Author: Studio-Plus

Studio-Plus / Articles posted by Studio-Plus (Page 21)

Photo de plage et / ou photo sur la plage

Une émission récente de radio sur le grand écrivain roumain Panait Istrati rappelle qu’il fut, dans une période de vaches maigres, un photographe de plage entre les années 1921-1924 à Nice, Saint Malo et au Mont St Michel, un travail dans les zones touristiques et des bains de mer, ce métier toujours valable aujourd’hui sous  le nom de filmage. Les difficultés  de ce métier saisonnier n’ont sans doute pas vraiment changées quand il faut se plier à une clientèle venue pour se divertir  sauf que la concurrence doit être très grande et ce, du aux nouvelles technologies, à la portée de tous. Dans la causerie, K, photographe de plage, dans les années 1920, on retrouvera à peu près partout  ce genre  de photographies. La mode, la liberté de son corps en sont les principaux moteurs. Cela ne fut pas le  cas, bien entendu dans la période primitive de la photographie. On photographiait sur la plage comme un peintre devant son chevalet. Les plus belles photographies artistiques sont, à mon avis, celles de Gustave le Gray vers 1855  prises sur le port de Sète et réalisées par la juxtaposition de deux négatifs. D’autres photographes réaliseront des chefs d’œuvres tels Alfred Stieglitz avec « Watching for the return »1894. Toute une époque où la peinture et la photographie sont souvent imbriquées l’une dans l’autre. Le pittoresque de la mer, de ses métiers vue de la plage. Plus tard, après les grandes mutations et transformations des sociétés, surtout suite à la première guerre mondiale, le photographe s’approprie avec sa famille, la plage et les joies du bain, genre « ne bougez pas, l’appareil fait le reste ». Doucement, le sujet familial restant, apparaissent des images mises en scène par des professionnels pour illustrer des livres ou publicités. La couleur faisant aussi vendre encore plus. Meine erfahrungen farbig. Dr Paul Wolff.1948 La mise en scène aussi pour des livres à caractère érotique, sans vraiment le dire ! Du beau nu, annoncé clairement. François Bako .Dans les dunes. leitz elmar 5cm f9 1/60 sec kodak Panatomic .Leica in aller welt 1938. Seuls les vrais artistes comme Lucien Clergue laissent des livres de référence où la mer, la plage et les sujets féminins sont gravés sur le celluloïd des années 1970 de façon impeccable. L’écume des vagues fait partie de la peau du modèle par un travail sur les lumières, la masse des nuages et les mouvements de la mer. Parfait. De Gustave le Gray à Lucien Clergue, la boucle serait presque bouclée si il n’y...

Nu abstrait en lumière psychédélique

DESCRIPTION projeter sur le corps, éventuellement sur le fond, des motifs abstraits et graphiques préparés à l'avance, le nu se retrouve habillé de lumière (ce thème a été pratiqué dès les années 1970, la projection des motifs était alors réalisée avec un projecteur à diapositives). Les photos sont prises sur fond noir. Il n'y a que les corps et les projections de lumière, parfois abstraites, le résultat semble toujours surréaliste CREATION DU THEME octobre 2011 TEINTE DES IMAGES photographies en noir et blanc avec motifs géométriques ou en couleur NIVEAU DE DIFFICULTE moyen ECLAIRAGE les motifs sont projetés avec un vidéo projecteur puissant, produisant une lumière dure. Certains motifs (appelés images fractales) sont générés par un logiciel spécifique. Plus de 50 motifs vous sont fournis dans le CD de formation ; vous pouvez ainsi reproduire ce thème chez vous...

