Prochains stages photo et ateliers : Consulter la liste des stages
dimanche, 30 juin 2013 20:11

Techniques particulières d'agrandissement

Écrit par 
697
com_k2.item
(3 votes, moyenne 4.67 sur 5)
Techniques particulières d'agrandissement4.67 sur 50 basé sur 3 votants.


Agrandissements géants

Si l'on réalise à partir d’un négatif 24 x 36 mm un agrandissement au format carte postale et, sur le même papier, de manière identique, un agrandissement 60 x 90 cm, on constate que le grand format est nettement moins contrasté.Cette différence est due à une propriété de I’émulsion photographique.

 II est en effet impossible d’obtenir les mêmes noircissements si l‘on expose avec une intensité lumineuse élevée, pendant peu de temps, et avec une intensité lumineuse moindre pendant plus longtemps.
Et cela, bien que le produit mathématique résultant de l’intensité lumineuse et du temps, pour I’exposition, soit identique dans les deux cas.
Ce phénomène curieux est dénommé "effet Schwarzschild".
Dans la pratique, cela signifie qu’il faut, pour les agrandissements grands formats, une durée d'exposition supérieure à celle qui serait théoriquement nécessaire en fonction de l’échelle d'agrandissement.

D’autre part, la lumière parasite est si forte lorsqu’on réalise de tels agrandissements qu’il faut prendre une gradation de papier plus dure et/ou un révélateur donnant des images particulièrement contrastées.

Afin d’obtenir des agrandissements brillants, il faut, pour la même raison, travailler avec une intensité lumineuse élevée, et ne pas fermer excessivement le diaphragme, pour avoir des durées d’exposition courtes.

 

Développement en deux cuvettes

Les vues prises en contre-jour et celles de sujets très contrastés (vues prises à l’intérieur, sujets techniques) sont particulièrement difficiles à agrandir.

Avec la gradation de papier et I’exposition correctes, les ombres d’un noir profond révèlent suffisamment de détails, mais les lumières ne sont pas fouillées.

Si l'on expose plus longtemps, les lumières sont bien détaillées, mais les ombres sont totalement bouchées.

Avec une gradation de papier plus douce, l’image est alors dénuée de toute brillance.

La capacité de reproduction du papier photographique est limitée ; son étendue sensitométrique utile ne suffit pas pour reproduire le gamma de densités du négatif.

Dans de tels cas, un développement en deux cuvettes peut arranger les choses.

Un premier révélateur développant doux fait apparaître tous les détails dans les parties moins denses de l'image, tandis que le contraste nécessaire est obtenu dans le deuxième révélateur, plus vigoureux. sans que les ombres ou les lumières se bouchent.

 

Double exposition à l’agrandissement

Le contraste d'une image peut être totalement influencé en effectuant une double exposition.

Le papier est d'abord traité 2 ou 3 minutes dans le révélateur puis, après I’avoir fait égoutter, on le pose sur le margeur de I'agrandisseur.

Les gouttes de révélateur qui adhèrent à la surface du papier doivent être absorbées avec une éponge.

On expose d'abord sur les ombres pendant une durée correspondant au quart ou à la moitié de la durée d‘exposition globale.

Ensuite, on développe l’image pendant 2 minutes environ. Si les ombres sont convenables, on expose aussi les lumières plus longtemps que la première fois, puis I’on redéveloppe dans la cuvette jusqu’à ce que l’on ait suffisamment de détails.

Pour éviter la formation d’un voile jaune, il faut ajouter au révélateur une quantité accrue de bromure de potassium ou un autre antivoile (du benzotriazole, par exemple).

 

Adoucissement à l'agrandissement

Bien que l’on s'efforce normalement d’obtenir des images aussi nettes que possible, il peut arriver que I’on désire obtenir on résultat légèrement flou pour certaines images.
Si, pour un portrait, par exemple, les imperfections de la peau sont particulièrement visibles, on peut diffuser une partie des rayons lumineux, à l'agrandissement pour avoir une image plus douce.

Pour cela, il faut prendre un bas de femme très fin et le tendre sur un trou de 5 à 6 cm de diamètre fait dans du carton noir.
Cet auxiliaire sera intercalé dans le rayon lumineux pendant une partie de I’exposition, aussi près que possible de l’objectif.

Une image moins nette se superpose ainsi sur I‘image nette, ce qui réduit la netteté générale.
La netteté diminuera d’autant plus que le morceau de bas demeurera longtemps dans le faisceau lumineux.

Le mieux est de l’y laisser pendant 1/3 de l''exposition totale.

 

Redressement des perspectives

Si, au moment de la prise de vue, I’appareil photographique n’est pas tenu parfaitement à l'horizontale, les lignes verticales ont tendance à se rejoindre vers le haut ou vers le bas, conformément à la loi sur la perspective centrale, et l’on n’obtient pas de parallèles.

