Author: Studio-Plus

Studio-Plus / Articles posted by Studio-Plus (Page 24)

Comparatif livres photo

Nous avons fait un tour du marché du Livre Photo imprimé en numérique. La qualité d'un livre photo peut s'avérer décevante pour qui recherche une comparaison avec un tirage photo : l'impression d'un livre photo ne donnera jamais le rendu d'une belle impression jet d'encre avec un papier baryté ou "pur coton" . Le procédé d'impression numérique est malgré tout correct. Les photographes exigeants reprocheront une légère trame sur les photos les plus sombres. Le rendu colorimétrique est généralement fidèle et le piqué correct. La conservation des livres Photos Concernant les qualités de conservation des livres photo : c'est le grand point d'interrogation nous n'avons pas suffisamment de recul les encres utilisées sont à colorant les papiers utilisés pour les impressions changent constamment   Pour information : les tirages couleurs dits "économiques" a encres à colorants ont généralement une stabilité très insuffisante de l'ordre de 1 à 3 ans donc il ne faut pas espérer de miracle ! La note globale de notre comparatif de livres Photo est une synthèse de la qualité d'impression la présentation et la finition du livre relié l'utilité des outils fournis et la facilité d'utilisation du logiciel le rapport qualité/prix Les livres photo moyenne gamme (offset numérique) www.photoservice.com Qualité d'impression : ♥♥ Logiciel de mise en page : ♥♥♥ Note globale : ♥♥   www.pixum.fr Qualité d'impression : ♥♥♥ Logiciel de mise en page : ♥♥♥ Note globale : ♥♥♥   www.photobox.fr Qualité d'impression : ♥ Logiciel de mise en page : ♥♥ Note globale : ♥   www.mypix.com Qualité d'impression : ♥♥ Logiciel de mise en page : ♥ Note globale : ♥   www.monalbumphoto.fr Qualité d'impression : ♥♥ Logiciel de mise en page : ♥ Note globale : ♥   www.matisseo.com Qualité d'impression : ♥♥ Logiciel de mise en page : ♥ Note globale : ♥   http://tiragesphoto.fnac.com (Fujifilmnet) Qualité d'impression : ♥♥ Logiciel de mise en page : ♥♥♥ Note globale : ♥♥♥   www.domalbum.com Qualité d'impression : ♥♥ Logiciel de mise en page : ♥♥ Note globale : ♥♥   www.colormailer.com Qualité d'impression : ♥ Logiciel de mise en page : ♥♥ Note globale : ♥   www.livrephoto-cewe.fr Qualité d'impression : ♥♥ Logiciel de mise en page : ♥♥ Note globale : ♥♥   www.extrafilm.fr/produits/livres-photos Qualité d'impression : ♥♥ Logiciel de mise en page : ♥♥ Note globale : ♥♥   fr.hofmann.es Qualité d'impression : ♥♥♥ Logiciel de mise en page : ♥♥♥♥ Note globale : ♥♥♥♥   www.negatifplus.com Qualité d'impression : ♥♥♥♥ Logiciel de mise en page : ♥♥ Note globale : ♥♥♥♥   Les livres photo haut de gamme Ces livres sont destinés au marché des photographes professionnels (book, mariage, publicité...

Virages sépias avec Photoshop

Sous Photoshop il est très facile d'obtenir de beaux virages en noir et blanc numérique en modifiiant les couleurs. Nous avons scanné un négatif N&B puis ressorti les anciens tirages correpondants qui avaient été virés en laboratoires avec le Viradon d'Agfa et d'autres produits chimiques pour le virage sépia.  Nous les avons utilisés comme étalon puis affiné les réglages jusqu'à obtenir des teintes identiques à l'écran puis au tirage sur du papier Ilford Gold silk. Les résultats sont convainquants. Nous avons utilisé la commande Image / réglage / balance des couleurs. Image neutre de départ Virage au brun léger Virage sépia Virage imitation viradon (Agfa)  ...

