Prochains stages photo et ateliers : Consulter la liste des stages

Les thèmes des stages

  • Nu Clair-obscur
  • Lingerie Aubade
  • High Key
  • David Hamilton
  • Sculpture de lumière
  • Psychédélique
  • Portrait Ch.
  • JL Sieff
  • Nu Académique
  • Spécial Gobos
  • Danse Orientale

   LE CLAIR-OBSCUR
 
Les parties claires côtoient immédiatement les parties sombres faisant référence à la technique des
  peintres de la renaissance. L’émotion est crée grâce à l’effet 3D, les ombres, la lumière et le contraste.
  Thème créé en octobre 2008.
  Détails du théme

En savoir plus

   LA LINGERIE DANS LE STYLE D'AUBADE
 
Réaliser des photographies de lingerie dans le style de la célèbre marque tout en respectant l'esthétique
  Eclairages doux et réguliers parfaitement étalées de part et d'autre du modèle
  Thème créé en mars 2009.
  Détails du théme

En savoir plus

  LE HIGH KEY
 
Le high key est une technique qui permet de traduire au mieux les photographies du fait de la
  douceur des lignes et de l'uniformité des valeurs, le tout étant en valeurs claires à très claires.
  Thème créé en mars 2011.
  Détails du théme

En savoir plus

  A LA MANIERE DE DAVID HAMILTON
 
Réaliser des photographies en s'inspirant du maître en respectant le raffinement esthétique
  et le style de ses oeuvres.Utilisation de décors ambiants (psyché, canapé...).
  Thème créé en janvier 2012.
  Détails du théme

En savoir plus

  LA SCULPTURE DE LUMIERE
 
Dessiner les formes du corps avec des filets de lumière créant ainsi des forts contrastes
  monochromes. Les parties du corps sont littéralement « découpées » par la lumiière.
  Thème créé en juin 2010.
  Détails du théme

En savoir plus

  LUMIERE PSYCHEDELIQUE
 
Projeter sur le corps, éventuellement sur le fond, des motifs abstraits et graphiques préparés
  à l'avance, le nu se retrouve habillé de lumière (ce thème a été pratiqué dès les années 1970,
  la projection des motifs était alors réalisée avec un projecteur à diapositives).
  Thème créé en octobre 2011.  Détails du théme

En savoir plus

   Portrait Chiaroscuro
   Eclairages produisant de forts contrastes entre les parties sombres et les parties claires
   du visage ce qui donne beaucoup de caractère au modèle.
   Thème créé en février 2011.
   Détails du théme

En savoir plus

   A la manière de Jean-Loup SIEFF
   Réaliser des photographies en s'inspirant du maître en respectant la composition des images
   et le style. Inspiration première : son livre intitulé TORSES NUS
   Thème créé en janvier 2011.   Détails du théme

En savoir plus

  NU ACADEMIQUE
 
Réaliser des photographies en s'inspirant des arts picturaux (peinture)  tels
  qu'enseignés dans les cours de nu d'académie qui étaient dispensés
  obligatoirement jusqu'en 1970 dans les écoles des Beaux-Arts.
  Thème créé en janvier 2011.   Détails du théme

En savoir plus

  "Spécial gobos"
   Projections de motifs sur le modèle et/ou sur le fond à l'aide d'un Spot optique
   muni de gobos représentant un motif.
  Thème créé en mai 2010.
  Détails du théme

   Danse orientale
   Depuis les années 1990, cette danse connaît un essor fulgurant partout dans le monde.
   Réaliser des photographies d'une danseuse orientale en pleine action, on apprend à
   cadrer rapidement et à anticiper les mouvements. Thème créé en décembre 2011.
   Détails du théme

En savoir plus

Le Leica M6 Classic

107
com_k2.item
(78 votes, moyenne 3.87 sur 5)
Le Leica M6 Classic3.87 sur 50 basé sur 78 votants.


Le Leica M engendre passions et discussions sans fin entre les mordus du reflex et les officienados du télémétrique.

Le Leica M a suscité d'innombrables images devenues célèbres, marquant ainsi durablement l'histoire de la photo, avec des photographes comme Henri Cartier-Bresson, Édouard Boubat, Bruce Davidson, Raymond Depardon, Robert Doisneau, Ralph Gibson, William Klein, Jacques Henri Lartigue, Annie Leibovitz, Guy Le Querrec, Marc Riboud, Sebastião Salgado, Jeanloup Sieff...  