Hormis les cas où I’on tient à avoir des lignes fuyantes, on désire le plus souvent les faire disparaître à l'agrandissement.

Le redressement se fait en surélevant le margeur du côté où les lignes verticales s’éloignent I’une de I’autre.

Dans la pratique, les parties du sujet qui étaient plus près de l’appareil au moment de la prise de vue sont ainsi un peu moins agrandies que les autres.
Le fait de surélever partiellement le margeur implique évidemment que la netteté n’est plus uniforme sur toute la surface de I'image.

Pour y remédier, il faut réduire le diaphragme jusqu’à ce que toute I’image soit nette.

Si le défaut de perspective est très prononcé, il faut exposer un peu plus le côté de I'image le plus éloigné de l'objectif.

Dans de tels cas, il arrive souvent que le diaphragme le plus petit ne suffise pas pour que toute l’image soit parfaitement nette.
Le négatif doit alors être incliné en sens inverse dans le porte-clichés, ou l'objectif dans le même sens.

Malheureusement, de nombreux agrandisseurs ne permettent pas d'incliner le négatif dans le porte-clichés, celui-ci étant trop étroit.
Certains agrandisseurs sont toutefois pourvus d‘un dispositif d’inclinaison du négatif ou du porte-objectif, ce qui permet de corriger totalement les perspectives, en conservant une image parfaitement nette.

 

Lu 3059 fois Dernière modification le vendredi, 12 juillet 2013 18:41
Rémy Gautard

Passionné par la photographie argentique & numérique et pratiquant la photo depuis maintenant plus de 30 ans, j'organise avec Studio-plus.fr des stages d'initiation pour débutants jusqu'aux plus expérimentés. Retrouvez-moi sur Google+

Découvrez les prochains stages

Site internet : www.remy-gautard.book.fr E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ajouter un Commentaire


