Prochains stages photo et ateliers : Consulter la liste des stages
dimanche, 30 juin 2013 14:22

Les révélateurs papiers

Écrit par 
694
com_k2.item
(1 vote, moyenne 5.00 sur 5)
Les révélateurs papiers5.00 sur 50 basé sur 1 votants.


Composition générale et rôle des constituants

Contrairement aux révélateurs pour négatifs, les révélateurs pour positifs sont très actifs. En principe, leur composition est identique à celles des révélateurs pour négatifs; comme substances développatrices, ils contiennent surtout du monomethyl-aminomensulfate et de l'hydroquinone ou, dans les formules plus modernes, du  phénidon et de l'hydroquinone.

Comme agent de conservation, ils contiennent du sulfite de sodium. Les alcalis sont exclusivement des composés du sodium ou du potassium.

Les antivoiles ont une importance particulière parce qu’ils empêchent toute formation de voile et influencent la tonalité de l’image vers le noir bleu ou Ie noir chaud.

Des adjuvants spéciaux empêchent toute précipitation de calcaire qui troublerait les solutions développatrices au moment de leur préparation ainsi que l'apparition d'un voile blanchâtre - un voile calcaire sur les photos.

Caractéristiques des révélateurs pour papiers

Les caractéristiques essentielles des révélateurs pour positifs sont les suivantes:

  • Brillance et contraste
  • Rapidité
  • Latitude de développement
  • Résistance au voile (aptitude au développement poussé)
  • Influence sur la tonalité
  • Stabilité

L'influence d'un révélateur sur le contrastes de l’image dépend de sa composition.  Par contre, Ie contraste peut être influencé par le degré de dilution du

 révélateur. Le degré de dilution détermine la rapidité d‘action du révélateur.

Selon l’action sur le contraste, on distingue deux types de révélateurs pour positifs ceux pour gradation plate et ceux pour gradation normale ou élevée.

Rapidité

Selon la composition du révélateur , l‘image correctement exposées, mettra plus ou moins de temps pour commercer à apparaître, et atteindre ensuite rapidement ou lentement le contraste maximum et un noircissement profond et saturé dans les ombres.
Un révélateur est d'autant plus rapide qu’il faut peu de temps pour la montée de I'image et pour développer à fond. 

Le temps nécessaire pour I‘apparition de l'image et celui nécessaire pour développer à fond étant en corrélation, le premier temps peut servir de critère pour l’exposition correcte au tirage.

Une montée rapide de l’image latente permet de travailler facilement et rapidement.

Latitude de développement

Par latitude de développement, on entend la propriété qu’a Ie révélateur de compenser les erreurs d’exposition lorsqu'on modifie la durée du développement.

Pour Ie traitement des papiers, la règle fondamentale est la suivante:
l.'exposition du papier doit s’orienter sur le développement elle doit toujours permettre de développer I’image à fond.

Si un révélateur a une grande latitude de développement, les tirages doivent être encore parfaits après une exposition très intense et une durée de développement très courte, jusqu’à 30 secondes environ, et vice versa, c’est-a-dire avec une exposition courte et une longue durée de développement, jusqu’a 5 minutes environ, pour les papiers d'agrandissement.

Résistance au voile (aptitude au développement poussé)

Même avec une durée de développement prolongée et une température élevée, un bon révélateur ne doit produire aucun voile gris ou jaune.

La résistance au voile est particulièrement avantageuse dans Ie cas des papiers conservés trop longtemps.

Influence sur la tonalité (chaude ou froide)

En fonction de ses caractéristiques de fabrication, chaque papier photographique tend à donner une tonalité bien déterminées.
A cet égard, il y a trois types principaux de révélateurs :

  • ceux donnant une tonalité noir-bleu
  • ceux donnant une tonalité noir neutre
  • ceux donnant une tonalité noir chaud.

La tonalité est avant tout une question de goût personnel.