La majorité des Leica M6, produits entre 1984 et 1998, fonctionnent comme au premier jour.

J'ai acheté mon M6 en 2006 pour 800 euros avec un summicron 50 mm ouvert à F2.0 (400 euros) et j'ai mis un an pour m'habituer ! 

  • Cet appareil a 30 ans et il tient toujours le coup, il est increvable
  • Il est bien conçu simple, léger, mais efficace, un bon outil créatif
  • Commercialisé en 1984, le Leica M6 conserve la taille et la philosophie de ses prédécesseurs
  • Le prix (en occasion) du Leica M6 est 30% inférieur au Leica M6 TTL qui n'apporte pas grand-chose de plus
  • Il est disponible en finition noire ou chromé.

 

Leica M6 noir

 

La cellule du Leica M6 : précision, efficacité, fiabilité

Le Leica M6 est un M4-P muni d'une cellule intégrée.
L'affichage de la sensibilité s'effectue sur le dos avec une sensibilité de 6 à 6400 Iso, qui dit mieux ? Vive la mesure sélective associé au système semi-automatique !

La cellule fonctionne par mesure de la lumière réfléchie sur une tache blanche sur le premier rideau de l'obturateur.
Par rapport aux rideaux à damier type Olympus ou Minolta CLE, une telle disposition permet de réaliser une mesure sélective sur la seule partie centrale de l'image. La cellule au silicium a été placée derrière un élément optique complexe qui assure une bonne délimitation de la zône sensible.
Une électronique hybride assure l'affichage de l'exposition dans le viseur à l'aide de deux LED triangulaires rouges très apparentes à la base du champ (bravo pour la remarquable adaptation de la visée télémétrique à cette nouvelle contrainte).
L'illumination simultanée des deux LED correspond à l'exposition exacte ; un écart de luminosité correspond à un demi diaphragme de différence par rapport à l'exposition exacte.
On peut ainsi doser très précisement l'exposition d'autant que le champ de mesure correspond à 13% de la surface totale de l'image et facilite l'évaluation de l'écart de contraste sur les sujets les plus difficiles.
Le système de mesure s'étend de 0 IL à 20 IL ce qui est excellent pour un appareil doté de la mesure sélective.

On aurait souhaité tout de même un petit effort dans le domaine du faible éclairement, là ou le M excelle traditionnellement avec des cailloux comme le Noctilux F1 de 50mm. Sur ce plan Le M6 TTL apporte un petit plus...mais avec une consommation des plies double ! 

Choisir le grossissement du viseur

Le viseur standard a un grossissement de 0.72, il existe en option des modèles en 0.85 et 0.58. Le viseur 0.85 est idéal pour une utilisation avec un 50 mm, 75 mm ou 90 mm car il offre une mise au point encore plus précise notamment avec des objectifs très lumineux comme le Noctilux 0.95 ou le Voigtlander 1.1.

Le choix du grossissement du viseur est un paramètre important lors du choix du boitier, il va influer sur

  • La précision de la mise au point qui est surtout nécessaire aux grandes ouvertures (F2, F1.4..), là où la profondeur de champ est réduite avec des longues focales (75 mm, 90 mm) ou avec un 50 mm ouvrant à F1.4 ou 1.0
  • La taille des cadres affichés dans le viseur correspondant à la focale de l'objectif
  • Certains cadres apparaissent ou n 'apparaissent pas en fonction du grossissement choisi.

Les cadres qui apparaissent dans le viseur sont les suivants

  • Avec viseur 0.72 :  28-90, 35-135, 50-75
  • Avec viseur 0.85 :  35-135, 50-75, 90
  • Avec viseur 0.58 :  28-90, 35, 50-75

 Le choix du grossissement du viseur sur un Leica M : même en atelier la modification du grossissement du viseur est irréaliste et coûterait beaucoup plus cher que le prix de l'appareil

