Prochains stages photo et ateliers : Consulter la liste des stages
mardi, 30 septembre 2014 14:18

Imprimante EPSON Stylus Pro 3800 A2+ (essai longue durée)

Écrit par 
791
com_k2.item
(16 votes, moyenne 4.38 sur 5)
Imprimante EPSON Stylus Pro 3800 A2+ (essai longue durée)4.38 sur 50 basé sur 16 votants.


Compte tenu du format généreux d'impression (A2+) on est agréablement surpris par l'encombrement somme toute assez réduit, surtout par rapport à la 4880 (la 4880 a le principalement avantage d'accepter les rouleaux de papier).

Comme toutes les imprimantes et les traceurs jet d'encre la vitesse d'impression est assez lente et le prix de revient en encre est quasi équivalent au budget papier (soit 1,3 euros en moyenne pour une feuille A4).

Si vous recherchez une vitesse d'impression ultra rapide (pour imprimer sur les lieux des vos reportages, mariages... par exemple) passez votre chemin et regarder plutôt du côté de Mitsubitshi qui propose des imprimantes à sublimation thermique (qui sont 2 à 4 fois plus chères).

Pour ma part, j'utilise cette imprimante depuis plusieurs années pour des tirages A4, A3+ et A2 et suis tout à fait satisfait de la qualité en noir et blanc et en couleur.

J'imprime principalement avec du papier baryté Ilford Gold Fibre Silk et du Hahnemuhle Harman Gloss Baryta Warmtone. J'ai laissé rapidement tomber le papier Epson Premium Glossy car l'aspect est trop "plastique".

3800 vs 3880

Le modèle actuel 3880 possède une cartouche supplémentaire Ultrachrome K3 Vivid magenta pour théoriquement étendre le gamut.

Au total l'imprimante possède deux noirs (mat et photo), deux gris, du jaune, vivid magenta, vivid magenta clair, cyan et cyan clair.

Ce n'est clairement pas un "saut" technologique et il est très difficile de faire la différence avec la 3800 qui possèdait déjà un gamut très large. 

Quand au noir et blanc avec le profil "noir photo" pas de différence la technologie avec les encres Ultrachrome sont parmi les plus performante en noir et blanc avec 3 cartouches dédiés au N&B + une pour le noir mat.

Le profil Photo N&B avancé pour le papier Ilford Gold Fibre Silk

Les vendeurs de papier (Ilford, Canson...) ne communique que les profils icc couleur. Il faut donc, pour le Noir et Blanc avancé, créer vous même vos profils (un par papier) ce qui est assez facile si vous avez une bonne pratique du noir et blanc.

Je vous donne les paramètres que j'ai rentré pour le N&B avancé de Ilford Gold Silk (et ses clones) sur l'Epson 3800 :
 
  • Support : Premium semi gloss
  • Couleur : Photo N&B avancé
  • Qualité d'impression ; 2880 DPI
  • Gestion des couleurs : Calibration Epson
  • Tonalité des couleurs : réglage fin
  • Ton (K) : normal
  • Luminosité : +6
  • Contraste : -4
  • Tonalité ombré : 0
  • Mettre tonalité en surbril :  0
  • Densité optique maximum : 0
  • Mettre décalage points en surbril (G) : non
  • Réglage tonalité du papier (chaud / froid) :  Horizontal (Y) : 3  Vertical (J) :  20

Ma consomation personnelle d'encre

Je précise "consommation personnelle" car j'imprime 80% d'images en noir et blanc dont la moitié avec un fond noir (ou sombre). Ma consommation est donc supérieure à la moyenne des utisateurs avec beaucoup d'encres noires et grises.

En 5 ans, j'ai consommé en moyenne 2.2 ml par feuille A4 (tous nettoyages inclus).

Conclusion

+

  • encombrement réduit compte tenu du format A2+
  • prise en charge de support épais (carton, toile...) jusqu'à 1.5 mm
  • qualité en noir et blanc avec le mode noir et blanc avancé : grâce à trois densités d'encre noire vous obtenez des gris neutres, des gradations plus douces, une plus grande précision au niveau des ombres et un noir plus dense
  • en couleur : faible bronzing ; le standard Ultrachrome  K3 est couramment utilisé pour les impressions Fine Art 
  • stabilité des couleurs et résistance à la lumière avec le label digigraphie d'EPSON ; un gage de longévité (voir le site Wilhelm research)
  • logiciel complet et pratique
  • consommation d'encre (tous nettoyages inclus) : 1,37 euros en moyenne pour une feuille A4. Le prix de revient de l'encre est 30% inférieur à une imprimante Epson R3000
  • excellent rapport qualité / prix : à moins de 1200 euros c'est une aubaine !

