Author: Studio-Plus

Studio-Plus / Articles posted by Studio-Plus (Page 27)

Choisir le bon grossissement du viseur pour le Leica M

Pourquoi ce choix est difficile Le choix du grossissement du viseur est décisif et dépend des objectifs que vous utiliserez (focales et ouvertures maxi). Aucune modification du grossissement du viseur ne peut-être envisagée par la suite en atelier. Un même boitier Leica M ne permet pas d'utiliser efficacement  tous les objectifs compris entre 28 et 135 mm. Il est parfois difficile de régler précisement la mise au point quand la profondeur de champs est réduite (focale longue et/ou grande ouverture). En fonction du grossissement du viseur le cadre du 28mm ou du 35mm peut apparaître trop large donc difficile à visualiser dans sa totalité (surtout pour les porteurs de lunettes, ce qui est le lot de la majorité des séniors !) Le cadre du 90mm ou du 135mm est parfois trop petit rendant le cadrage imprécis. Il faut définir préalablement votre pratique utilisation habituelle de courtes focales ou préférence pour le  50 mm avec parfois utilisation des plus longues focales (75mm, 90mm...

Comparatif scanners de négatifs (suite et fin)

Les deux scanners professionnels Hasselblad Flextight X1 et X5 Les scanners Hasselblad Flextight X1 et X5 sont conçus tous les deux à partir d’une même base : un tambour virtuel breveté, couplé à un système optique vertical. L’absence de verre entre le négatif l’optique garantie une qualité maximum et la planeité des négatifs est préservée. Le format maximum est de 10 cm x 24,5 cm ce qui ne l'empêche pas d'étre époustouflants en 24 x 36 mm Les deux modèles sont proches dans leur fabrication mais le X5 est à la fois plus rapide, plus doux et...

Faut-il investir dans une tablette graphique ?

Ceux qui ont fait le choix de la tablette graphique semblent convaincus Si vous passez beaucoup de temps sur un logiciel comme photoshop, une tablette graphique permet de réaliser des retouches plus précises. Vous gagnerez aussi beaucoup de temps avec une fatigue moindre par rapport à une souris (notamment quand il y a des contours à définir et à travailler).  Par exemple la pression dosable de la pointe permet de simuler finement l'utilisation du pinceau. Une fois habitué à la tablette graphique, impossible de revenir en arrière. Certains photographes jugent la tablette indispensable d’autres travaillent avec la souris à gauche et la tablette à droite. Les peintres et dessinateurs eux s’adaptent très vite. Wacom est le constructeur le plus dynamique sur ce marché grand public peu bousculé. La gamme Bamboo le rend encore plus présent dans ce domaine qui offre un choix complet de tablettes graphiques pour tous les usages. La Bamboo Fun Pen permet, de façon intuitive, avec le confort et la précision du stylet, de travailler en numérique avec des logiciels de création. La tablette est habillée d’un design blanc ou noir, élégant et contemporain, est disponible en deux formats  : pour la plus petite en A6 (la taille totale de la tablette est de 210 x 194 x11 mm, la taille de la surface active de 147 x 92 mm ) pour la A5 (la taille totale de la tablette est de 280 x 235 x 11 mm, la taille de la surface active est de 216 x 137 mm). Bien que son utilisation laisse suggérer uniquement se réserver à de l'édition d'images et photos, la Bamboo Fun met également à disposition des fonctions liées à son stylet au quotidien. La reconnaissance de l’écriture présente dans les systèmes d’exploitation actuels, notamment Microsoft Windows 7, 8 et Mac OS, permet d’ajouter des touches personnelles aux notes dans des documents ou une signature manuscrite au bas de des e-mails. Le stylet numérique, qui fonctionnant sans fil ni batterie, est coordonné à la tablette blanche et dispose de deux boutons séparés, configurables selon les préférences. Pour effectuer des corrections rapides, comme avec un crayon traditionnel, il suffit de retourner le stylet qui offre à son autre extrémité une gomme sensible à la pression. Le stylet propose 512 niveaux de sensibilité à la pression. La tablette Bamboo (Fun Pen ou modèle équivalent) est disponible au prix moyen de 100 euros pour la tablette A6, et  environ 150 euros pour la tablette de taille moyenne A5. Quel taille pour la tablette...

Pedro Luis Raota (1934-1986)

Quand mon ami Gheorghe Lazaroiu me parlait du photographe Pedro Luis  Raota, il se souvenait des années 1975/1980 et était en charge avec d’autres du photo club Orizont de Sibiu. Il recevait par la poste venant de l’Argentine, si lointaine, des images qui rentreraient dans les concours internationaux sous le haut patronage Fiap. Rappelons-nous les paquets postaux parfois ouverts, des fois perdus, l’administration des photographies, les accords et désaccords des jury, l’ambiance des heures tardives des réunions etc. Gheorghe avait donc entre les mains de véritables œuvres d’art qui sont aujourd’hui considérées comme émanant d’un très grand artiste au niveau mondial des photo - clubs et non seulement. Une lecture sur le site Wikipedia est édifiante. ! Tant de prix, on parle de 3000, tant de participations sur tous les continents. Pedro, gamin dans son Chaco natal voulait être champion d’athlétisme, il sera champion dans un autre domaine, un champion sur la durée commençant à gagner son premier prix à l’âge de 24 ans. Sa photographie humaniste narre la vie simple des petites gens. De par sa maîtrise du laboratoire où il y passera des heures comme notre ami Gheorghe, il disposera sous la lampe plusieurs négatifs si besoin, utilisera la retouche sur le négatif ou sur le tirage avec l’aide de cianure et un coton tige. De l’artisanat pur avec un œil de metteur en scène. Et que je te fasse revenir un ciel de brumes, que je t’éclaircisse une oie blanche (forcement !) et que je te monte tout cela  pour avoir ces plans differents, cet équilibre de l’image aujourd’hui si chahuté. Voyageant chez lui, amoureux des gauchos, qu’il photographiera en couleur , si libres dans leur grand espace (je vais relire el gaucho Martin Fierro !), mais  aussi voyageant dans 28 pays dont la Roumanie (à propos où seraient ses images ?) avec ses 4 appareils de photographie dont un Hasselblad qu’il affectionnait particulièrement. Alors des opportunités pour tirer avec des focales différentes et avoir une matière première digne d’être fixée plus tard dans la chambre noire. Por un pedazo de pan. Pour un morceau de pain La photo dont il sera très fier et à juste titre. Ecoutons le : "Hay una que me gusta mucho y sacó once premios, se llama "Por un pedazo de pan" . Iba con el coche por la Panamericana y me bajé para sacar a unos hombres que rabajaban con pesados martillos rompiendo el viejo pavimento. Puse el motor para sacar una serie de...

Le hors-cadre

Qu'est-ce que le hors-cadre Dans le domaine de l'art pictural, le cadre est la limite de l'image. En photographie, le cadre désigne ce que l'artiste capture pendant la prise de vue. Par opposition au cadre il existe un autre espace, celui que le spectateur ne voit pas : c'est le hors-cadre (certaines personnes préfèrent le terme hors-champ qui est utilisé en cinéma). Il y a ainsi un hors-cadre en haut, en bas,  gauche et à droite du cadre. Le hors-cadre de l'image peut être plus ou moins dynamique selon la puissance de la relation entre le dedans et le dehors de l’image. Le hors-cadre peut être créé par des objets fractionnés, une gestuelle, un miroir, un regard, une ombre...