En résumé

  • Si vous ne savez pas trop avec quelles focales vous travaillerez le plus : choisissez un Leica M6 avec le grossissement standard soit 0.72
  • Si vous aimez travailler principalement au 50 mm et/ou 90 mm avec des optiques lumineuses (ex : F1.4 pour le 50mm, F2 pour le 90 mm) pas d'hésitation c'est le 0.85 qu'il vous faut
  • Si vous n'utilisez que des grands angles 35 mm, 28 mm, et - : choisissez le 0.58
  • Nota bene :
    • Quelque soit le grossissement choisi, il est toujours possible de mettre un viseur extérieur sur la griffe porte-flash pour les très grands angles : je pense aux lumineux viseurs Voigtlander dédiés aux excellentissimes objectifs 21mm, 15mm, 12mm de la même marque
    • Il existe des loupes de grossissement à fixer sur l'oeilleton de l'appareil. Cela peut vous aider dans les cas extrêmes mais il ne faut pas s'attendre à des miracles (les avis sont partagés sur leur efficacité)

Ce qu'il ne faut pas faire

  • Utiliser un M6 avec un viseur 0.72 et un télé 90 mm F2
  • Monter un objectif 28 mm sur un 0.72 pour un porteur de lunettes : vous ne verrez pas la totalité du cadre dans le viseur
  • De la même manière un porteur de lunettes ne peut pas voir la totalilté du cadre 35mm avec un viseur 0,85
  • Utiliser un M6 avec un grossissement  de 0.58 et un 50 mm F1.4 ou un 35 mm F1.2 : la précision de la mise au point est insuffisante aux courtes distances.

Choisir le grossissement du viseur : les critères de choix

 

Leica M6 avec grand angle et viseur Voigtlander

 

Changer le viseur du Leica M6 pour un viseur de Leica  MP

Pour une somme de 300 euros environ il est possible de faire remplacer les éléments du viseur du M6 par ceux du MP.
Cette mise à jour du viseur est salutaire :

  • Les reflets du télémètre, qui perturbent la mise au point dans certains cas, disparaissent
  • Votre mise au point devient plus précise
  • Vous gagnez de la clarté et du contraste : un vrai bonheur

Vous pouvez faire réaliser cette modification chez Photo Suffren  :   www.photosuffren.com

Photo Suffren, sur demande, pourra aussi changer les vitres pour des anti-reflets et ajouter une lentille sur le télémètre :

  • Modification du viseur
  • Changement des vitres avant
  • Réglage du télémètre
  • Remplacement éventuel du levier d'armement par celui du MP (gain esthétique)
  • Chek-up du boîtier
  • Garantie d'une durée de 6 mois
  • Coût : 450 euros

Entretien du Leica M6 (et des Leica M)

  • Normalement l'entretien d'un M6 est réduit
  • En cas de non utilisation prolongée (> 1 mois) penser à faire fonctionner les vitesses unes par unes
  • Si l'appareil est très ancien un graissage peut être nécessaire ; cela s'entend au déclenchement, le son devient plus métallique, plus sec
  • Concernant les objectifs : il faut les sortir de temps en temps à la lumière pour éviter le développements de champignons, si l'atmosphère est humide, mettre du silicagel dans la sacoche (vendu à la Fnac par paquet de 50 g)
  • Vous l'avez compris un Leica M est fait pour fonctionner pas pour rester dans un placard !
  • Réparation / Entretien / Centres conseils

Leica M6 Classic avec housse de protection sur mesure étui en cuir d'Italie et objecitif summicron 50 mm F2 type IV

Quelle qualité d'images avec les Leica M, le Leica M6... ?

On dit souvent que grace aux meilleurs objectifs Leitz, le Leica M, qui de surcroit ne génère pas de vibration, permet de se rapprocher de la qualité du moyen format 4.5x6.

Pour faire court disons que :
- le objectifs Leitz seront réellement mis en valeur par des films lents (100 Iso ou moins)
- en faible lumière un M est imbattable avec un objectif ouvert à F1 ou F1.4 (avec le 50 noctilux, le 35 ou le 50 summilux asphérique  F1.4 par exemple)
- en terme de définition globalement on peut comparer une image produite par un moyen format 4.5x6 cm (comme le fuji GS645) ou un 6x6 recadré (type Rollei ou Hasselblad) en 400 iso avec celle d'un M, muni d'une bonne optique, chargé d'un film 100 iso
- un moyen format 6x7 ou 6x9, avec une bonne optique, sera toujours meilleur (sauf en macro ou en faible lumière car les moyens formats ouvrent rarement à plus de F2.8). Un télémètrique 6x7 comme le Mamiya 7 II, qui possède des objectifs exceptionnellement piqués, est nettement meilleur et tient la comparaison avec les chambres 4x5 inches !

