Blog

Studio-Plus / Photo Argentique  / Comparatif scanners de négatifs

Comparatif scanners de négatifs

Le tirage labo argentique traditionnel est une activité à part entière, seul un tireur doué, qui pratique tous les jours, est capable d’atteindre une régularité et un haut niveau de qualité artistique.

La numérisation, en plus des avantages liés à la sauvegarde des négatifs, donne un nouveau souffle à la photo argentique.

Elle permet de réaliser des agrandissements géants sans perte de qualité, chaque grain est passé au crible puis retranscrit grace à la précision des pixels.

Une aubaine pour nous, bons photographes mais mauvais tireurs, qui ne voulons plus subir les contraintes du labo traditionnel.

Les différents types de scanners existants

  • Scanner à plat simple pour documents
  • Scanner à plat avec dos diapo/négatif 35 mm
  • Scanner à plat avec dos à surface adapté au négatifs et diapos MF
  • Scanner à film 35mm avec chargeurs de capacités différentes
  • Scanner à film pour 35 mm et moyen format
  • Scanner à diapo type gadget Lidl
  • Scanner à film à tambour professionnel

Scanners à plat et scanners à films

Si vous pratiquez le moyen format (4,5×6, 6×6, 6×7, 6×9…) un scanner à plat type Epson V750 donne déjà des résultats corrects, vous pourrez ainsi agrandir facilement au format A3+ voire A2.

Par contre il faut savoir qu’un scanner à plat  “haut de gamme” comme le V750 ne délivre pas plus de 40 lignes / mm donc pour tirer le maximum d’un Mamiya 7, d’un Hasselblad ou d’un Rolleiflex bi-objectif, qui résolvent plus de 80 lignes / mm un bon scanner à films est supérieur.

Les scanners à films donnent de très bons résultats et les manipulations sont simples. Avec un peu d’habitude, un logiciel de retouche, une imprimante photo et un beau papier baryté vous pourrez obtenir de splendides tirages.

La production des bons scanners de négatifs de la série Nikon COOLSCAN est malheureusement arrêtée… quel dommage ! Heureusement en occasion le marché est bien fourni.

Comparativement, dans un labo argentique noir et blanc, ne devient pas tireur qui veut : il faut de réelles compétences et des années de pratique pour obtenir des tirages aboutis !

Vous devrez choisir entre les deux grandes familles de scanners

  • le scanner à films

    • Définition maximum vous permettant d’agrandir au format A2 sans problème à partir d’un négatif 24×36 mm
    • Dmax importante,  autour de 4,6 pour les meilleurs
    • Le scanner à film se limite en général à 1 ou 2 formats de négatif
    • Les négatifs sont numérisés un par un avec des réglages très précis (exposition, autofocus…)
    • Manipulation des négatifs :
      • certains scanners avalent littéralement les négatifs généralement par bande de 6 vues
      • d’autres scanners proposent  un passe-vues correspondant au format de vos négatifs
    • Productivité : certains scanners vous permettent d’automatiser les taches pour numériser plus rapidement. Un scanner considéré comme rapide numérisera un négatif 35 mm à 4000 DPI en 30 secondes
    • Prix élevé (600 à 2500 euros en occasion)
  • le scanner à plat

    • Il ne permet pas de tirer un négatif 35 mm au delà du format A4 avec une définition satisfaisante
    • Voir la différence entre un bon scanner à plat (Epson V700) et un scanner dédié au film 35 mm
    • En revanche la qualité de numérisation en moyen format (6×6, 6×7, 6×9) est très bonne et permet d’agrandir au format A2 (soit 40×60 cm)
    • Prise en charge de plusieurs formats de négatif (moyens formats, 35 mm, panoramique…)
    • Vitesse de numérisation plus lente : le EPSON V700 met 10 minute pour numériser 12 diapos
    • Dmax faible autour de 3 à 3,5
    • Numérisation possible de tirages papiers avec une qualité correcte à condition de ne pas agrandir au delà du format de départ
    • Prix inférieur à 700 euros en neuf

Scanner pour le web : choisir la bonne résolution

  • Pour numériser vos images destinées à Internet pas besoin d’une super résolution : un scanner à plat suffit largement
  • Si vous utilisez un scanner à film haut de gamme vous ne verrez pas la différence en terme de résolution
  • La résolution standart pour le web est de 72 pixels par pouce
  • Une taiile d’image de 500 x 750 pixels est une bonne moyenne,  les fichiers couleur en Jpeg pèsent alors environ 150 Ko.

