Blog

Reste d’un art Photographique bien à lui

Depuis quelques années, la photographie numérique a su prouver ses qualités incontestables. Par son prix et sa simplicité, elle a fait de l'ombre à la photographie argentique. Que reste t-il de propre à cette pratique de la photographie argentique ? Article rédigé par Nicolas Baudoux Enquête sur cette photographie qui n'a pas encore mis le voile sur sa chambre noire Un après-midi dans le passé. C'est là où Katherine Longly, photographe et animatrice, souhaite faire plonger les visiteurs. Une ambiance de chambre noire. La faible lumière rouge éveille une certaine nostalgie. Dans ce laboratoire aménagé au sein du Museum du Botanique à Bruxelles, certains visiteurs de l'exposition de Ghisoland – grand portraitiste au début du XXème siècle – peuvent venir réaliser des portraits sur du papier photographique. Exposer sa composition sur une surface photosensible et la plonger dans la magie du révélateur. Enfin, la fixer à jamais. Une manière de ne pas oublier le passé. Mais si ce passé faisait toujours partie de l'histoire ? Katherine Longly s'adresse aux enfants, « savez-vous ce qu'est une pellicule ? ». La réponse est unanime : c'est un non sans hésitation. D'autres visiteurs marchent de photographie en photographie à travers l'exposition, appareil numérique au cou, les yeux grands ouverts devant ces portraits géants. Ces clichés argentiques sont aujourd'hui ancrés dans un monde où l'apparition de la photographie numérique a totalement modifié les pratiques culturelles et marchandes de la photographie en tant qu'art. Avant l'apparition et, surtout, la démocratisation des appareils numériques, il existait principalement une photographie réfléchie, non ponctuelle et peut-être plus solitaire. Les photographies, autrefois collées dans des albums ou mis en diapos, sont aujourd'hui presque automatiquement partagées sur la toile, sans réel contrôle. La moitié des évènements figés par les Européens se retrouvent sur internet. Il y a une nouvelle volonté de montrer à l'univers entier sa propre vision du monde en images, au dépend d'une singularité d'avantage recherchée auparavant. La photo de la tour Eiffel sera mise en ligne, alors qu'une ou plusieurs photos similaires s'y trouve déjà. Les photos de vacances permettent de partager une expérience, qui suscite de moins en moins de surprise face aux nombreuses images déjà vues précédemment sur Facebook, Flickr, Google Images, etc. Une majorité des images aujourd'hui se rangent dans des normes qui en font des clichés stéréotypés et banals difficile à inscrire dans une histoire de la photo qui prône – ou prônait – l'originalité et l'individualité du cliché. Révolution du plaisir Entre la photographie argentique et la photographie numérique, a débarqué une évolution technique qui n'amène pas forcément à une évolution esthétique – en envisageant uniquement des photos brutes, sans...

Les objectifs 50mm Jupiter 8 et Jupiter 3

Que penser des objectifs russes Jupiter-3 et Jupiter-8 50 mm ? Comme beaucoup de passionnés de Leica je me suis intéressé aux objectifs Jupiter qui sont réputés pour leur Bokeh, ce sont des copies de Zeiss Sonnar . Le Jupiter-8 est parfaitement compatible avec les télémètres des Leica M ce qui n'est pas le cas du Jupiter-3 qui ouvre à F1,5. Avec le Jupiter 3, il faut craindre un léger décallage de la mise au point à courte distance (distance minimum de l'objectif = 1 mètre)...

Pour un éclairage en “source unique” de lumière

Travailler avec des éclairages de studio peut être un processus intimidant pour de nombreux photographes. Comment se frayer un chemin à travers ce paysage étranger et trouver confort et détente ? La façon la plus simple d'opérer est de créer des set-up minimalistes qui fourniront un réservoir inépuisable d'images de qualité (par exemple avec une boîte à lumière et un réflecteur blanc). Les ombres créées par la lumière Dans l'éclairage de studio, c'est la transition de la lumière vers l'ombre qui fournit la profondeur, la beauté et l'intérêt de vos photos. Est-ce une transition brutale avec une ligne distincte ou est-ce une fusion douce, progressive de la lumière vers l'ombre ? Cette zone de transition est ce qui devrait être le centre de votre attention lors de l'obtention de l'éclairage de studio. Sans entrer dans les détails, plus la source de lumière est proche de votre sujet, plus la lumière sera douce, en vous donnant une belle transition progressive de la lumière à l'ombre. Keep it simple and smart (K.I.S.S.) La meilleure façon de commencer avec des éclairages de studio est de garder les choses simples. Cela signifie une seule et unique source de lumière. De cette façon vous serez en mesure de vous concentrer sur votre sujet . A méditer : une seule source de lumière avec de nombreux avantages facile à gérer le matériel d'éclairage se limite à une source de lumière (boite à lumière ou bol beauté...

Art photographique

"L'artiste vient à la vie pour un accomplissement qui est mystérieux. Il est un accident. Rien ne l'attend dans le monde social. Il naît tout nu sur la paille sans qu'une mère ait préparée ses langes. Dès qu'il donne, jeune ou vieux, la fleur rare de l'originalité - qui doit être une fleur unique - le parfum de cette fleur inconnue troublera les têtes et tout le monde s'écartera. De là, pour l'artiste, un isolement fatal, tragique même...