Une gamme optique très large pour toutes les bourses

Il est plus facile de réaliser une très bonne optique pour un télémétrique qu'un reflex (distance film / objectif faible, pas de présélection du diaphragme, mise au point mini supérieur à 70 cm...).

En fonction de votre budget vous pourrez choisir entre les gammes suivantes :
- optiques modernes ou anciennes Leitz
- optiques Zeiss de qualité, qui sont fabriquées au Japon (comptez en prix neuf entre 750 et 1500 euros)
- objectifs Voigtlander (prix neuf entre 300 et 1000 euros)
- optiques russes (en occasion entre 50 et 170 euros).  

Avantages / inconvénients du Leica M6

+

  • Facile à trouver en parfait état en occasion
  • Prix bas : comptez 950 euros pour un boitier M6 Classic en très bon état, 1200 euros pour un M6 proche du neuf
  • Increvable : certain ont tellement bourlingué que la peinture à disparu !
  • Faible consommation des piles (2 fois moins que le M6 TTL), 100% mécanique il fonctionne également sans pile
  • Comme tous les Leica M, il est très performant en basse lumière :
    • Pas de vibration, déclenchement possible sans bouger à des vitesses comme le 1/15 s voir le 1/8 s avec un 50 mm
    • La visée télémétrique effectue une mise au point précise même avec un objectif 50 mm ouvert à F1.4
    • Les objectifs Leitz sont les meilleurs du marché, ils permettent de réaliser des photos parfaitement piquées à grande ouverture avec un beau bokeh et un micro contraste élevé
    • A défaut des optiques Leitz, les Zeiss ou Voigtlander sont bons voir excellents avec un rapport qualité/prix intéressant.

-

  • Demande une accoutumance : quand on vient de l'univers du reflex, comptez un an pour bien s'habituer à la visée télémétrique ; pendant cette période ne désespérez pas car vos photos seront moins bonnes !
  • Si vous utiliser un film très sensible  la cellule peut avouer ses limites en très faible lumière (par exemple à 1600 Iso elle indique F2 à 1/4 s avant de clignoter ce qui indique sa limite de sensibilité)
  • Des reflets au centre du viseur rendant parfois la mise au point difficile (en visée verticale il faut normalement  tenir l'appareil déclencheur en haut ce qui gènère moins de reflets)
  • Pour les porteurs de lunettes avec un M6 0.72 : avec un grand angle vous ne verrez pas facilement les cadres au delà du 35 mm
  • Chargement du film lent, il faut une certaine habitude. Au début on se demande comment un chargement de film peut être aussi mal foutu (M6). On découvre le Leica IIIF et on se dit que finalement le M6 n'est pas si difficile à charger mais on y arrive toujours pas du premier coup. A force de persévérance, avec des années de pratique on met moins de 10 s. Conclusion: « Le génie est fait d'un pour cent d'inspiration et de quatre-vingt-dix-neuf pour cent de transpiration. » Thomas Edison
  • Attention à ne pas laisser votre boitier face au soleil : l'objectif qui fait loupe peut bruler le rideau !

 

L'avis de JC Bechet après plus de 100 000 déclenchements (Réponses Photo d'octobre 2014)

"Nous nous sommes tant aimés...

Comme tous les appareils d'exception le Leica M6 ne se dompte pas en un seul jour. Il permet justement de bien comprendre la différence entre un appareil "compliqué" et un appareil exigeant à utiliser.

Le M6 est un appareil radical, d'une simplicité monacale dans sa fiche technique. Mais il demande de longs mois d'apprentissage pour en tirer la quintessence. La superbe visée télémétrique, claire comme de l'eau de roche, piège ceux qui la découvre....On apprend à trouver sa distance photographique, à juger de la qualité de la lumière sans l'assistance électronique d'une "puce", à trouver le bon rythme dans sa frénésie de déclenchement..."