Numériser un tirage positif c’est facile

  • Pour numériser un tirage un simple scanner à plat bas de gamme suffit
  • La qualité de l’image est suffisante pour le web
  • Pour reproduire le tirage dans un format identique pas de problème
  • Par contre si vous souhaitez agrandir au dela de 2X la photographie se détériore rapidement en perdant de la définition
  • Si vous souhaitez imprimer en Jet d’encre le tirage numérisé, le papier utilisé participera beaucoup au résultat final : ne pas lésiner sur le prix, choisir si possible un papier baryté ou papier coton Fine Art.
    Vous devrez alors choisir :

    • La surface du papier (lisse, brillante, mat, texturée, semi mate…)
    • la blancheur du papier (tons chauds ou froids)
    • l’épaisseur et le grammage  (tenu appelé aussi la main)

Pour lire le tableau du comparatif

Lo : offre et efficacité du logiciel

Dm : Dmax effective

Qg : qualité d’image, définition, gamma

Pr : productivité : vitesse numérisation en HD, rapidité d’utilisation de l’éventuel porte-négatif, précision des réglages, automatisations, exposition, autofocus, temps d’attente…

Prix euros : prix moyen en neuf, si le scanner ne se fabrique plus : prix en occasion pour un exemplaire en parfait état

Noté de 1 à 10 : 10 = excellent

SCANNERS A FILMS
Lo Dm Qg Pr Prix euros
Plustek 7400 (35mm) 3
3,35 4
3
205
Plustek 7600i (35mm) 3
3,45 5 3
450
Plustek 8600 AI (35mm) 3
3,5 5,2 3
540
Plustek Optifim 120 (35mm et moyen format) 8 4,3 8 5 2100  voir amazon
Nikon Coolscan V ED (35 mm) 6 4,55 8 6 800
Nikon Coolscan 5000 ED (35 mm) 7 4,6 8 9 1300
Reflecta MF5000 (35mm et moyen format) 4 3,8 5 4 1600
Nikon Coolscan 8000 (35mm et moyen format) 5 4,5 8 5 1000
Nikon Coolscan 9000 (35 mm et moyen format) 7 4,65 8,5
6 2200
Minolta DiMAGE Scan Elite 5400 (35mm) 4 4,6 7 5 400
Hasselblab IMACON FLEXTIGHT 848 (24×36 au 4×5) 9 4,8
10 8 12000
Hasselblad IMACON FLEXTIGHT X1 (24×36 au 4×5) 10 4,8 10 8 n/d
Hasselblad IMACON FLEXTIGHT X5 (24×36 au 4×5) 10 4,8 10 10 22000

 

SCANNERS A PLAT Lo Dm Qg Pr Prix euros
Epson V750 5 3,9 2,2 2 680 voir amazon
Epson V700 4
3,7
2
2
570  voir amazon
Epson V600 3,5
2,9
2
3
280

QUELQUES SCANNERS EN DETAIL

Le scanner de film NIKON Super Coolscan 5000 ED

Caractéristiques techniques

  • Pour négatifs et positifs couleur et noir et blanc
  • Négatifs 35mm ou diapos : épaisseurs maxi des diapo1.0-3.2mm, option : chargeur pour 50 diapositives SF210 (épaiss. maxi 1.5 mm)
  • Film 35mm film  2 à 6 vues avec chargeur standard fourni FH-3 ou 2 à 40 vues avec le chargeur SA-30 en option
  • Accepte le format APS (IX240)
  • Format microscope : (26x76mm, 0.8-1.5mm d’épaisseur)  avec l’option chargeur médical FH-G1
  • Définition maxi en fonction des chargeurs utilisés :
    • MA-21, SF-210: 25.1 x 36.8mm/3,946 x 5,782 pixels
    • SA-21, SA-30: 25.1 x 38.0mm/3,946 x 5,959 pixels
    • IA-20(s): 18.6 x 28.4mm/2,915 x 4,453 pixels
  • Source d’éclairage : R, G, B et Infrarouge (IR) LEDs
  • Capteur : 3,964-pixel linéaire à deux lignes
  • Séparation des couleurs : par RGB LED
  • Résolution optique : 4,000 pixels par inch
  • Conversion A/D : 16 bits par couleur
  • Dmax : 4.8
  • Mise au point : Automatique ou manuelle avec sélection du point choisi
  • Interface: USB 2.0
  • Alimentation : AC 100-240V, 50/60Hz.
  • Température d’utilisation : 10 à 35°C,  humidité 20à 60%
  • Dimensions : 96 x 172 x 315mm
  • Poids : 3kg
  • Temps de numérisation : Prévisualisation  : 11 secondes   Scan : 20 secondes.