Tirage argentique vs scan de négatif

Cas pratique avec écarts de luminosités Pour pouvoir comparer un tirage d'après négatif réalisé en labo argentique avec son équivalent argentico-numérique (scan du même négatif), nous avons recherché un cliché avec une scène à fort contraste difficile à tirer. J'ai donc ressorti un négatif réalisé sur la plage de Deauville en 2006 en plein soleil d'été. Le problème de cette image, en contre jour, vient des reflets du soleil sur la mer et des écarts de luminosité importants entre le fond et le sujet qui apparait sombre sur un fond clair sur l'image brute (il s'agit d'un portrait de Marie-Christine notre Présidente). Conditions de prises de vue Date de la prise de vue : juillet 2006 Appareil à viseur type télémétrique 24x36mm Konica Hexar AF avec objectif 35mm F2 avec filtre gris neutre 2 IL 1/250 ème à F11 Film : Ilford HP5+ exposé à 320 Iso Révélateur Ilford ID-11 (identique au D76 de Kodak) dilution 1+1  à 20°C durée de développement : 13 mn Conditions du tirage au labo argentique Agrandisseur 35 mm Leitz Focomat 1C avec filtre anti-newton Objectif Meopta Meogon 50 mm F5.6 Filtres de contraste Ilford Papier Ilford Multigrade Warmtone Révélateur papier Ilford Warmtone Au labo argentique, tirage finalisé en 20x30 cm Autour de la silhouette on remarque des zônes claires ce qui donne un effet 3D, du relief à la silhouette qui se détache du fond (mais ce n'est pas très authentique) Il a fallu faire monter le fond en masquant le sujet avec la main (temps de pose : 4 mn pour la partie sous-exposée du  fond !) Les épaules sont un peu noires il aurait fallu réaliser un cache en carton 6 tirages en labo argentique ont été nécessaires pour arriver à l'image correcte ci-après Remarque : on aurait pu essayer de baisser le contraste du fond en utilisant les filtres multigrades pour faire sortir les demi teintes mais cela aurait encore augmenté la difficulté Numérisation du négatif : scan brut Ce scan brut a été réalisé avec un Nikon Super Coolscan 5000 Les réglages de l'exposition et de l'autofocus sont automatiques (ils sont pris en charge par le scanner) Format fichier : TIFF      Taille du fichier (en niveaux de gris)  : 38,9 Mo Comme toujours, avec ce scanner, on remarque les bandes noires sur les côtés A droite on remarque un ergot sur la bande noire : c'est un signe distinctif du Konica Hexar AF Les parties hautes et basses du négatif sont très légèrementy rognées ; dommage pour les amateurs de...

Les femmes photographe

Les femmes photographe dans l’espace roumain L’occasion du 8 mars (journée de la femme) nous est donné d’effleurer un chapitre méconnu de l’histoire de la photographie et de ses débuts, à savoir que,  au delà des archives de notre mémoire comme disait Charles Baudelaire, ces archives du passé ou contemporaines qui sont l’objet d’études de nombreux spécialistes, peu souvent, on regarde de l’autre coté de l’appareil pour s’intéresser à celui qui fait les images ou plutôt celle, la femme. A Sibiu (Roumanie) , vous avez, à ma connaissance, 3 femmes photographes, ayant fait de la photographie leur source de revenu et leur activité artistique. Il s’agit de Camilla Asboth (1838-1908) qui reprendra la suite de  Glatz , de Julia Herter et  Bertha Angela Kaufmann (1874-1938) qui fera ses premières armes chez le photographe Fisher et qui ouvrira entre autre, des studios à San Remo et Berlin. Pourquoi souligner que des femmes furent photographes à leur compte ? Cela semblait bien un métier d’homme pourtant ! La femme ne pouvait-elle  être que modèle ? En effet, il aura fallu attendre une trentaine d’années depuis la naissance de l’invention, pour qu’une femme en Transylvanie ouvre son propre studio. Il s’agit de Camilla Asboth en 1871 et une dénommée Keintzel à Reghinul sasesc en 1875. Aux USA, Anna Atkins serait l'inventeur du cyanotype vers 1839, divulgé par le savant Herschel (Wikipedia) Le début des femmes photographes aux USA datent de1880 avec l’émancipation des femmes, l’industrialisation et la transformation socio- économique des USA (the positive image C.Jane Gover-isbn 0-88706-533-3) En France, Madame Disdéri reprendra le studio de son mari à Brest en 1848 (une des premiers femmes de France dans le metier ?) Julia Margaret Cameron , bien que ne possédant pas un studio ouvert à la clientèle, recevait chez elle ses amis de la haute société britannique pour leur tirer le portrait des 1860 Julia Leicester réalisa en 1870 un photomontage avec ses photographies idylliques de la campagne anglaise Une dame Marie Szollosy (strada Franclin 3) opérait dans les années 1880 à Bucarest. Elle vendra son atelier à Spirescu et fut reconnue par Nadar Berta Jordens et Ella Alzner à Bistritza En l’état de mes recherches, je ne peux dire si l’histoire mouvementée de cette partie de l’Europe et les conventions de l’époque sont des explications pour cette différence dans le temps. Trouver 3 femmes photographes dans le même espace (Sibiu) et dans les mêmes années est remarquable Pour le public d’aujourd’hui, pratiquer la photographie est facile. Le pixel a remplacé les produits chimiques dangereux ,les papiers récalcitrants et les lourdes plaques de verre. Imaginez ces femmes...

