Photo Argentique

Studio-Plus / Photo Argentique (Page 8)

Le Pentax 6X7

Du lourd, du solide J'ai utilisé mon pentax 6x7 pendant 3 ans, mon achat était motivé par les très bonnes optiques et la polyvalence du boitier qui théoriquement convenait à de nombreux sujets. Ce boitier fonctionne comme un (très) gros reflex 24x36 avec de nombreux accessoires. Pourtant ce boitier m'est vite apparu peu adapté à mes besoins voir à ma morphologie : le poids se fait vite ressentir, la prise en main, à mains levées, est difficile. Cet appareil est bien adapté à la photo de paysages avec un pied lourd...

Leica MP vs Leica M6 Classic

"Il est important d’avoir confiance en son appareil-photo, de faire corps avec lui, car c’est lui, en bout de piste, qui livre le produit concret de notre imagination et de notre créativité". Antoine Godbout, Canada, 20 avril 2011 Le LEICA MP est un boitier argentique télémétrique 100% mécanique (sauf la cellule qui fonctionne avec  piles) toujours disponible en neuf. Il est toujours fabriqué et  finalisé à la main par les artisans Leica le prix neuf est de l'ordre de 4000 euros. Les fonctions, comme sur le M6, sont réduites à l’essentiel, il est toujours prêt (et déclenche aussi sans pile.). En utilisant le MP on retrouve la même philosophie que le M6 Classic ou M6 TTL Mais quelques points supplémentaires font qu'il est encore plus agréable à utiliser, une sorte de M6 plus : Viseur plus performant : plus lumineux et contrasté moins de reflet plus facile à utiliser en faible lumière, la mise au point est ultra précise Cellule plus sensible que le M6 classic Le réglage des ISO n'est plus en plastique mais en métal sur le MP ! Esthétique : pas de marque ou point rouge = discrétion Matériaux nobles utilisés avec montage de précision assurant encore plus de douceur de fonctionnement Finition à la carte possible. Le Leica MP a quand même quelques faiblesses Il est difficile à trouver en occasion et le prix est élevé :  de l'ordre de 2400 euros en occasion (soit 2 à 3 fois plus cher qu'un M6), 4000 euros en neuf (prix tarif en octobre 2014) Il semble que le viseur récupère pas mal de poussière par l'oeilleton Il est un peu plus lourd que le M6 Rembobinage lent (sauf à investir dans  la manette de rembobinage repliable en option) Peinture noir brillante plus fragile Pour info : le viseur du MP peut être monté sur le Leica M6 pour 300 euros. Liste des magasins et réparateurs Leica en France  Caractéristiques techniques Brochure en français Mode d'emploi en français Le Leica MP à la carte Pourquoi je pense que le Leica M6 est le meilleur des Leica Argentique ...

Le Konica Hexar AF

Le Konica Hexar AF est un appareil accompli, original et intelligent. Concurrent tout à fait valable d'un Leica M7 pour peu que vous puissiez vivre avec un seul objectif d'une focale de 35mm, j'ai utilisé cet appareil autofocus pendant 4 ans avant de "craquer" pour un M6. Ce boitier électronique, très élaboré pour l'époque, est d'une grande fiabilité. Résolument de qualité PRO, sa seule petite faiblesse vient, sur certains modèles, du déclencheur qui parfois est capricieux et ne déclenche plus (problème d'oxydation du contact, assez facile à réparer). L'Hexar AF existe en finition silver ou noire ; personnellement je préfère la finition noire. Le prix, en occasion, est de l'ordre de 400 euros. Le meilleur 35mm compact à objectif fixe ? Son originalité vient principalement de son autofocus et de la qualité de son objectif fixe de 35mm qui est ouvert à F2. Cet objectif possède une formule optique et des caractéristiques proches du Leica summicron 35 mm (appelé parfois "King of Bokeh") ouvert lui aussi à F2. La prise en main L'encombrement, la prise en main et le poids sont proches d'un Leica M donc très agréable à l'usage. Le boitier possède une bosse sur la droite qui facilite la préhension, excellente ergonomie. Le chargement du film est très simple et ne demande que quelques secondes, avancement du film automatique, rembobinage automatique. Le viseur Le viseur, qui possède un correcteur de parallaxe, est très lumineux mais suivant le distance du sujet les cadres sont moyennement précis. L'objectif Très bon objectif, à n'en pas douter, avec un bokeh très agréable et bonne résistance au flare. Mise au point minimum à 60 cm. Le mode silencieux (disponible uniquement sur certains modèles) : ultra discret En choisissant ce mode de déclenchement vous obtenez un boitier ultra silencieux, à peine audible, donc très intéressant dans certaines situations. Seul l'avancement du film émet un léger bruit (une fois relaché le déclencheur). A noter que, pour plus de silence, ce mode ralentit un peu le moteur de l'autofocus ainsi que celui de l'avancement du film. L'obturateur central L'obturateur plafonne au 1/250 ème de seconde ce qui est trop juste et oblige à utiliser un filtre de gris ND3 ou ND4 si l'on ne veut pas se retrouver en plein soleil à F22 avec un film 400 iso. Aucune vibration à déplorer, photos parfaitement piquées aux vitesses lentes (1/15 s ou 1/8 s). La mesure de l'exposition Plusieurs modes sont disponibles, dont le mode A à priorité du diaphragme, qui me semble le plus intéressant. L'autofocus La mise au point utilise un rayon à infrarouge ce qui autorise...