Réussir un portrait

Le vieil adage selon lequel la photographie ne saurait mentir est faux ; le portrait le démontre mieux que tout autre genre. Pour s'en persuader, il suffit de jeter un œil sur n'importe quelle photographie de promotion d'une grande école. Ces photos sont mensongères. On y découvrira des visages faciles à identifier pour les parents ou les amis mais, à de rares exceptions près, les personnes présentes sur la photo ne correspondent pas à l'image que l'on a pu en conserver ; elles ont perdu toute vie et toute personnalité.  Regardez à présent les portraits de Richard Avedon : il s'agit de portraits de tout premier plan ; au-delà des apparences, elles révèlent la personnalité des individus. L'art du portrait consiste à dévoiler le caractère du sujet La représentation exacte de tel ou tel détail physique devient parfois secondaire. Choisir entre ceux qu'il convient d'accentuer et ce qu'il est préférable d'adoucir constitue une des règles essentielles pour exécuter un bon portrait. Il est souvent dommage qu'on ait cherché à atténuer les rides qui marquent le visage d'une femme d'un certainâge; elles contribuent à donner une idée de son identité. En escamotant ces rides, la photographie devient mensongère. Pour révéler le caractère d'un modèle, le photographe peut faire appel à divers procédés, qui ne requièrent aucun équipement spécial. On peut exécuter de bons portraits avec n'importe quel type d'appareil. Cependant, pour obtenir un cadrage serré et éviter les déformations qui donnent trop d'importance au nez dans une photographie de face, il est prudent d'employer des objectifs dont la distance focale est assez grande : par exemple, un objectif de 80 à 135 mm pour les reflex avec un capteur full frame (à moins que vous ne préfériez un zoom). La lumière est  l'élément primordial Avec la lumière il faut composer en permanence, qu'il s'agisse d'en jouer ou de la déjouer lorsqu'elle est rebelle et tend ses pièges au photographe. Ceci remonte aux origines de ce art récent, comme d'ailleurs pour la peinture, art infiniment plus ancien. Nombreux sont les portraitistes qui préfèrent l'éclairage diffus que fournit une fenêtre, la lumière du jour permettant d'obtenir des photos plus naturelles. Un effet du même genre s'obtient avec un flash ou une lampe-flood, dont la lumière indirecte est réfléchie par le plafond ou toute autre surface. Une telle lumière indirecte adoucit les détails et ne fait pas ressortir les imperfections des traits ou de la peau (c'est là un avantage ou un inconvénient, tout dépend des intentions du photographe) . Une telle lumière éclaire uniformément toutes les caractéristiques du sujet (ce qui est généralement un...

Chronologie des découvertes photographiques

16 ème siècle : utilisation du sténopé, projection d’une image sur un mur 16ème siècle : utilisation de l’objectif 17ème siècle : utilisation publique de la chambre photographique 1727 : découverte accidentelle d’une émulsion, mélange de craie, acide nitrique, argent (Professeur J. Schulze) 1800 : noircissement réalisé avec du nitrate d’argent mais détérioration rapide de l’image (Thomas Wedgwood) 1816 : Nicéphore Niepce combine le sténopé et le papier sensitif La première photo "officielle" 1826 : Nicéphore Niepce crée une image permanente 1834 : premier négatif au chlorure d’argent fixé avec une solution salée, tirage par contact sur du papier (H.F. Talbot) 1837 : Louis Daguerre crée des images sur des plaques d’argent, il reçoit une pension du gouvernement en échange de la publication de sa découverte du daguerréotype 1841 : Talbot dépose un brevet pour son procédé : le calotype 1851 : amélioration de la définition en ajoutant collodion (F.S. Archer), puis baisse du prix de revient de la plaque du collodion (beaucoup plus économique que le daguerréotype), le procédé n’a pas été protégé par un brevet… 1853 : premier studio photo : créé par Nadar (Félix Tourmachon) 1854 : explosion du portrait en studio 1855 : début de la photo stéréo 1855-57 : images positives sur vitre et métal populaire aux U.S.A. 1861 : Début de la photo en couleur projetée (James Clerk Maxwell) 1861-65 : couverture de la guerre civile américaine avec 7000 négatifs (M. Brady et ses associes) 1871 : utilisation d’une gélatine déposée sur plaque de verre ( R.L. Maddox) 1878 : fabrication industrielle de la plaque de verre sensible 1880 : George Eastman, âgée de 24 ans, crée la Eastman Dry Plate Company 1888 : premier appareil Kodak contenant 60 mètres de papier permettant de réaliser 100 photos d’un diamètre de 6,25 cm 1889 : Kodak améliore son appareil avec du film à la place du papier 1900: Kodak brownie (box roll-film) 1907 : commercialisation du film couleur (plaque autochrome), fabriqué par les Frères Lumière 1914 : Oscar Barnack invente le 1er Leica (24x36 mm) 1917 : création de la firme Nikon au Japon (qui s’appelait Nippo Kogaku) 1921 : Man Ray réalise des photogrammes avec les rayons X 1925 : André Kertesz arrive à Paris (de Hongrie) et commence son projet de photos de rue qui durera 11 ans 1932 : HCB achète son premier Leica 1933 : Brassai publie Paris de nuit 1934 : création de fuji 1936 : développement des kodachromes. Commercialisation de premiers reflex avec Exakta 1947 : création de Magnum 1948 : Hasselblad vend son premier 6x6 reflex 1959 : Nikon F commercialisé 1963 : Film polaroid 1972 : invention du format 110 1973...