Les Frères Reutlinger

De 1850 à 1930, le studio Reutlinger a fait partie de ces entreprises qui ont porté la renommé de Paris et donné une certaine vision de la France, celle du luxe, de la culture et de l’insouciance. Le fondateur Charles Reutlinger  (1816-1881), né à Karlsruhe, eut un court temps un studio de photographie à Stuttgart vers 1848-49  où il pratique la daguerréotypie pour venir ensuite s’installer à Paris en 1850 au 112 rue de Richelieu et ensuite ouvre un autre studio au 21 bd Montmartre et enfin au 131 rue de Flandre. L’entreprise est florissante parce que la  société s’industrialise, une nouvelle partie de la population a des moyens financiers et un appétit pour avoir son image sur le papier, tant sur la carte de visite et plus tard sur la carte cabinet plus grande et surtout parce que Charles est un technicien organisé et sérieux comme l’écrira un journaliste anglais en 1867. Sa clientèle est axée sur la bourgeoisie naissante, sur les hommes politiques et sur les artistes qui se font l’écho d’un Paris ville lumière. Des médailles aux expositions internationales de Londres, Paris Berlin Hambourg, Wien récompensent le travail de ce photographe qui, de 9 heures à 17 heures, reçoit avec  bienveillance ses clients dans le studio vitré à la lumière du jour. Un travail certainement acharné puisque la concurrence est dure avec Ken et Provot pas loin et tant d’autres comme des Disderi , Nadar,Carjat ,Legray  etc...