D'autre part, il faut considérer que les différentes gradations d'un papier peuvent donner des tonalités fort différentes et que, en conséquence, Ie révélateur n’est pas toujours à l’origine d’un écart de tonalité.

Conformément à ce qui a déjà été mentionné au sujet des caractéristiques des papiers, il est vrai qu’un révélateur peut influer sur la tonalité du papier du brun vers Ie noir-bleu, mais uniquement de façon très limitée dans Ie sens inverse, c'est-a-dire du noir-bleu vers le brun.

Rendement

Le rendement indique quelle est la quantité de papier pouvant être développée dans 1 litre de révélateur sans que son activité diminue sensiblement.
Il est possible de développer environ 2 m2 de papier dans 1 litre de révélateur.

Selon la composition du révélateur et Ie mode de travail, le rendement pourra être un peu plus ou un peu moins élevé.

Avec les papiers plastifies, Ie rendement est nettement plus élevé. Il est alors possible de développer parfaitement de 50 a 60 feuilles de format 18 x24 cm dans 1 litre de révélateur.

Stabilité

Une fois dilué, le révélateur doit demeurer stable et utilisable aussi longtemps que possible.
Pour augmenter encore la stabilité, il faut préparer une solution de réserve aussi concentrée que possible, et cette solution sera ensuite diluée au fur et à mesure des besoins.
Plus un révélateur est concentré, plus sa stabilité est longue.

Les révélateurs déjà utilisés, et qui contiennent donc des produits d'oxydation, se conservent nettement moins longtemps, même en flacons bien bouchés.

La stabilité des solutions fraîches ou déjà utilisées peut être sensiblement accrue en conservant les liquides dans des flacons remplis à ras bord et bien fermés.
 

Préparation personnelle ou révélateurs conditionnés

Très souvent, on n'apporte pas le même soin au traitement des papiers qu’à celui des négatifs.
On s'en rend compte au fait qu'il y a encore parfois des amateurs qui travaillent avec des révélateurs papiers qu’ils préparent eux-mêmes.
Par contre, pour le développement des négatifs, on prépare rarement soi-même les révélateurs (selon des formules prescrites).

Il est certain que même les révélateurs que l'on prépare soi-même permettent d’obtenir des résultats satisfaisants à condition qu’ils aient été préparés avec soin, que les substances chimiques aient la pureté nécessaire et que les formules soient applicables.
Cette dernière condition est généralement remplie si les formules ne sont pas trop anciennes.

 

Exemple de révélateur papier l' EUKOBROM de chez Téténal :

Le révélateur Eukobrom est conditionné au choix en poudre ou sous forme liquide, en solution concentrée.
Pour la préparation du bain, la solution concentrée doit être diluée en proportion de 1 + 6 à 1 + 9..

L'Eukobrom est un des plus connu des révélateurs pour papiers. Sa puissance développatrice et la brillance qu’il donne aux images sont à I'origine des agrandissements "type Eukobrom". Son action est caractérisée par des noircissements profonds et saturés ainsi que par des lumières non voilées et lumineuses. Plus que tout autre révélateur, il fait ressortir la brillance des tons noirs neutres ou noir-bleu des différents papiers. Ses propriétés sont particulièrement évidentes avec les papiers d’agrandissement au bromure d'argent.

Même à 28°C et avec des durées de développement de 8 a 10 minutes, l'Eukobrom développe sans Ie moindre voile gris ou jaune.