-

  • en cas d'utilisation occasionnelle, attention aux buses qui semblent se boucher un peu plus rapidement que la moyenne d'autant que les têtes ne sont pas démontables (donc retour usine obligatoire avec un coût > 300 euros)
  • aspect extérieur un peu "cheap" mais le tout semble solide et résiste aux chocs
  • pas d'option pour les papiers en rouleau

--> Video de présentation

Têtes d'impression ou buses bouchées : la question du taux d'humidité

Comme toutes les imprimantes à Jet d'encre, si vous n'imprimez pas 2 à 3 fois par mois, une ou plusieurs têtes d'impreesion risquent de se boucher. Dans le meilleur des cas un ou deux nettoyages peuvent suffir. Au pire vous risquez de devoir retourner l'imprimante à l'atelier avec un coût total > 300 euros.

Pour palier à cet inconvéniant vous pouvez :

  • vous assurez que le taux d'humidité de la pièce est inférieur à 50%, au besoin utilisez un humidificateur électrique et/ou équiper vos radiateurs d'humidificateurs.
  • imprimer au moins un A4 chaque semaine
  • deux fois par mois verser 10m ml d'eau dans le bac de récupération.

La fiabilité de la 3800 / 3880 et le support d'Epson

Si vous avez des commentaires sur ce sujet, ils sont les bienvenus.

Lu 11942 fois Dernière modification le samedi, 13 février 2016 13:10
Rémy Gautard

Passionné par la photographie argentique & numérique et pratiquant la photo depuis maintenant plus de 30 ans, j'organise avec Studio-plus.fr des stages d'initiation pour débutants jusqu'aux plus expérimentés. Retrouvez-moi sur Google+

Découvrez les prochains stages

Site internet : www.remy-gautard.book.fr E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires  

 
Bernard ..
0 #1 Bernard .. 01-10-2014 16:23
Très intéressant vos avis et conseils sur la 3880.

Pour avoir au club 2 machines de ce type (une 3800 et une 3880 depuis peu), je confirme le coût d’impression (on est à 0,85).
On économise beaucoup si on ne change pas d’encre noire à tout bout de champ.

La qualité globale d’impression :
- La gestion du N&B propre
- Pour constater le delta 3800/3880, il faut par exemple imprimer un coquelicot dans le bon espace couleur/ c’est infime mais perceptible à notre niveau (il faut aller au spectro sinon)

Pour le papier, il existe un excellent rapport qualité prix : RAUSCH disponible chez ALLPAGES (Paris 15è) à un prix discount : on a là un équivalent du Epson Archival à moitié prix. Inconvénient : grandes boites

Pour le coût de l’imprimante :
nous venons d’acquérir chez ALLPAGES une 3880 d’occasion révisée, moins de 3000 pages, à 400€ (avec un jeu d’encre, c’est-à-dire …. Cadeau car au prix des encres seules).

Bouchag e des buses :
laisser sous tension la machine 24/24 et faire avant chaque impression un test de motif des buses.

Nous nous posons la question de l’acquisition d’une machine piézo pour le N&B sur la base d’une petite A3+ Espon, pour moins de 250€, car le résultats est incroyable ; Il faut juste assurer au minimum une impression / 3 jours + vieillissement accéléré de la machine (abrasion des têtes par le carbone).

Au plaisir de vous recroiser,

Bernard (Photo Club de Vélizy)
Citer
 
 
romain
0 #2 romain 01-10-2014 18:11
Bonjour Rémy,

J'utilisais beaucoup le Gold FiBre Silk Ilford desormais difficile a trouver. Auriez-vous un conseil pour un remplacant car les pretendants sont nombreux mais j'avoue que repartir sur une batterie de test c'est assez chronofage et irritant..
Merci
Romain
Citer
 
 
Rémy Gautard
0 #3 Rémy Gautard 01-10-2014 19:12
Bonjour,

Suite à la faillite d'Ilford Suisse :
Le papier Galerie Gold Fibre Silk n'était pas fabriqué par Ilford mais sous-traité avec un cahier des charges très précis.
On trouve sous quatre marques différentes un papier identique à l'Ilford ; en pratique, en utilisant les profils imprimantes de l'Ilford Gold Fibre Silk, on ne voit pas de différence au tirage ; vous pouvez donc utiliser sans restriction en remplacement :

le LUMIERE PRESTIGE BARYTE (70 euros les 50 feuilles)
le PERMAJET FB GOLD (37 euros les 25 feuilles)
le CANSON BARYTA PHOTOGRAPHIQUE
le BONJET ATELIER FIBRE