Les moyens formats argentiques

L'argentique possède encore de très beaux restes avec le moyen format car les résultats sont réellement magnifiques. Il offre une augmentation sensible de la résolution, mais il y a d'autres avantages qui en font un outil unique dans le répertoire d'un photographe. Avec 3-4 fois la surface d'un négatif 35mm, le format moyen peut être agrandi de façon significative sans perte de qualité. Il est souvent facile de détecter les images réalisées avec un moyen format, même lors de l'affichage sur le Web. Il a un petit quelque chose en plus, une signature qui est souvent reconnaissable mais difficile définir. Il vient  du modelé, de l'absence de distorsion et de la qualité du flou (bokeh). Cela rend les photos plus naturelles, plus proche de ce que votre œil voit dans le monde réel. Pour la prise de vue en studio ou le paysage le moyen format reste très adapté et permet une grande finesse de grain avec un modelé impossible à atteindre avec un film 35 mm. Le prix d'une bobine 120 est de 3 à 6 euros environ en noir et blanc. Les appareils moyens formats argentiques ne sont disponibles, pour la plus part, qu'en occasion. Les prix sont encore très bas. Avantages des moyens formats qualité d'image exceptionnelle avec, en N&B, un superbe dégradé de gris ! c'est un vrai plaisir de visionner des négatifs aussi grands (surtout le 6x9) possibilité de scanner avec un scanner à plat ou un reflex numérique (économique et performant) le roll film 120 reste le "carburant" de base du moyen format, il est encore facilement disponible ces appareils sont souvent "PRO", très solides, d'une grande qualité de fabrication avec de superbes optiques agrandissement : assez facile à tirer en argentique (plus aisé que le 24x36). Inconvénients du moyen format poids, encombrement, lenteur, tenu en main pas toujours confortable visée pas toujours clair, mise au point parfois difficile souvent il faut mesurer la lumière avec une cellule à main prix de revient par image élevé dû au prix du négatif. Les format moyens disponibles Le 4,5 x 6 : il permet une compacité appréciable des appareils tout en fournissant des agrandissements de qualité professionnelle Le 6 x 6 : assez compact, à peine plus encombrant que les 4.5 x 6. L'archétype est le Rolleiflex 6x6 à 2 objectifs avec visée par dessus Le 6 x 7 : le format exact du négatif est généralement de 56 x 69,5 mm. Son format est compatible avec la pleine page des magazines (format...

Quel 24×36 mm argentique choisir

Apologie du 24 X 36 mm C'est étonnant ce que l'on arrive à sortir comme informations depuis ce tout petit négatif ! Observez les tirages de Sébastiao Salgado dans les annèes 1990 à 1995 ou ceux de Jeanloup Sieff tirés en grand format (40x60 cm). C'est sûr un bon photographe qui maîtrise son workfow peut faire des miracles avec un boitier 24x36. A l'inverse un photographe dilettante, ou un mauvais tireur qui ne soigne pas bien ses négatifs, sera déçu (le négatif moyen format pardonne plus...

Le papier photographique argentique

L'émulsion du papier photo argentique Le structure de l`émulsion des papiers photographiques est semblable à celle des films négatifs. Avec les papiers traditionnels, le support de l’émulsion est constituée de fibres cellulosiques; ce support est baryté, ce qui signifie qu’il est revêtu d’une couche de baryum et de gélatine. Cette couche empêche la pénétration de l’émulsion dans les fibres du papier, forme une surface pourvue d' un haut pouvoir réfléchissant et accroît le brillance de l’image. Elle assure d'autre part le bonne adhérence de l'émulsion et peut donner aux photos un attrait particulier en étant teintée ou texturée l’émulsion sensible à la lumière est coulée sur cette couche. Le structure des papiers plastifiés est encore plus proche de celle des films. Une fine couche de fibres cellulosiques est revêtue sur deux faces d’un film de polyéthylène qui ne laisse pas pénétrer l’humidité. Le baryté est ainsi superflu. Une des faces du papier est préparée spécialement pour recevoir l’émulsion, alors que le verso est mat pour que l’on puisse y porter des inscriptions. Selon le type de papier, l’émulsion, enrobée dans la gélatine, contient des quantités différentes de chlorure d’argent ou de bromure d' argent ou encore des mélanges de ces deux sels. La teneur en argent varie selon les papiers. Les papiers au bromure d’argent, par exemple, contiennent 2 à 4 g de bromure d’argent au mètre carré. Pour la constitution de l'image pendant le développement, seuls 15 à 20 % des sels d‘argent sont utilisés. La quantité restante est ensuite éliminée de l’émulsion dans le bain de fixage. La couche extérieure de l'émulsion est constituée par un mince revêtement de gélatine dure avec des adjuvants dont le rôle est de protéger l’image contre les contraintes mécaniques. Suivant l’usage prévu, il existe divers types de papiers photographiques avec des caractéristiques différentes: papier de tirage par contact, papier d'agrandissement, papier pour le portrait, papier technique, papier inversible, papier pour développement rapide en deux bains, papier négatif.. Pour les travaux dans le laboratoire d’amateur, les papiers intéressants sont les papiers d’agrandissement. Caractéristiques des papiers Les caractéristiques essentielles des papiers photographiques, susceptibles d'être influencées en partie par le développement, sont les suivantes: Dureté (gradation) Sensibilité Latitude de traitement Résistance au voile {aptitude au développement poussé) Tonalité Profondeur des noirs Surface et aptitude au glaçage   Dureté (gradation) Par dureté, on entend l’aptitude du papier à réagir à des différences de lumination déterminées. Si une faible variation de lumination produit une grande différence de noircissement sur un papier, le papier est dur. Par contre,...