Le Leica M6 et la photographie en studio

N'en déplaise à certains, les Leica M conviennent bien pour la photo en studio :

  • Le viseur est ultra lumineux et très agréable avec un 50mm
  • Un objectif 75 mm est idéal pour les portraits mais demande un peu d'habitude car les cadres du viseur ne sont pas très bien dessinés sur le M6
  • Le 90 mm est utilisable mais le cadre est un peu petit donc moyennement confortable
  • Le fait de ne pas pouvoir travailler au zoom n'est pas un handicap en studio
  • Prise en main agréable notamment en cadrant à la verticale (pour 90 % des portraits et nus en studio)
  • Le boitier est léger, pas de fatigue même après 2 h de prise de vue
  • La synchronisation au 1/50 ème est suffisante et permet des photos parfaitement nettes au flash de studio
    • Rappel : la puissance opérationnelle des flashs de studio tourne autour de 90 joules soit 8 à 10 fois plus que la lumière ambiante ce qui donne une ouverture de F8 à 100 Iso
    • de ce fait il n'y a aucun risque de bougé (l'éclair du flash qui travaille au 1/4000 de seconde freeze le sujet !)
  • Parfois il est utile de travailler en vitesse lente en lumière continue, à grande ouverture (domaine de prédilection des Leica M)
  • Si vous utilisez des films lents comme la T-Max 100, les objectifs superlatifs de chez Leitz ou Zeiss permettent un piqué incroyable (agrandissements possibles > A2)
  • Si vous avez besoin de travailler rapidement rien ne vous empêche d'ajouter un winder à votre boitier (mais il s'alourdit)

Principaux objectifs Leitz pour Leica

  • 15mm Hologon F8
  • 16-18-21 Tri-Elmar F4
  • 21 Super-Angulon F3.4
  • 21 Super-Angulon F4
  • 21 Elmarit F2.8 Type 1
  • 21 Elmarit F2.8 ASPH
  • 24 Elmarit F2.8 ASPH
  • 28 Elmarit F2.8 Type 1 (9 éléments)
  • 28 Elmarit F2.8 Type 1 (9 elem. Wetzlar)
  • 28 Elmarit F2.8 Type 2
  • 28 Elmarit F2.8 Type 3
  • 28 Elmarit F2.8 Type 4
  • 28 Elmarit F2.8 ASPH
  • 28 Summicron F2 ASPH
  • 28-35-50 Tri-Elmar F4 Type 1
  • 28-35-50 Tri-Elmar F4 Type 2
  • 28-35-50 Tri-Elmar F4 E49
  • 35 Summaron F3.5
  • 35 Summaron F2.8
  • 35 Summicron F2 Type 1
  • 35 Summicron F2 Type
  • 35 Summicron F2 Type 435 Summicron F2 ASPH
  • 35 Summilux F1.4 Type 1
  • 35 Summilux F1.4 Type 2
  • 35 Summilux F1.4 Asphérique
  • 40 Summicron-C F2
  • 50 Elmar F3.5
  • 50 Elmar F2.8 Type 1
  • 50 Elmar F2.8 Type 2
  • 50 Summicron F2 Rentrant
  • 50 DR Summicron F2 w/Finder
  • 50 Summicron F2 Type 2 or Rigide
  • 50 Summicron F2 Type 3
  • 50 Summicron F2 Type 4
  • 50 Summarit F1.5
  • 50 Summilux F1.4 Type 1
  • 50 Summilux F1.4 Type 2
  • 50 Summilux F1.4 Type 3
  • 50 Summilux F1.4 ASPH
  • 50 Noctilux F1.2
  • 50 Noctilux F1 Type 1
  • 50 Noctilux F1 Type 2
  • 50 Noctilux F1 Type 3
  • 75 Summilux F1.4 Type
  • 75 Summilux F1.4 Type 2
  • 75 Summicron F2.0
  • 90 Elmar-C F4
  • 90 Elmar F4 3 Eléments
  • 90 Elmar F4 Rentrant
  • 90 Macro-Elmar F4
  • 90 Elmarit F2.8 Type 1
  • 90 Elmarit F2.8 Type 2
  • 90 Tele-Elmarit F 2.8 Type 1
  • 90 Tele-Elmarit F2.8 Type 2
  • 90 Summicron F2 Type 1
  • 90 Summicron F2 Type 2
  • 90 Summicron F2 Type 3
  • 90 Summicron F2 ASPH
  • 135 Hektor F4.5 Type 1
  • 135 Elmar F4
  • 135 Tele-Elmar F4 Type 1
  • 135 Tele-Elmar F4 Type 2
  • 135 APO-Telyt F3.4
  • 135 Elmarit F2.8 Type 1
  • 135 Elmarit F2.8 Type 2

