouter un Commentaire


Navigation Interne

Evènements Photo
Actualités Photo
Salon de la Photo Paris
Foire de Bièvres
Paris Photo
Photos dans les musées
Les chateaux
Journée porte ouverte
Concours Photo mondiaux
Concours Photo France
Concours Photo Studio+
Le reflex numérique
Quel reflex choisir ?
Comprendre le capteur
Capteur FULL FRAME ou APS-C ?
Combien de pixels ?
Entretenir ses objectifs
Nettoyage du capteur
Tests de matériels photo
Télémétrique contre reflex
Tests anciens boitiers numériques
Les objectifs Leica 50mm
Objectifs Jupiter 8 et J3
Test objectifs
Test imprimantes photo
Les papiers Jet d'encre
Comparatif livres photos
Canon 5D Mk 2
Canon EOS 500D
Canon EOS 600D
Nikon 50mm 1.8 G
Objectifs Nikon
Nikon D700
Nikon D5000
Nikon D5100
Leica M8
Essai Leica M9
Leica M9 vs M8
Objectifs Voigtlander Leica
Fuji Finepix X100
Objectif Voigtlander 90 mm
Pentax K-x
Zooms pour APS-C
Canon EF 50mm F1.4 USM
Le Leica 35 mm F2 Asph
Le Canon EOS 5D MkIII
ILFORD Gold Fibre Silk
Harman Gloss Baryta 320 gr
Zeiss C-Biogon 35mm F2.8 ZM
Micro Nikkor 55mm F2.8 AIS
Nikon D5300
Nikon D610
Le Book Photo Prat Modebook A3+
Les moyens formats numériques
Massicot Pearl Economy
Le nikon D800 36 MP
Dictionnaire Photo
Art photographique
Anatomie d'une émotion
Citations photographiques
Man Ray
Henri-Cartier Bresson
Le Nu en photographie
JL Sieff
André Kertesz
Bill Brandt
Edward Weston
Richard Avedon
David Hamilton
Ralph Gibson
Sebastiao Salgado
Joseph Koudelka
Sam Haskins
Diane Arbus
Helmut Newton
Willy Ronis
Une bonne photographie
Steve McCurry
Martine Franck (1938-2012)
Développer un style photographique personnel
Reportage : carnet de notes lisbonnaises
Brassaï
Le mouvement surréaliste et la photographie
Anders Petersen
Erwin Blumenfeld
Pete Turner empowered by color
Raymond Depardon
Magnum Photos
Histoire de la photographie
Les découvertes Photo
Louis-Amédé Mante
Photographes français...
Iosif Berman (1892- 1941)
Erno Vadas (1899-1962)
Ervin Marton (1912-1968)
René Le Bègue (1857- 1914)
Les femmes photographe
Theodor Glatz
Un maître du tirage N&B
Un chasseur d'images
Photographe ère Ceausescu
Etre Ferré en photographie
1er photographe de guerre
Louis Stettner
K...photographe de plage
Le photographe déchaussé
Sammer Makarius
Chin-San Long
Soumito
Eli lotar (1905-1969)
Janos Reismann
Jean-Baptiste Corot
Débuts en Roumanie
Manuel Opazo
Le baron GROS
Jean Geiser
Emeric Feher
La boite de Larisa
Le Studio Manassé
Madame D'Ora
Monsieur Cercel
E. Stockins(1903-1995)
Zou Bo’qi (1819-1869)
Edouard Bollaert
Anatole Magrin
Le NU en Photographie
André Garban
Domon Ken
Aurel Bauh
Robert Moisy
Willy Otto Zielke
Erna Lendvai
J.G. Courtellemont
Roger Catherineau
Stanislav Erman
Pedro Luis Raota
Thomas Binford
Victor Plumier
Quinto Albicocco
Anton F. Baumann
André Dienes
L.Guermond : Hanasaka
Dorothy Wilding
De Chine soixante après
Rogi André (1905 -1970)
Seymon Fridlyand
Ion Vincent Danu
Wilhem Angerer
Dragos
Ergy Landau
André Steiner
Bazil Roman
Dinu Lazar
Sulina
Photo de plage...
Hanna Forman
Max Thorek
Alexandru Bellu
Hedy Löffler-Weisselberger
Les Frères Reutlinger
Ghost in Residence
Pierre Mac Orlan
Emil Fisher
Vidéos
Thèmes et techniques
Matériels et logiciels Photo
Photographes, Art Photo
Evènements et expos
Photo argentique
Photo pratique, divers
Arts Plastiques, Culture
Vidéos en anglais
Téléchargements

Rejoignez Studio+

Devenez membre de la communauté :

Communauté Studio+

  • Découvrez l'association
  • Partagez vos photos
  • Trouvez des modèles
  • Rentrez en contact avec des photographes

 

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

Témoignages

  • Dès les premières minutes, une atmosphère fortement sympathique se fait ressentir.Au fur et à mesure de la matinée des échanges sur nos différentes expériences de la photos s'opère, Rémy notre "maître de conférence" défile le cour, ses conseils s'imprègnent. Après la théorie, place à la pratique.Les clichés se dévoilent dans la lueur des flashs, dans une atmosphère studieuse et décontractée des stagiaires, mettant en application tous les conseils donnés. Une journée fortement agréable. Encore merci pour cette Journée.
    VinceFoto

  • Bonjour,Merci pour le stage, vraiment très bien.J'ai appris énormément. Vous remercierez madame pour le repas.J'espère sincèrement à un autre stage.
    T.R. Photographe (dept 63)

  • Bonjour,Encore merci pour ce stage en tout point exceptionnel sur le plan photographique et gastronomique.À bientôt pour un nouveau stage et bon week-end.
    A.G., photographe à Paris

  • Bonjour,Merci pour la qualité de votre stage. C’était très agréable.Vous trouverez les photos reprises et mises en ligne sur mon blog: http://magamellamoi.over-blog.comCordialement,
    G.T. photographe (93)

  • J'ai chargé les photos de Sonia sur mon ordi et il n'y a vraiment pas grand chose à jeter ! Elle est super ! Merci encore, elle pose en Pro et je n'ai jamais fait d'aussi belle photos ! Comme un Pro ! Merci, Bien à toi et à Marie-Christine.
    D.B. Photographe en Seine et Marne