Author: Studio-Plus

Studio-Plus / Articles posted by Studio-Plus (Page 34)

Le Konica Hexar AF

Le Konica Hexar AF est un appareil accompli, original et intelligent. Concurrent tout à fait valable d'un Leica M7 pour peu que vous puissiez vivre avec un seul objectif d'une focale de 35mm, j'ai utilisé cet appareil autofocus pendant 4 ans avant de "craquer" pour un M6. Ce boitier électronique, très élaboré pour l'époque, est d'une grande fiabilité. Résolument de qualité PRO, sa seule petite faiblesse vient, sur certains modèles, du déclencheur qui parfois est capricieux et ne déclenche plus (problème d'oxydation du contact, assez facile à réparer). L'Hexar AF existe en finition silver ou noire ; personnellement je préfère la finition noire. Le prix, en occasion, est de l'ordre de 400 euros. Le meilleur 35mm compact à objectif fixe ? Son originalité vient principalement de son autofocus et de la qualité de son objectif fixe de 35mm qui est ouvert à F2. Cet objectif possède une formule optique et des caractéristiques proches du Leica summicron 35 mm (appelé parfois "King of Bokeh") ouvert lui aussi à F2. La prise en main L'encombrement, la prise en main et le poids sont proches d'un Leica M donc très agréable à l'usage. Le boitier possède une bosse sur la droite qui facilite la préhension, excellente ergonomie. Le chargement du film est très simple et ne demande que quelques secondes, avancement du film automatique, rembobinage automatique. Le viseur Le viseur, qui possède un correcteur de parallaxe, est très lumineux mais suivant le distance du sujet les cadres sont moyennement précis. L'objectif Très bon objectif, à n'en pas douter, avec un bokeh très agréable et bonne résistance au flare. Mise au point minimum à 60 cm. Le mode silencieux (disponible uniquement sur certains modèles) : ultra discret En choisissant ce mode de déclenchement vous obtenez un boitier ultra silencieux, à peine audible, donc très intéressant dans certaines situations. Seul l'avancement du film émet un léger bruit (une fois relaché le déclencheur). A noter que, pour plus de silence, ce mode ralentit un peu le moteur de l'autofocus ainsi que celui de l'avancement du film. L'obturateur central L'obturateur plafonne au 1/250 ème de seconde ce qui est trop juste et oblige à utiliser un filtre de gris ND3 ou ND4 si l'on ne veut pas se retrouver en plein soleil à F22 avec un film 400 iso. Aucune vibration à déplorer, photos parfaitement piquées aux vitesses lentes (1/15 s ou 1/8 s). La mesure de l'exposition Plusieurs modes sont disponibles, dont le mode A à priorité du diaphragme, qui me semble le plus intéressant. L'autofocus La mise au point utilise un rayon à infrarouge ce qui autorise...

Anatole Magrin

Anatole Magrin, un consul photographe L’ambassadeur Gros, qui a influencé la photographie en Colombie, a eu un collègue de la diplomatie française qui s’est illustré aussi dans ce domaine artistique en Roumanie.  Il s’agit du Consul Anatole Magrin. (Photographie  de 1899). Né en 1858 dans la commune de Arcey (ou Dompel ?) dans le Doubs, notre jeune homme de bonne famille visite la ville de Constanta, port de la Mer Noire en 1875 lors d’un voyage sur le Danube, venant de Vienne .Se destinant à la prêtrise, nous retrouvons notre homme de nouveau à Constanta en 1878 comme secrétaire du consul de France de l’époque, le conte Delepin. Que s’est il passé pour lui pendant ces trois années ? Est-il resté chez son oncle Emil Carré, photographe installé à Galati (sur le Danube) depuis 1855 et dont on dit qu’il aurait apporté l’écriture avec la lumière Dans cette région, entrée de l’Europe avec le port de Constanta et l’artère vitale du Danube (toujours d’actualité) beaucoup de choses se sont passées. En effet, entre la Russie et la Turquie, cette région représente de gros enjeux dont les pays européens ne sont pas désintéressés. Rappelons nous la guerre de Crimée de 1856, la convention de Paris 1856 1857 et le traité de Berlin de 1877 qui réintègrent au final l’embouchure du Danube dans l’état de la jeune Roumanie (1862 - Cuza), Roumanie qui sera seulement dans sa forme  à peu près actuelle après la première guerre mondiale. La guerre d’indépendance de 1877 sera photographiée par Carol Popp de Sathmary, le premier reporter de guerre au monde (voir la causerie sur studio- plus) mais aussi par Franz Duschek de Bucarest, album qui sera donné à la tzarine de Russie, cet album étant conservé dans un musée de Saint-Petersbourg Notre jeune qui a 20 ans lors de son installation à Constanta fonde une famille , aura  5 enfants et s’implique   dans la vie locale ouvrant un studio de photographie dans le centre de la ville qui s’honore de ce studio selon un témoignage de l’époque. De secrétaire du consul, il devient vice- consul et ensuite consul de France ce qui probablement lui sera utile pour élever avec la ville (en 1904) un monument aux morts de la France lors de la guerre de Crimée de 1856, de pauvres hères soignés en dehors des lieux de combats, morts de leurs blessures et inhumés dans cette terre lointaine. Son travail photographique  Le livre / album Dobrogea , cheia de bolta écrit par Monsieur Arhire nous ouvre grand les portes...