Avec mes salutations photographiques
Citer
 
 
romain
0 #4 romain 02-10-2014 11:28
Bonjour ,

Merci pour le conseil..je vais retester le canson Baryta que j'avais utilisé avec son propre profil Canson et non Ilford. Il y avait une nette différence.
A bientot
Romain
Citer
 
 
Rémy Gautard
0 #5 Rémy Gautard 02-10-2014 19:01
Bonsoir Romain,

A l'issue de votre test du papier Canson je suis curieux de connaître vos conclusions,

Bien à vous
Citer
 
 
Greg.
0 #6 Greg. 03-10-2014 15:45
Bonjour,
j'ai mis en pratique vos bons conseils et maintenant je souhaite passer à l'impression.
Pourriez-vous me donner vos conseils ?
J'hésite entre format A3 canon pro 10 ou epson R 3000 ou A2 epson stylus 3880
J'ai peur d'acheter du A 3 et ensuite de regretter pour du A2 ?
D'avance je vous remercie !
Greg
Citer
 
 
Rémy Gautard
0 #7 Rémy Gautard 03-10-2014 15:47
Bonjour,
je préfère la 3880 car en plus du format A2 vous avez un produit haut de gamme, la différence de prix sur 4 ou 5 ans est souvent compensé par le prix inférieur des cartouches de 80ml.
Cordialement
Citer
 
 
romain
0 #8 romain 05-11-2014 10:03
Bonjour Rémy,

J'ai refait quelques tests. N'ayant plus de papier Gold Fibre je ne peux pas vraiment témoigner d'une comparaison visuel. En outre il me semble que d'utiliser le profil Ilford Gold Fibre avec le papier Canson en question ( et le media Type : PhotoGlacé Extra 2 --Canon 9500 Mk2), rapproche du rendu originel du Gold Fibre Ilford.
Merci pour le conseil
A bientot
Romain
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Navigation Interne