 

Lu 3962 fois Dernière modification le vendredi, 12 juillet 2013 19:03
Rémy Gautard

Passionné par la photographie argentique & numérique et pratiquant la photo depuis maintenant plus de 30 ans, j'organise avec Studio-plus.fr des stages d'initiation pour débutants jusqu'aux plus expérimentés. Retrouvez-moi sur Google+

Découvrez les prochains stages

Site internet : www.remy-gautard.book.fr E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ajouter un Commentaire


Navigation Interne

Prise de vue en studio
Autorisation modèle
La lampe pilote des flashs de studio
Le bol asymétrique
Le Snoot
Comment diriger un modèle
Les volets ou coupe-flux
Le support de fonds motorisé Walimex
Shooting en studio : 14 conseils pratiques
Pour un éclairage en "source unique" de lumière
L'éclairage du fond noir
La prise de vue en studio en argentique
La prise de vue avec trépied
Plans d'éclairage : 5 configurations
Pourquoi les modèles ne sourient pas...
Faut-il s'inspirer de photos (ou peintures) ?
Créer un mini studio photo chez soi pour le portrait
Gestion des éclairages
Le Clair-obscur
Les flashs AURORA
90 pauses modèles
Spot optique et Gobos
Le High Key
Où trouver un modèle ?
Assortir les couleurs
Flashs vs lumière continue
Test flashs de studio
Quelle focale en studio ?
La boite à lumière
Le Bol Beauté
Kit Flashs Elinchrome Dlite
Logiciel plan d'éclairage
Les fonds Studio
Elinchrome Skyport
Le portrait
Les flashs COBRA
Devenir Photographe, témoignage
Photo numérique
La photographie notions pour les débutants
Quel espace couleur sRVB vs Adobe RVB
Un Pare-Soleil - Est-ce vraiment utile
Le filtre polarisant
Quel écran d'ordinateur choisir ?
La photo panoramique
Le hors-cadre
Réalisez vos encadrements photos formats A2...
Encadrements : quelles tailles de passe-partout ?
Réaliser des diptyques
Vendre ses tirages en série limitée
Tyrannie du matériel
Réaliser un Diaporama
Votre oeil vous trompe !
Connaissez-vous le site de Ken Rockwell ?
Photographier en noir et blanc
La diffraction (des objectifs)
Droit à l'image : toujours plus contraignant
Les conseils d'éclairage de Joe
La photographie minimaliste
Réaliser des portraits en intérieur avec un flash externe
Comment devenir meilleur photographe
Développer un style photographique personnel
Choisir le format carré
Définir son style en photographie
Archivage et sauvegarde
Le calibrage de l'écran
Le Bokeh
Le bruit numérique
Bien régler son exposition
Devenir photographe Pro
Les écoles de Photo
Focale fixe vs zoom
Composition des images
Noir et blanc ou couleur ?
Les forums photo
Réussir ses photos
Le HDR
L'objectif 50 mm
La balance des blancs
La profondeur de champ
La retouche numérique
Retouche paysage
Le noir et blanc tons chauds
Testez votre niveau en Postproduction
La postproduction : révélation imminente
DXO FILM PACK à l'épreuve du studio
Les convertisseurs de RAW ne sont pas égaux
Traitement des photos numériques trop lisses
Réglez votre moniteur : contraste et densité
Post-traitement d'un Clair-obscur
Développer vos fichiers raw avec rawtherapee
Gérer le flou directionnel
Nu montant
Virage sépia
La tablette graphique
Ajuster le contraste local
Format RAW vs JPEG
Photoshop vs Lightroom
Photoshop avant / après
Une conversion en N&B
DXO Film Pack
DXO Optics Pro
Plugs-in Photoshop
Photoshop Element 9
Camera Raw
Photoshop CS5 vs CS4
La solarisation
Traitement du bruit
Nikon Capture NX2
Les grands thèmes
Réussir un portrait
Faire son autoportrait
Le Nu
La nature morte
Vie quotidienne
La macro
Photographier la nature
Le paysage
La photo de mode
La photo de nuit
Analyses d'images
Geste de femme
Nu High Key
Lumière
Topologie
Ancien vapeur
Un portrait original
Nu zébré
Saisir l'instant décisif : un exercice de style
Portrait de Gina avec 6 sources de lumière
Nu de Noémie sur malle africaine
La vitesse en 1912
La bulle de Patrick Platrier
Crépuscule de la vie de Marta Rossignol
Anemones de Serge Dissoubray
FAQ numérique
Photo argentique
Le grain argentique
Les révélateurs film au PYRO
Le rodinal en stand développement
Installation d'un labo photo argentique amateur
L'agrandisseur : les critères pour le choisir
Le margeur
Compte-pose et autres accessoires
Le papier photo argentique
Les révélateurs pour papiers argentiques
Bain d'arrêt et fixage
Pratique de l'agrandissement
Techniques particulières d'agrandissement
Retouche et finition en argentique
Temps de développement pour pousser un film
Le Minox GT
Quel viseur Leica M ?
PLUSTEK Opticfilm 120
Scanner avec un Reflex numérique
L'argentico-numérique comme pratique alternative
Techniques d'un maître du tirage
La saga des 6x6 bi-objectifs
Mamiya RB 67
Pratique du moyen format argentique en studio
Tri-X saga
Le traitement de négatifs numérisés en noir et blanc
Matériels argentique : bons plans
Noir et blanc de la prise de vue au tirage (Ph.Bachelier)
Yashica Mat 124 G test
Analyser un négatif noir et blanc
La Lomography a peut-être sauvé le film
Le grand format
Le Konica Hexar AF
Le FUJI GSW 690 "Texas Leica"
Argentique vs numérique
Développer les négatifs
Films et révélateurs : trouver le meilleur couple !
Comment pousser un film avec du Rodinal
L'agrandisseur
Test agrandisseurs
Objectifs d'agrandisseurs
Quel 24x36 mm choisir
Le Leica M6 Classic
Leica M7 vs M6
Leica MP vs M6
Les moyens formats
Le Mamiya 7 II
Les objectifs moyen format (comparatif)
Test scanners de négatifs
Enquête Photo argentique
Scanner vs argentique
Le Pentax 6X7
Hasselblad 500 CM
Les Labos traditionnels
Liste labos argentique
Objectifs pour Reflex
Micro Nikkor 55mm F2,8
Films voilés et Rayons-X