Le  Nikon Coolscan 5000 ED : les pour et les contre

Pour

  • La meilleur qualité possible en dehors des scanners Hasselblad
  • Eclairage puissant, instantanée par LED
  • Rapidité d’analyse (c’était le chouchou des agences)
  • Logiciel efficace avec nombreuses options de traitement (ICE, Multi-pass…)
  • Passe vues de 50 et 36 vues permettant de gagner du temps

Contre

  • Planeité du négatif insuffisante
  • Pas de format panoramique (X-Pan)
  • Grains et poussières apparents (c’est le résultat d’une lumière dure et d’une haute résolution)
  • Assez bruyant
  • Très recherché en occasion (prix moyen 1300 euros)

Avis des internautes sur le Nikon Coolscan 5000 et Coolscan V

  • A l’époque où je l’ai acheté, à savoir en décembre 2003, c’était un scanner très récent sur le marché européen et très attendu en Belgique
  • Je me souviens que le Nikon cool scan V avait obtenu un meilleur score que le 5000. Les premières notes concernent le Coolscan V , les secondes le Coolscan 5000. Voici en abrégé les notations par critères:
    • Qualité du négatif: 18/20 18/20
    • Qualité en diapo: 19/20 19/20
    • Interface et pilotes: 17/20 17/20
    • Rapport Qual./prix: 38/40 29/40
    • L’avantage du 5000 par rapport au Coolscan V est une plus grande productivité (rapidité) et sa compatibilité avec tous les accessoires permettant d’augmenter encore cette productivité
  • Ce qui est appréciable sur le Coolscan 5000 c’est qu’il permet de numériser en lot, 50 diapos ou un film en bande non coupée (ce qui n’était pas possible avec le Nikon Coolscan V mais quand on sait qu’un adaptateur pour bande ou un chargeur automatique pour diapo coûtent chacun presque aussi cher que le scanner…
  • Qualitativement pas de différences avec le Coolscan V mais… si on a des sous, c’est bien le traitement par lot…
  • Nous utilisons un super coolscan 5000 ED avec chargeur SF-200 (équivalent à SF-210), nous en sommes très satisfaits. La durée de scan d’une diapo varie énormément en fonction de la définition demandée et de l’ordinateur utilisé (cela peut passer du simple au double pour une même définition). Le scan par lot est très intéressant, il peut se faire en notre absence. Une diapo rayée lors d’un développement se trouve non rayée après le scan. On peut loger de 24 à 47 dia dans le chargeur en fonction de l’épaisseur des caches. Les caches carton un peu vieux présentent des risques de blocage. Pour scanner une série il est souhaitable d’avoir le même lot de caches et montés dans la même orientation.

Le logiciel Nikon Scan 4 utilisé avec les Scanners Nikon COOLSCAN

  • Fonctionne sur Windows XP, Vista et Win7 et Mac
  • Possibilité de choisir différents types de films
  • Gestion des aperçus avant numérisation
  • Fonctions élaborées paramétrables et outils spécifiques comme l’anti-poussière ou le scan enhancer (ICE4, GEM…)
  • Prend en charge la numérisation par lots en fonction du chargeur utilisé

Le processus de numérisation avec le Nikon Super Coolscan 5000 par bandes de 6 vues

  • pour la manipulation des négatifs mettre des gants en coton spécial photo (coût < 2 euros)
  • la bande de 6 vues est dépoussièrée avec une bombe à air
  • la bande est avalée par le scanner
  • le scanner numérise les 6 vues en basse définition
  • visualisation à l’écran des 6 images (en positif)
  • sélection des vues à numériser
  • numérisation en haute définition (attente 3 mn environ pour les 6 vues)

Ensuite il ne vous reste plus qu’à effectuer les retouches usuelles avec Photoshop…

Conclusion pour le Nikon Super Coolscan 5000 ED

Le Nikon Coolscan 5000 ED reste le meilleur choix possible en occasion pour numériser en haute qualité (résolution, profondeur des noirs, colorimétrie). La vitesse de numérisation élevée permet une productivité parmi les meilleures.