 

Liens externes pour le leica M6

Tests du leica M6 sur Internet

Quelques photos réalisées avec un M6 Classic

Objectif utilisé : summicron 50 mm F2 dernier modèle

Film : Kodak Tri-x exposé à 320 ASA

Révélateur : Rodinal Agfa dilution 1+25 Temps de développement : 8 mn 30 à 20 degrés C Agitation : 4 retournements par minute

Scanner : Nikon Coolscan 5000

Leica M6 Classic + cron 50 mm

Portrait en studio vitesse :  1/50

Leica M6 Non TTL  Summicron 50 mm Tri-X film

Article et photos : Rémy Gautard

 

Lu 52909 fois Dernière modification le vendredi, 12 février 2016 10:56
Rémy Gautard

Passionné par la photographie argentique & numérique et pratiquant la photo depuis maintenant plus de 30 ans, j'organise avec Studio-plus.fr des stages d'initiation pour débutants jusqu'aux plus expérimentés. Retrouvez-moi sur Google+

Découvrez les prochains stages

Site internet : www.remy-gautard.book.fr E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires  

 
BELINGUIER PIERRE
+1 #1 BELINGUIER PIERRE 08-02-2012 00:37
Bonjour ,

S'il vous plaît , je souhaiterai savoir si il y a un intérêt à acheter un Leica M3 qui bénéficie d'une aura particulière, plutôt qu'un M6 qui de son cotés est plus récent et peut être plus évolué techniquement.

J'ai le choix entre les deux (très bon état et à prix et égal ).

LE M3 OU LE M6 ? .

MERCI

-------------------------------------------------------

Bonjour,

S'il est vrai que le M3 est un appareil superbe, avec un très bon viseur il a 2 inconvéniants à mes yeux :

1) il n'a pas de cellule intégrée ; il faut une habitude certaine pour gérée l'exposition sans passer son temps à utiliser la cellule à main ou une inesthétique cellule (voigtlander ou Leica) à monter sur la grille porte flash.
2) il est ancien et demande souvent une révision complète, ce qui monte très vite l'addition

Comme appareil à utiliser au quotidien, et c'est un choix personnel, je préfère un M6 en parfait état.

Salutations photographiques ,

Rémy Gautard
Citer
 
 
leo
+1 #2 leo 20-06-2012 00:48
Bonjour

Tout d'abord merci pour cet article.

J'ai hérité du Leica M3 de mon grand père, faisant moi même de la photo pour mes études et mon loisir j'aimerais pouvoir l'utiliser, mais j'ai quelques problèmes avec :

- lorsque je regarde le viseur il est entièrement noir, juste un petit carré au centre ou je voit le sujet (tout petit, de l'ordre de 2mn sur 2mn )

- je vois la formation de champignons blancs dans le petit carré à côté du viseur, sur la facade de l'appareil

Si vous pouviez m'éclairer sur l'origine de mes soucis

cdlt

-----------------------------------------------------------

Bonjour,

Le M3 est un des plus beaux appareils jamais fabriqués toutes marques confondus !

L'appareil étant ancien, il a surement besoin d'une révision (nettoyage, graissage, réglages...) chez :

- soit Comptoir de l'image Procirep Leica... www.comptoirdelimage.fr/sav.php
- soit Atelier Suffren réparation Leica... www.photosuffren.com

Comptez environ 300 euros.

Salutations photographiques ,

Rémy Gautard
Citer
 
 
Paul
0 #3 Paul 27-11-2014 07:33
Bonjour monsieur Gautard,

Je consulte régulièrement studio-plus, que je considère personnellement comme le meilleur site francophone de technique photo argentique&Numérique.