Test objectifs pour boitiers numériques

Entre un objectif noté ♥♥ et un autre noté ♥♥♥♥♥ on voit très clairement la différence quand on agrandit au delà du format A5 (14,8 cm x 21 cm). Par contre sur internet l'image apparait souvent inférieure au format A6 (10,5 cm X 14.8 cm), la différence n'est pas évidente. Ces objectifs sont destinés aussi bien aux capteurs plein format (full frame) qu'aux APS-C. Les objectifs pour Reflex Canon Référence Performance optique Qualité / prix Prix € CANON EF 70-200 F2.8 L IS USM ♥♥♥♥♥ ♥♥ 2400 CANON EF 24-70 MM F2.8 l USM ♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 1600 CANON 16-35 MM F2.8 L II USM ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥ 1970 CANON F3.5-5.6 18-55mm IS ♥ ♥♥♥♥♥ 150 CANON 24-105 MM F4 L IS USM ♥♥♥♥ ♥♥♥♥ 1290 CANON 28-105 MM F3.5 L IS USM ♥♥ ♥♥♥♥♥ 330 CANON EF 24 MM F1.4 II USM ♥♥♥♥ ♥♥♥ 1630 CANON EF 35 MM F2 ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 330 CANON EF 50 MM F1.2 USM ♥♥♥ ♥ 1670 CANON EF 50 MM F1.4 USM ♥♥♥♥♥ ♥♥♥ 450 CANON EF 50 MM F1.8 II ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 145 CANON EF 85 MM F1.8 USM ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 510 CANON EF 85 MM F1.2 EL II USM ♥♥♥♥ ♥♥ 2470 CANON EF 100 MM F2.8  IS MACRO ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 780 CANON EF 300 MM 2.8 L IS M2 ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥ 6500 CANON EF 400 MM 2.8 L IS M2 ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥ 7900 En cliquant sur le lien suivant vous pouvez faire la comparaison entre le Canon 50 mm F1.8 et le Canon 50 mm F1.4 au centre, sur les bords et à toutes les ouvertures, pour un APSC ou un FULL FRAME. D'après ces tests le moins cher est le meilleur, surtout au centre ! Les objectifs pour Reflex Nikon Référence Performance optique Qualité / prix Prix € NIKON AF-S VR 55-200 F4-5,6 IF ED ♥♥ ♥♥♥ 325 NIKON AF-S VR 70-200 F2.8 G IF ED ♥♥♥♥ ♥♥♥ 2350 NIKON AF-S VR 24-70 F2.8 G  ED N ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥ 1900 NIKON AF-S VR 24-120 F3.5 G  IF ED ♥♥ ♥♥♥ 830 NIKON AF-D 85 MM F1.8 ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 470 NIKON AF-D 50 MM F1.8 D ♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 140 NIKON AF-S 50 MM F1.8 D ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 190 NIKON AF-D 50 MM F1.4 G ♥♥♥♥ ♥♥♥ 290 NIKON AF-S 50 MM F1.4 G ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 360 NIKON AF-D 35 MM F2 D ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 400 NIKON AF-S 35 MM F1.4 ♥♥♥♥♥ ♥♥♥ 1600 NIKON AF-D 28  F2.8 D ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 350   Pour cette photo de stage en studio, exposition : vitesse 1/125 ème à F8 : Les objectifs pour Reflex Pentax Référence Performance optique Qualité / prix Prix € PENTAX 50 MM F2.8 MACRO ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 520 PENTAX SMC DA 55 MM 1.4 ♥♥♥♥♥ ♥♥♥ 620 PENTAX 18-55 MM F3.5 AL ♥♥ ♥♥♥ 310 PENTAX 16-50 MM F2.8 ED SDM ♥♥♥ ♥♥♥♥ 870   Les objectifs pour Leica M9 et M8 Référence Performance optique Qualité / prix Prix € LEICA 50 MM F2 Summicron ♥♥♥♥♥ ♥♥♥ 1570 LEICA 50 MM F1.4 Summilux ♥♥♥♥♥ ♥ 2660 LEICA 50 MM F2.5 Summarit ♥♥♥♥ ♥♥♥ 1050 LEICA 35 MM F2 Asph. Summicron ♥♥♥♥♥ ♥♥ 2300 LEICA 35 MM F2.5  Summarit ♥♥♥♥ ♥♥♥ 1270 ZEISS Planar 50 MM F2 ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 700 ZEISS C-BIOGON 35 MM F2.8 ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 660 ZEISS BIOGON 35 MM F2 ♥♥♥♥♥ ♥♥♥♥ 930 VOIGTLANDER 21 MM F4 Leica M ♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 450 VOIGTLANDER 15 MM F4.5 Leica M ♥♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 450 VOIGTLANDER 35 MM F2.5 Leica M ♥♥♥ ♥♥♥♥♥ 280 VOIGTLANDER 35 MM F1.4 ♥♥♥ ♥♥♥♥ 450   Les objectifs compatibles pour Reflex (pour boitier Canon,Pentax, Nikon, sony...