Test Canon EOS 5D Mark 2

Qualité des images toujours au top Le Canon EOS 5D mark II est un bon choix pour celui qui recherche un appareil de haute qualité d’image mais qui reste encore transportable (les photographes de paysage seront comblés). Ceci est particulièrement vrai quand le 5D est muni, non pas du zoom 24-105 mm fourni avec le kit standard , mais d’une focale fixe comme le Canon 50 mm ouvert à F1.4. L'ensemble pèse alors 1130 grammes (950 grammes avec le 1.8/50mm qui est aussi un bon objectif). Rappelons que le 1.4/50 mm est très lumineux si on le compare aux zooms. Sa formule optique est assez ancienne ce qui lui donne beaucoup de caractère avec un excellent Bokeh notamment à pleine ouverture. Nous comprenons maintenant pourquoi ce 5D Mark II est aussi populaire ! Si vous achetez un 5D Mk 2, vérifiez que le firmware installé est au moins le 2.0.8. car cette version apporte de nombreuses améliorations.  Points forts / points faibles du Canon 5D Mark II + Qualité d’image supérieure grâce à son capteur full frame de 21 MP qui allie à la fois bonne dynamique et faible bruit Possibilité de travailler en moyenne  définition (11 MP)  tout en conservant une excellente qualité d’image. La meilleure qualité d’image est obtenu à 50 ISO Le viseur est très bon, à la fois, clair, contrasté et bien net Bon écran traité anti-réflection (taille 7,6 cm) Très bon capteur à faible bruit en hautes sensibilités (le bruit apparait après 3200 ISO) Nettoyage du capteur efficace (anti-poussières) nNombreuses possibilités de réglages, grande flexibilité avec 9 présets dans le menu de contrôle d’image ce qui permet des changements instantanés des paramètres d’images Mode vidéo abouti Excellent rapport qualité/prix : prix inférieur à 2000 euros (boitier seul). - Si vous aimez les photos de sport, le Nikon D3s est beaucoup plus rapide Mode rafale lent par rapport aux standards actuels (3,9 images par secondes) Autofocus moyen, mise au point difficile en basse lumière et/ou sur des surfaces lisses. Le nikon D700 possède un meilleur autofocus à la fois plus rapide et plus précis La vidéo dans un reflex n’est pas très pratique car l’autofocus est inopérant Le capteur du Canon Eos 5D Mark 2 est tout juste moyen en terme de dynamique   Essai Canon 5D Mark II + objectif Canon EF 50 mm f1.8 II (prix : 95 euros) Avec un boitier de ce prix on peut se demander si un objectif à 95 euros (poids plume de surcroit) est bien raisonnable...

Le High Key (portrait et nu)

DESCRIPTION le  high  key est une technique qui permet de traduire au mieux les photographies de nus ou les portraits du fait de la douceur des lignes et de l'uniformité des valeurs, le tout étant en valeurs claires à très claires CREATION DU THEME mars 2011 TEINTE DES IMAGES noir et blanc ou couleur NIVEAU DE DIFFICULTE facile ECLAIRAGE éclairages doux et réguliers parfaitement étalées sur l'ensemble de l'image. Les irrégularités de la peau sont partiellement gommées par la douceur de la lumière MODELE CHOISIE convient surtout au nu, fonctionne bien avec toutes sortes de modèles et aussi avec des modèles minces MATERIEL tous boitiers numériques ou argentiques. Focale standard POST PROD pour obtenir une image HK crédible des retouches précises sont nécessaires notamment pour équilibrer les densités de l'image, régler les contrastes et la saturation des couleurs. Le sujet doit apparaître avec des détails dans les tonalités claires et non brulé. LIENS INTERNES high key    Témoignages LIENS EXTERNES n/d 1) High key en N&B sur fond blanc 2) High key couleur sur fond blanc 3) High key mixtes sur fond blanc 4) High key N&B sur fond noir ...

Maîtriser la profondeur de champ

La profondeur de champs (depth of field, DOF en anglais) est la zone de netteté d’une image. Elle varie suivant la taille du capteur, l’ouverture et la focale de l’objectif. C’est donc au photographe de décider au moment de la prise de vue quels éléments nets ou flous doivent apparaître dans l’image  (par exemple un portrait net sur un fond flou). Pourquoi se préocuper de la profondeur de champs  ? La zone de flou est un levier créatif très important, il est sous utilisé, quelques applications pratiques : pour isoler un personnage du fond pour mettre en valeur un premier plan pour créer un effet mystérieux pour masquer la partie non esthétique du sujet pour mettre en valeur un visage en créant une hiérarchie (du plus net au plus flou) pour un portrait en gros plan par exemple La profondeur de champ, c'est la zone de netteté d'une image Cette notion est importante car l'aspect de l'image peu changer du tout au tout, il faut donc bien comprendre ce qu'est la profondeur de champ. La netteté varie avec la distance du sujet par rapport à l'appareil. Les sujets disposés à la même distance de l'appareil sont, soit tous nets, soit tous flous. Par contre, les objets proches peuvent être nets et les objets lointains flous...