Cependant je crois que un « thème », n’a pas été abordé, celui des filtres de couleur avec les films noir et blancs. Pour tout vous dire, je compte partir dans les alpes en janvier, avec mon M6 (choisi selon vos conseils) pour de la photo de paysage enneigé et j’aimerai donner un aspect dramatique au ciel comme ceux de mon photographe préféré JL-Sieff.
On m’a conseillé l’utilisation de filtre jaune, orange et rouge. Cependant je n’arrive à pas apprécier suffisamment la différences sur les images finales.
Pouvez-vous m’éclairer ?
Dans l'attente de vous lire, je vous prie de croire, Monsieur, à ma sincère et très haute considération.
Paul Karl
Citer
 
 
Rémy Gautard
0 #4 Rémy Gautard 27-11-2014 07:35
Bonjour,
En effet le sujet des filtres pour le N&B argentique n'a pas encore été traité donc j'y pense.
Pour donner un aspect dramatique il y a surtout le filtre rouge. Sinon le filtre orange est celui que je préfère pour les paysages, il fait bien ressortir les nuages. Bien à vous.
Citer
 
 
Patrick CHANLIAU
+2 #5 Patrick CHANLIAU 20-06-2015 17:52
Merci de ce très intéressant article.

Une petite précision toutefois : la sensibilité basse du M6 non TTL a été assez rapidement portée à 0,063 cd/m2, soit -1 Ev à ISO 100 (amélioration antérieure à 1992, date d'édition de mon mode d'emploi allemand, lequel indique cette valeur). On retrouve cette donnée dans le livre d'Osterloh consacré au Leica M. L'écart entre M6 et M6 TTL n'est donc que d'une Ev vers le bas.

Bien cordialement,

PC
Citer
 
 
Mathias
0 #6 Mathias 25-08-2016 09:57
Bonjour,

Une question me turlupine. J’ai un M6 avec un 50 mm et en le comparant avec mon Nikon reflex, le champ couvert par l’optique du Leica semble considérablemen t plus réduit.

Savez-vous d’où vient ce phénomène ?

Bien cordialement

Mathias
Citer
 
 
Rémy Gautard
0 #7 Rémy Gautard 25-08-2016 11:57
Bonjour,
C'est une question de viseur aussi bien sur le leica M6 (qui me semble assez précis avec un 50mm) que sur un nikon reflex. Un nikon FM ou Fm2 ne couvre que 90% de l'image. Avec un peu de pratique on arrive à compenser.
Parfois les objectifs ont une focale très légèrement différente de ce qui est noté. A titre d'exemple un 50mm Jupiter 8 fait plutôt 52 mm.
http://www.studio-plus.fr/test-materiel-photo/objectifs-50mm-jupiter-8-et-jupiter-3.html

Cordialement.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Navigation Interne