Evènements Photo
Actualités Photo
Salon de la Photo Paris
Foire de Bièvres
Paris Photo
Prendre des photos dans les musées
Prendre des photos dans les chateaux
Journée porte ouverte
Concours Photo Internationaux
Concours Photo France
Concours Photo Studio+
Le reflex numérique
Comprendre le capteur
Capteur FULL FRAME ou APS-C ?
Quel reflex choisir ?
Combien de pixels ?
Entretenir ses objectifs
Nettoyage du capteur
Tests de matériels photo
Zeiss C-Biogon 35mm F2.8 ZM
Micro Nikkor 55mm F2.8 AIS
Nikon D5300
Nikon D610
Le Book Photo Prat Modebook A3+
Les moyens formats numériques
Massicot Pearl Economy
Le nikon D800 36 MP
Trépied MANFROTTO 055CLB + rotule 3D
Imprimante EPSON STYLUS Pro 3880
Les objectifs 35mm pour Leica M
Test EPSON SureColor SC-P800
Télémétrique contre reflex
Tests anciens boitiers numériques
Les objectifs Leica 50mm
Objectifs Jupiter 8 et J3
Test objectifs
Test imprimantes photo
Les papiers Jet d'encre
Comparatif livres photos
Canon 5D Mk 2
Canon EOS 500D
Canon EOS 600D
Nikon 50mm 1.8 G
Objectifs Nikon
Nikon D700
Nikon D5000
Nikon D5100
Leica M8
Essai Leica M9
Leica M9 vs M8
Objectifs Voigtlander Leica
Fuji Finepix X100
Objectif Voigtlander 90 mm
Pentax K-x
Zooms pour APS-C
Canon EF 50mm F1.4 USM
Le Leica 35 mm F2 Asph
Le Canon EOS 5D MkIII
ILFORD Gold Fibre Silk
Harman Gloss Baryta 320 gr
Un fish-eye à petit prix
Dictionnaire Photo
Art photographique
Steve McCurry
Martine Franck (1938-2012)
Développer un style photographique personnel
Reportage : carnet de notes lisbonnaises
Brassaï
Le mouvement surréaliste et la photographie
Anders Petersen
Erwin Blumenfeld
Pete Turner empowered by color
Raymond Depardon
Magnum Photos
Edouart Boubat
Pierre et Gilles : photographie et peinture mélées
Patrick Demarchelier
Robert Doisneau
Manifeste pour une photographie d'Auteur
Comment progresser en photographie
L'art des photographes
L'Art photographique sous l'ère numérique
Portraits en gros plan en noir et blanc
Irving Penn
Dina Belenko
Les trois stades de la photographie
Pourquoi photographier en noir et blanc ?
Anatomie d'une émotion
Citations photographiques
Man Ray
Henri-Cartier Bresson
Le Nu en photographie
JL Sieff
André Kertesz
Bill Brandt
Edward Weston
Richard Avedon
David Hamilton
Ralph Gibson
Sebastiao Salgado
Joseph Koudelka
Sam Haskins
Diane Arbus
Helmut Newton
Willy Ronis
Une bonne photographie
Doubles vies photographiques
Histoire de la photographie
Photographes français...
Iosif Berman (1892- 1941)
Erno Vadas (1899-1962)
Ervin Marton (1912-1968)
René Le Bègue (1857- 1914)
Max Thorek
Alexandru Bellu
Hedy Löffler-Weisselberger
Les Frères Reutlinger
Ghost in Residence
Pierre Mac Orlan
Emil Fisher
Gaspar TOROK
Victor Bolder
Almanach 1959
Rónay Dénes (1875 -1964)
La Sardaigne des photographes
La peinture puis la photographie
Les découvertes Photo
Louis-Amédé Mante
Les femmes photographe
Theodor Glatz
Un maître du tirage N&B
Un chasseur d'images
Photographe ère Ceausescu
Etre Ferré en photographie
1er photographe de guerre
Louis Stettner
K...photographe de plage
Le photographe déchaussé
Sammer Makarius
Chin-San Long
Soumito
Eli lotar (1905-1969)
Janos Reismann
Jean-Baptiste Corot
Débuts en Roumanie
Manuel Opazo
Le baron GROS
Jean Geiser
Emeric Feher
La boite de Larisa
Le Studio Manassé
Madame D'Ora
Monsieur Cercel
E. Stockins(1903-1995)
Zou Bo’qi (1819-1869)
Edouard Bollaert
Anatole Magrin
Le NU en Photographie
André Garban
Domon Ken
Aurel Bauh
Robert Moisy
Willy Otto Zielke
Erna Lendvai
J.G. Courtellemont
Roger Catherineau
Stanislav Erman
Pedro Luis Raota
Thomas Binford
Victor Plumier
Quinto Albicocco
Anton F. Baumann
André Dienes
L.Guermond : Hanasaka
Dorothy Wilding
De Chine soixante après
Rogi André (1905 -1970)
Seymon Fridlyand
Ion Vincent Danu
Wilhem Angerer
Dragos
Ergy Landau
André Steiner
Bazil Roman
Dinu Lazar
Sulina
Photo de plage...
Hanna Forman
Vidéos
Thèmes et techniques
Matériels et logiciels Photo
Photographes, Art Photo
Evènements et expos
Photo argentique
Photo pratique, divers
Arts Plastiques, Culture
Vidéos en anglais
Téléchargements

Rejoignez Studio+

Devenez membre de la communauté :

Communauté Studio+

  • Découvrez l'association
  • Partagez vos photos
  • Trouvez des modèles
  • Rentrez en contact avec des photographes

 

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

Témoignages

  • Dès les premières minutes, une atmosphère fortement sympathique se fait ressentir.Au fur et à mesure de la matinée des échanges sur nos différentes expériences de la photos s'opère, Rémy notre "maître de conférence" défile le cour, ses conseils s'imprègnent. Après la théorie, place à la pratique.Les clichés se dévoilent dans la lueur des flashs, dans une atmosphère studieuse et décontractée des stagiaires, mettant en application tous les conseils donnés. Une journée fortement agréable. Encore merci pour cette Journée.
    VinceFoto

  • Bonjour,Merci pour le stage, vraiment très bien.J'ai appris énormément. Vous remercierez madame pour le repas.J'espère sincèrement à un autre stage.
    T.R. Photographe (dept 63)

  • Bonjour,Encore merci pour ce stage en tout point exceptionnel sur le plan photographique et gastronomique.À bientôt pour un nouveau stage et bon week-end.
    A.G., photographe à Paris

  • Bonjour,Merci pour la qualité de votre stage. C’était très agréable.Vous trouverez les photos reprises et mises en ligne sur mon blog: http://magamellamoi.over-blog.comCordialement,
    G.T. photographe (93)

  • J'ai chargé les photos de Sonia sur mon ordi et il n'y a vraiment pas grand chose à jeter ! Elle est super ! Merci encore, elle pose en Pro et je n'ai jamais fait d'aussi belle photos ! Comme un Pro ! Merci, Bien à toi et à Marie-Christine.
    D.B. Photographe en Seine et Marne