Le Nikon Coolscan V ED reste une bonne option en occasion (800 euros environ). Simplement, par rapport au Coolscan 5000,  il est 2 fois plus lent et sans chargeurs grande capacité. Il conserve néanmoins la même qualité d’images que le Coolscan 5000 ED.

Voir une image en haute définition Leica M6 objectif summicron 50mm à F2  Film Tr-X à 1600 Iso développée dans du rodinal 1+100 scannée avec le Nikon Coolscan 5000

Faire fonctionner Nikon Scan sous VISTA et WINDOWS 7 64 bits

Des nombreux photographes n’ont pas réussi à faire fonctionner leur logiciel Nikon Scan quand il ont changé de système d’exploitation.

Ceci est valable pour le NikonCoolscan 5000 mais aussi pour les autres scanners de la gamme (Coolscan IV…)

En mettant à jour les pilotes en 64 bits cela fonctionne :

www.repaire.net/news_tests_tutos/mises_a_jour_et_notices/nikon_film_scanners_pilote_vista_64_bits__200902081825

Sinon ici : http://axelriet.blogspot.fr/2009/10/nikon-ls-40-ls-50-ls-5000-scanners-on.html

Le forum Chassimages

Quelques photographies numérisées avec le Nikon Coolscan 5000

Conditions de prise de vues :

  • Leica M6  ‘Classic”
  • Objectif Summicron 50 mm F2 type IV
  • Vitesse de 1/15 à 1/30ème
  • Diaphragme : F2 à F2.8
  • Film Kodak Tri-X poussé à 1600 iso dans révélateur rodinal dilution 1+100 en stand développement
  • Pour les 3 dernières photos de stages nu artistique en studio : Flash de studio 1/50 ème, F8, Tri-x exposé à 320 Iso, Rodinal 1+24

Image scannée Clair-obscur nu

 Le scanner Reflecta MF5000

C’est le  seul scanner à film moyen format disponible sur le marché à prix abordable (en dehors du Nikon Coolscan 9000 en occasion et du Plustek Optifilm à 2100 euros) .

+

  • Format 35mm et 120
  • Temps de numérisation rapide
  • Excellent anti-poussière (temps de numérisation : 4 mn en 6×7)
  • Possibilité de l’utiliser avec le logiciel Vuescan

  • Seulement 2 vues 6×6 sur le porte négatif alors que le standard est de 3 vues  (notamment les pochettes de rangement des négas) !
  • Qualité d’image moyenne en 120 (3200 ppp) et très insuffiisante en 35mm. Compte-tenu prix (1500 euros), on s’attendait à mieux en terme de piqué, on est loin du Coolscan 9000 ou 8000.
  • Le logiciel fourni est très moyen (en attendant Silverfast il vaut mieux utiliser Vuescan)
  • L’Utilisation d’un porte négatif  ralentit les manipulations et donc le traitement par lot que ce soit en 35mm ou en 120

Avis défavorable du Reflecta MF 5000 sur le forum Chasseur d’images

Le scanner Minolta Dimage Scan Elite 5400 II

Ce scanner vaut le détour : rapidité de la numérisation et bonne qualité d’images.

Il est capable de concurrencer les très recherchés Nikon de la série Coolscan V et suivant    avec un prix très inférieur.

Son prix moyen en occasion est de 400 euros en très bon état.

De plus il assez facile à trouver.

Conclusion

  • numérisation très rapide (25 s pour un scan)
  • possibilité de multi-echantillonage
  • logiciel complet avec ICE
  • scan natif en 16 bits (soit approx 42 MP)
  • chargeur de 4 diapos
  • Dmax annoncée de 4.8
  • un point faible : il faut mettre le négatif dans le passe-vue ce qui prend plus de temps qu’avec les Nikon Coolscan “avaleurs de film”.