Rejoignez Studio+

Devenez membre de la communauté :

Communauté Studio+

  • Découvrez l'association
  • Partagez vos photos
  • Trouvez des modèles
  • Rentrez en contact avec des photographes

 

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

Témoignages

  • Dès les premières minutes, une atmosphère fortement sympathique se fait ressentir.Au fur et à mesure de la matinée des échanges sur nos différentes expériences de la photos s'opère, Rémy notre "maître de conférence" défile le cour, ses conseils s'imprègnent. Après la théorie, place à la pratique.Les clichés se dévoilent dans la lueur des flashs, dans une atmosphère studieuse et décontractée des stagiaires, mettant en application tous les conseils donnés. Une journée fortement agréable. Encore merci pour cette Journée.
    VinceFoto

  • Bonjour,Merci pour le stage, vraiment très bien.J'ai appris énormément. Vous remercierez madame pour le repas.J'espère sincèrement à un autre stage.
    T.R. Photographe (dept 63)

  • Bonjour,Encore merci pour ce stage en tout point exceptionnel sur le plan photographique et gastronomique.À bientôt pour un nouveau stage et bon week-end.
    A.G., photographe à Paris

  • Bonjour,Merci pour la qualité de votre stage. C’était très agréable.Vous trouverez les photos reprises et mises en ligne sur mon blog: http://magamellamoi.over-blog.comCordialement,
    G.T. photographe (93)

  • J'ai chargé les photos de Sonia sur mon ordi et il n'y a vraiment pas grand chose à jeter ! Elle est super ! Merci encore, elle pose en Pro et je n'ai jamais fait d'aussi belle photos ! Comme un Pro ! Merci, Bien à toi et à Marie-Christine.
    D.B. Photographe en Seine et Marne