Navigation Interne

Prise de vue en studio
Autorisation modèle
La lampe pilote des flashs de studio
Le bol asymétrique
Le Snoot
Comment diriger un modèle
Les volets ou coupe-flux
Le support de fonds motorisé Walimex
Shooting en studio : 14 conseils pratiques
Pour un éclairage en "source unique" de lumière
L'éclairage du fond noir
La prise de vue en studio en argentique
La prise de vue avec trépied
Plans d'éclairage : 5 configurations
Pourquoi les modèles ne sourient pas...
Faut-il s'inspirer de photos (ou peintures) ?
Créer un mini studio photo chez soi pour le portrait
Gestion des éclairages
Le Clair-obscur
Les flashs AURORA
90 pauses modèles
Spot optique et Gobos
Le High Key
Où trouver un modèle ?
Assortir les couleurs
Flashs vs lumière continue
Test flashs de studio
Quelle focale en studio ?
La boite à lumière
Le Bol Beauté
Kit Flashs Elinchrome Dlite
Logiciel plan d'éclairage
Les fonds Studio
Elinchrome Skyport
Le portrait
Les flashs COBRA
Devenir Photographe, témoignage
Photo numérique
La photographie notions pour les débutants
Quel espace couleur sRVB vs Adobe RVB
Un Pare-Soleil - Est-ce vraiment utile
Le filtre polarisant
Quel écran d'ordinateur choisir ?
La photo panoramique
Le hors-cadre
Réalisez vos encadrements photos formats A2...
Encadrements : quelles tailles de passe-partout ?
Réaliser des diptyques
Vendre ses tirages en série limitée
Tyrannie du matériel
Réaliser un Diaporama
Votre oeil vous trompe !
Connaissez-vous le site de Ken Rockwell ?
Photographier en noir et blanc
La diffraction (des objectifs)
Droit à l'image : toujours plus contraignant
Les conseils d'éclairage de Joe
La photographie minimaliste
Réaliser des portraits en intérieur avec un flash externe
Comment devenir meilleur photographe
Développer un style photographique personnel
Choisir le format carré
Définir son style en photographie
Archivage et sauvegarde
Le calibrage de l'écran
Le Bokeh
Le bruit numérique
Bien régler son exposition
Devenir photographe Pro
Les écoles de Photo
Focale fixe vs zoom
Composition des images
Noir et blanc ou couleur ?
Les forums photo
Réussir ses photos
Le HDR
L'objectif 50 mm
La balance des blancs
La profondeur de champ
La retouche numérique
Retouche paysage
Le noir et blanc tons chauds
Testez votre niveau en Postproduction
La postproduction : révélation imminente
DXO FILM PACK à l'épreuve du studio
Les convertisseurs de RAW ne sont pas égaux
Traitement des photos numériques trop lisses
Réglez votre moniteur : contraste et densité
Post-traitement d'un Clair-obscur
Développer vos fichiers raw avec rawtherapee
Gérer le flou directionnel
Nu montant
Virage sépia
La tablette graphique
Ajuster le contraste local
Format RAW vs JPEG
Photoshop vs Lightroom
Photoshop avant / après
Une conversion en N&B
DXO Film Pack
DXO Optics Pro
Plugs-in Photoshop
Photoshop Element 9
Camera Raw
Photoshop CS5 vs CS4
La solarisation
Traitement du bruit
Nikon Capture NX2
Les grands thèmes
Réussir un portrait
Faire son autoportrait
Le Nu
La nature morte
Vie quotidienne
La macro
Photographier la nature
Le paysage
La photo de mode
La photo de nuit
Analyses d'images
Geste de femme
Nu High Key
Lumière
Topologie
Ancien vapeur
Un portrait original
Nu zébré
Saisir l'instant décisif : un exercice de style
Portrait de Gina avec 6 sources de lumière
Nu de Noémie sur malle africaine
La vitesse en 1912
La bulle de Patrick Platrier
Crépuscule de la vie de Marta Rossignol
Anemones de Serge Dissoubray
FAQ numérique
Photo argentique
Le grain argentique
Les révélateurs film au PYRO
Le rodinal en stand développement
Installation d'un labo photo argentique amateur
L'agrandisseur : les critères pour le choisir
Le margeur
Compte-pose et autres accessoires
Le papier photo argentique
Les révélateurs pour papiers argentiques
Bain d'arrêt et fixage
Pratique de l'agrandissement
Techniques particulières d'agrandissement
Retouche et finition en argentique
Temps de développement pour pousser un film
Le Minox GT
Quel viseur Leica M ?
PLUSTEK Opticfilm 120
Scanner avec un Reflex numérique
L'argentico-numérique comme pratique alternative
Techniques d'un maître du tirage
La saga des 6x6 bi-objectifs
Mamiya RB 67
Pratique du moyen format argentique en studio
Tri-X saga
Le traitement de négatifs numérisés en noir et blanc
Matériels argentique : bons plans
Noir et blanc de la prise de vue au tirage (Ph.Bachelier)
Yashica Mat 124 G test
Analyser un négatif noir et blanc
La Lomography a peut-être sauvé le film
Le grand format
Le Konica Hexar AF
Le FUJI GSW 690 "Texas Leica"
Argentique vs numérique
Développer les négatifs
Films et révélateurs : trouver le meilleur couple !
Comment pousser un film avec du Rodinal
L'agrandisseur
Test agrandisseurs
Objectifs d'agrandisseurs
Quel 24x36 mm choisir
Le Leica M6 Classic
Leica M7 vs M6
Leica MP vs M6
Les moyens formats
Le Mamiya 7 II
Les objectifs moyen format (comparatif)
Test scanners de négatifs
Enquête Photo argentique
Scanner vs argentique
Le Pentax 6X7
Hasselblad 500 CM
Les Labos traditionnels
Liste labos argentique
Objectifs pour Reflex
Micro Nikkor 55mm F2,8
Films voilés et Rayons-X

Rejoignez Studio+

Devenez membre de la communauté :

Communauté Studio+

  • Découvrez l'association
  • Partagez vos photos
  • Trouvez des modèles
  • Rentrez en contact avec des photographes

 

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

Témoignages

  • Dès les premières minutes, une atmosphère fortement sympathique se fait ressentir.Au fur et à mesure de la matinée des échanges sur nos différentes expériences de la photos s'opère, Rémy notre "maître de conférence" défile le cour, ses conseils s'imprègnent. Après la théorie, place à la pratique.Les clichés se dévoilent dans la lueur des flashs, dans une atmosphère studieuse et décontractée des stagiaires, mettant en application tous les conseils donnés. Une journée fortement agréable. Encore merci pour cette Journée.
    VinceFoto

  • Bonjour,Merci pour le stage, vraiment très bien.J'ai appris énormément. Vous remercierez madame pour le repas.J'espère sincèrement à un autre stage.
    T.R. Photographe (dept 63)

  • Bonjour,Encore merci pour ce stage en tout point exceptionnel sur le plan photographique et gastronomique.À bientôt pour un nouveau stage et bon week-end.
    A.G., photographe à Paris

  • Bonjour,Merci pour la qualité de votre stage. C’était très agréable.Vous trouverez les photos reprises et mises en ligne sur mon blog: http://magamellamoi.over-blog.comCordialement,
    G.T. photographe (93)

  • J'ai chargé les photos de Sonia sur mon ordi et il n'y a vraiment pas grand chose à jeter ! Elle est super ! Merci encore, elle pose en Pro et je n'ai jamais fait d'aussi belle photos ! Comme un Pro ! Merci, Bien à toi et à Marie-Christine.
    D.B. Photographe en Seine et Marne