Author: Studio-Plus

Studio-Plus / Articles posted by Studio-Plus (Page 17)

Victor Plumier

Les Plumier En voila un titre pour une causerie sur la photographie ! Ce nom Plumier est peu commun, aussi peu connu et pourtant, quel rôle dans la photographie belge et française , ils auront joué, les frères Alphonse et Victor Plumier ? Commençons par l’aîné Alphonse né à Liége en 1819 où il décédera en 1877. Le volume I du Directory of Photographers in Belgium 1839-1905 par le musée de la Photographie de Anvers est une mine d’or. On y voit un des primitifs de la photographie dans ce pays, un des précurseurs de la daguerréotypie. Une information m’interpelle. La publicité du photographe mentionne « élève de Chevalier .Paris ». Alphonse a une vingtaine d’années quand il est à Paris et rencontre Charles Louis Chevalier , le fils de Vincent  ,fameux par sa compétence en matière de fabrication d’optiques et produits chimiques à usage de la photographie. Ce Chevalier et son père  sont aussi ces personnages qui avec leurs relations professionnelles, artistiques et politiques ont été  présents au  tout début , y compris ,étant le lien amical entre  l’inventeur Nicéphore Niepce ( première image au monde 1827)et Daguerre (1839 la révélation au monde ). Signalons que le magasin de Chevalier au Palais Royal est deux pas du magasin, 9 rue Bonne Nouvelle où s’établira Alphonse pour quelques années. Le musée d’Orsay détient dans son fond des daguerréotypies coloriés à la main , comme celle de l’inventaire    PHO 1983 165 198, INV 2201 avec l’inscription sur le montage, sur une étiquette imprimée, collée au dos du cadre : "Boulevard Bonne Nouvelle, 9 - en face le bazar Bonne Nouvelle et la rue Mazagran - Alphonse Plumier & Cie - portraits en daguerréotype noirs et coloriés par des procédés nouveaux de 4 à 20 frs - on colorie les anciens portraits - on donne des leçons - Paris " Alphonse retourne à Liége en 1843 où il collabore avec René François van Melderen VICTOR : L’atelier  ,9 rue Bonne Nouvelle passe alors dans les mains du frère Victor , né lui aussi à Liége en 1821. Deux années après, Victor déplace son activité au 36 rue Vivienne pour 20 années jusqu’en 1865. Lui aussi pratique avec brio la daguerréotypie et semble t-il avec succès puisque le beau monde fréquente son studio comme les artistes ou la bourgeoisie parisienne. Voici une reproduction trouvée sur le marché de la photographie ancienne : Hand coloured daguerreotype Portrait of a lady Photographer : Victor Plumier - Rue Vivienne, 36 - Paris Plumier was one of the early artist practising...

Leica M7 vs M6

La première chose que l'on apprécie avec le M7 c'est son silence de déclenchement accru par rapport au M6(surtout pour les vitesses lentes 1/15 et 1/8 ème de seconde). Concernant le viseur des M7 avec un numéro de série supérieur à 2880000 (même viseur que le MP), on remarque une petite baisse des reflets dans les situations extrêmes d'éclairage. A ce sujet il faut rappeler que, contrairement à la photo présentée plus bas, les Leica M doivent être tenus dans le sens déclencheur en haut (sinon des lumières parasites générant des reflets risquent d'apparaître dans le champ de mesure du télémètre). Le Leica M7 : une électronique avec priorité ouverture Avantages / inconvénients du leica M7 + Obturateur très précis assisté électroniquement Le mode priorité ouverture permet de travailler très rapidement en reportage Mesure précise de l'exposition Correcteur d'exposition pratique Fonctionne aussi en semi automatique comme le M6 (appelé mode manuel ) Un vrai interrupteur marche/arrêt Mollette de réglage des vitesses plus ergonomique Viseur amélioré sur les derniers modèles (- de reflets) Vitesses visibles dans le viseur Codage DX du film TTL au flash Toujours fabriqué - Vitesse affichée dans le viseur peu lisible pour les porteurs de lunettes Interrupteur on/off : temps d'attente de plusieurs secondes Film un peu plus difficile à introduire (présence de contacts DX) Le sélecteur ISO / DX peut facilement changer de position Piles de secours indispensables Lors du chargement du film : éviter de rester en mode automatique sous peine de se retrouver en pose lente (32 secondes d'attente) En mode priorité ouverture il faut surveiller la vitesse quand la lumière manque Boitier un peu plus lourd que le M6 (+60 gr soit +9%) Prix assez élevé (2000 euros en très bon état). Le Leica M6 : semi auto 100% mécanique Avantages / inconvénients leica M6 + Utilisation simple et efficace Fonctionne sans batterie (sauf la cellule) Baroudeur increvable Très facile à trouver sur le marché de l'occasion Prix : comptez 900 euros en occasion en très bon état   - Obturateur un peu moins discret que celui du M7 Comme tous les semi auto il demande une certaine habitude pour régler précisement l'exposition  Il est nécessairement plus lent à utiliser que le Leica M7 Brochure M7 Mode d'emploi Leica M7 Brochure Leica M6 Manuel utilisation Leica M6 Mode d'emploi Leica M6 J  ...