Le scanner Minolta Dimage Scan 5400 sur le net

Caratéristiques principales

  • www.webdistrib.com/cat/Minolta-Dimage-Scan-Elite-5400-II-scanner-de-pellicule-35-mm–__p_204925.html

Tests

  • www.photo-i.co.uk/Reviews/interactive/Scanners/Minolta/page_1.htm
  • www.imaging-resource.com/SCAN/KM5400II/KM5400IIA.HTM#con

Comparatif entre Scanner Minolta 5400 Elite II et scanner à Plat Epson 4870

  • www.photo-i.co.uk/Reviews/interactive/Minolta%20Dimage/page-7.htm

Comparatif entre Scanner Minolta 5400 Elite II et scanner Nikon Coolscan 5000

  • www.photo-i.co.uk/Reviews/interactive/Minolta%20Dimage/page-5.htm

Les scanners Plustek 8200 AI, 7600, 7400

Depuis 1986 Plustek est un fournisseur en équipements matériels pour les grandes entreprises OEM à l’échelle mondiale.

Les scanners à film neufs sont de plus en plus rare ; nous saluons la démarche.

Ces scanners à films permettent de numériser les films et diapos 24×36 mm avec une qualité correcte, le prix est attractif.

Caractéristiques du Plustek 7600i SE

  • Type de capteur CCD
  • Eclairage du négatif dernière génération à LED
  • Résolution optique 7200 ppp
  • Palette chromatique 48 bits
  • Dmax : 3.4
  • Surface de numérisation (unité de lumière transmise)  36,8 x 25,4 mm mm
  • Support pour 4 diapositives
  • Support de négatifs (6 images)
  • Logiciels fournis : SilverFast 6.6 SE Plus (Multi-Exposure), SilverFast Ai Studio IT8, NewSoft Presto! Page Manager, NewSoft Presto! ImageFolio
  • Configuration Système requise : Windows 2000, XP, Windows Vista, Windows 7, Mac OS X 10.3.9 et supérieur.
  • Dimensions (l x H x p) 120 x 119 x 272 mm
  • Poids 1,5 kg

 

Les plus et les moins des Plustek 8200, 7600 et 7400

+

  • La qualité d’image, à mis chemin entre un scanner à plat type Epson V700 et un Nikon Coolscan 5000, est très correcte
  • Dynamique correcte compte tenu du prix
  • On peut agrandir proprement jusqu’au format A3 avec un bon piqué
  • Le Plustek 7600 est plus intéressant que le 7400 : il est livré avec la version Pro de Silverfast avec un étalonnage efficace du scanner (Dia IT8) et un anti-poussière
  • Bon logiciel SILVERFAST complet et efficace (Silverfast SE ou Silverfast 8 AI)
  • Bon ICE
  • Eclairage de qualité par LED des négatifs : instantanéité, puissance, stabilité
  • Peu encombrant
  • Sacoche de transport fournie
  • Conception simple d’où rapport qualité / prix favorable : Plustek 8200 AI (avec Silverfast 8) : 540 euros,  Plustek 8200 SE (avec Silverfast SE) : 355 euros

  • Ces scanners accentuent le grain du négatif
  • La définition maximale de 7 200 dpi n’apporte rien de plus que la 3600 dpi (qui est, en fait, la résolution maximale)
  • Pas d’anti poussière avec les Kodachrome
  • Ne gère pas les négatifs panoramiques (Hasselblad X-Pan)
  • Une certaine lenteur, notamment le passe-vues est manuel
  • Si vous avez beaucoup de diapos ou négatifs à scanner mieux vaut investir dans un deuxième porte négatifs ou support diapos pour gagner du temps en préparation
  • Mode d’emploi peu explicite
  • Adobe Element n’est plus livré dommage.

-> Faq installation Plustek et Silverfast

 

Les scanner à plat EPSON PERFECTION V750 PRO

Le scanner Epson Perfection V750 Pro se différencie essentiellement de son petit frére le V700 á travers les logiciels fournis.

Avec un Dmax réelle autour de 3.9, le V750 est le meilleur scanner à plat actuel !

La définition réelle est autour de 2300 DPI environ en moyen format ce qui le classe en tête des scanners à plat  mais loin des scanners à film comme le Nikon Coolscan 8000 ou 9000.

Même si l’utilisation de Silverfast (qui est fourni avec le scanner)  améliore la qualité des images, comme nous l’avons dit précédemment, un scanner à plat est très loin d’un scanner dédié au film petit format 35mm.

Le principal intérêt de ce scanner est de pouvoir numériser tout ce qui mesure moins de 8×10 inches (soit 204mm x 255mm) donc idéal pour les moyens formats et les plans films quelqu’en soit le format !

Test complet de l’EPSON V750 et comparatif avec le NIKON COOLSCAN 9000 (en anglais)

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.