Les clichés-verre de J.B Corot

Les relations entre la peinture et la photographie sont de tous genres, entre l’hostilité et la complicité depuis toujours, contées par les historiens et théoriciens de l'art. Aujourd’hui, avec les nouvelles technologies, est- il besoin d’un appareil photo pour créer une image ? Non. Alors il me semble judicieux de remonter le temps. Le peintre Jean-Baptiste Corot, un personnage à étudier aussi par son implication dans la vie artistique des années Ecole de Barbizon et ses soutiens d’artistes tels Daumier dans leurs périodes difficiles, arrive à Arras, chez de un ses amis, le peintre lithographe Dutilleux en 1851. Les années suivantes, il rencontre Grandguillaume et Cuvelier qui lui expliquent un procédé qu’ils ont conçu. Autographie photographique, photocalque, cristallographie, cliché -glace et enfin cliché- verre sont les différents noms donnés à l’époque et ils sont déjà explicites. Comment photographier sur du verre ? Disons le tout de suite qu’il s agit plutôt de gravure. Voila comment procéder. ! Vous prenez une plaque, vous la couvrez de collodion, et vous l’insoler. Jusque là, c’est du travail manuel… ! Après, c’est déjà du domaine de l’habilité artistique entre l’imitation et la création. Vous prenez alors une pointe d’acier, un bout de bois, une plume d’oie, une brosse métallique et vous gravez. Pour finir, vous appliquez votre plaque sur un papier sensible, papier salé, et voila…. sans appareil de photographie. Pour ses 78 ans en 1874, Corot tracera son soixante sixième cliché Rousseau, Delacroix, D’Aubigny et quelques autres peintres s’y sont attelés mais sans grande conviction. Le chroniqueur de la revue Illustration  de janvier 1931 se réjouit d’assister à l’exposition des dessins de Corot, dessins rarement sortis du Louvre.  « ….il faut voir la fraîcheur de ses tirages sur papier salé, l’aisance magistrale avec laquelle Corot, y exprime la clarté du crépuscule s’attardant au ciel dans le Songeur…. » L’Italie sera un de ses sujets de prédilection : Souvenir d’Ostie 1855, les rives du Pô 1858…ces clichés- verre se trouvent au Cabinet des Estampes de la Bibliothèque Nationale. Paris Photo abstraite : nouvelles utilisations du support photographique Après des décennies d’oubli, des photographes se réapproprieront cette idée d’utiliser le support photographique en commençant par les surréalistes. Man Ray, un des plus réputés des avant-gardistes de la photographie aura pratiqué avec brio les rayographs, posant avec son œil et son intelligence des objets en contact direct avec le papier sensibilisé. Bien sur, Brassai ne pouvait être absent avec ses 150 grattages sur 30 négatifs de nus entre les années 1931 et 1935. Ses Transmutations combinent le potentiel de la photographie, de la gravure et du dessin. Il refera une allusion à la photographie sans appareil, décrivant le travail d’André Joumain de...

Le format carré, ses avantages

Une des conséquences inattendues de la photographie numérique est peut-être qu'elle a ouvert de nouveaux espaces en photographie qui étaient auparavant limités à des gens qui avaient certains équipements, le format carré est un bon exemple. Avant le numérique vous aviez vraiment besoin d'un appareil de format 6x6 cm. Bien sûr, vous pouviez recadrer un négatif 35 mm dans la chambre noire, mais n'étiez pas en mesure d'égaler un négatif moyen format et vous perdiez beaucoup en qualité. Les appareils numériques ont changé tout cela. Vous avez le choix d'utiliser le format natif de votre appareil photo (un rectangle) ou vous pouvez recadrer en post-traitement et choisir un ratio différent. Certains appareils vous permettent également d'utiliser le format carré dès la visée (électronique) ou en mode Live View. Voici quatre raisons d'aimer le format carré : 1. Améliorez la composition de vos images Une bonne composition est souvent réalisée en éliminant les éléments superflus dans vos images pour ne conserver que les éléments importants. Vous pouvez faire cela lorsque vous composez votre photo dès la visée, mais vous pouvez aussi le faire en recadrant en post-traitement. Si vous rognez un format 24x36mm pour en faire un carré, vous éliminez un tiers de l'image, laissant les points les plus forts des deux tiers. C'est un exercice créatif que vous pouvez effectuer sur les photos que vous avez déjà prises. C'est un excellent moyen d'améliorer des images qui ont trop d'espace vide autour du sujet principal. Cela vaut la peine de prendre le temps de revenir sur ces vieilles images et voir si vous pouvez les améliorer en recadrant au format carré. Une autre approche consiste à prendre des photos que vous souhaitez recadrer au format carré. Etant conscient que vous allez recadrer l'image en post-traitement, vous pouvez prendre soin de composer l'image en l'adaptant au format carré. 2. Une composition différente Avec le format carré, vous pouvez oublier la règle des tiers. Cela dépend de ce que vous voulez photographier, mais en plaçant le sujet dans le centre d'un carré, ou près du bord, cela fonctionne étonnamment bien. Les autres éléments qui deviennent plus importants avec le format carré sont les formes et les lignes. Recherchez les formes - comme des triangles, des carrés et des cercles lorsque vous composez votre sujet. Les lignes deviennent également plus fortes et attirent l'œil du spectateur. 3. En Noir et Blanc les photos sont magnifiques Je pense que le format carré peut être considéré comme LE format artistique en photographie. Il y a beaucoup de...