Prise de vue en studio
Autorisation modèle
La lampe pilote des flashs de studio
Le bol asymétrique
Le Snoot
Comment diriger un modèle
Les volets ou coupe-flux
Le support de fonds motorisé Walimex
Shooting en studio : 14 conseils pratiques
Pour un éclairage en "source unique" de lumière
L'éclairage du fond noir
La prise de vue en studio en argentique
La prise de vue avec trépied
Plans d'éclairage : 5 configurations
Pourquoi les modèles ne sourient pas...
Faut-il s'inspirer de photos (ou peintures) ?
Créer un mini studio photo chez soi pour le portrait
Gestion des éclairages
Le Clair-obscur
Les flashs AURORA
90 pauses modèles
Spot optique et Gobos
Le High Key
Où trouver un modèle ?
Assortir les couleurs
Flashs vs lumière continue
Test flashs de studio
Quelle focale en studio ?
La boite à lumière
Le Bol Beauté
Kit Flashs Elinchrome Dlite
Logiciel plan d'éclairage
Les fonds Studio
Elinchrome Skyport
Le portrait
Les flashs COBRA
Devenir Photographe, témoignage
Photo numérique
La photographie notions pour les débutants
Quel espace couleur sRVB vs Adobe RVB
Un Pare-Soleil - Est-ce vraiment utile
Le filtre polarisant
Quel écran d'ordinateur choisir ?
La photo panoramique
Le hors-cadre
Réalisez vos encadrements photos formats A2...
Encadrements : quelles tailles de passe-partout ?
Réaliser des diptyques
Vendre ses tirages en série limitée
Tyrannie du matériel
Réaliser un Diaporama
Votre oeil vous trompe !
Connaissez-vous le site de Ken Rockwell ?
Photographier en noir et blanc
La diffraction (des objectifs)
Droit à l'image : toujours plus contraignant
Les conseils d'éclairage de Joe
La photographie minimaliste
Réaliser des portraits en intérieur avec un flash externe
Comment devenir meilleur photographe
Développer un style photographique personnel
Choisir le format carré
Définir son style en photographie
Archivage et sauvegarde
Le calibrage de l'écran
Le Bokeh
Le bruit numérique
Bien régler son exposition
Devenir photographe Pro
Les écoles de Photo
Focale fixe vs zoom
Composition des images
Noir et blanc ou couleur ?
Les forums photo
Réussir ses photos
Le HDR
L'objectif 50 mm
La balance des blancs
La profondeur de champ
La retouche numérique
Retouche paysage
Le noir et blanc tons chauds
Testez votre niveau en Postproduction
La postproduction : révélation imminente
DXO FILM PACK à l'épreuve du studio
Les convertisseurs de RAW ne sont pas égaux
Traitement des photos numériques trop lisses
Réglez votre moniteur : contraste et densité
Post-traitement d'un Clair-obscur
Développer vos fichiers raw avec rawtherapee
Gérer le flou directionnel
Nu montant
Virage sépia
La tablette graphique
Ajuster le contraste local
Format RAW vs JPEG
Photoshop vs Lightroom
Photoshop avant / après
Une conversion en N&B
DXO Film Pack
DXO Optics Pro
Plugs-in Photoshop
Photoshop Element 9
Camera Raw
Photoshop CS5 vs CS4
La solarisation
Traitement du bruit
Nikon Capture NX2
Les grands thèmes
Réussir un portrait
Faire son autoportrait
Le Nu
La nature morte
Vie quotidienne
La macro
Photographier la nature
Le paysage
La photo de mode
La photo de nuit
Analyses d'images
Geste de femme
Nu High Key
Lumière
Topologie
Ancien vapeur
Un portrait original
Nu zébré
Saisir l'instant décisif : un exercice de style
Portrait de Gina avec 6 sources de lumière
Nu de Noémie sur malle africaine
La vitesse en 1912
La bulle de Patrick Platrier
Crépuscule de la vie de Marta Rossignol
Anemones de Serge Dissoubray
FAQ numérique
Photo argentique
Le grain argentique
Les révélateurs film au PYRO
Le rodinal en stand développement
Installation d'un labo photo argentique amateur
L'agrandisseur : les critères pour le choisir
Le margeur
Compte-pose et autres accessoires
Le papier photo argentique
Les révélateurs pour papiers argentiques
Bain d'arrêt et fixage
Pratique de l'agrandissement
Techniques particulières d'agrandissement
Retouche et finition en argentique
Temps de développement pour pousser un film
Le Minox GT
Quel viseur Leica M ?
PLUSTEK Opticfilm 120
Scanner avec un Reflex numérique
L'argentico-numérique comme pratique alternative
Techniques d'un maître du tirage
La saga des 6x6 bi-objectifs
Mamiya RB 67
Pratique du moyen format argentique en studio
Tri-X saga
Le traitement de négatifs numérisés en noir et blanc
Matériels argentique : bons plans
Noir et blanc de la prise de vue au tirage (Ph.Bachelier)
Yashica Mat 124 G test
Analyser un négatif noir et blanc
La Lomography a peut-être sauvé le film
Le grand format
Le Konica Hexar AF
Le FUJI GSW 690 "Texas Leica"
Argentique vs numérique
Développer les négatifs
Films et révélateurs : trouver le meilleur couple !
Comment pousser un film avec du Rodinal
L'agrandisseur
Test agrandisseurs
Objectifs d'agrandisseurs
Quel 24x36 mm choisir
Le Leica M6 Classic
Leica M7 vs M6
Leica MP vs M6
Les moyens formats
Le Mamiya 7 II
Les objectifs moyen format (comparatif)
Test scanners de négatifs
Enquête Photo argentique
Scanner vs argentique
Le Pentax 6X7
Hasselblad 500 CM
Les Labos traditionnels
Liste labos argentique
Objectifs pour Reflex
Micro Nikkor 55mm F2,8
Films voilés et Rayons-X

Rejoignez Studio+

Devenez membre de la communauté :

Communauté Studio+

  • Découvrez l'association
  • Partagez vos photos
  • Trouvez des modèles
  • Rentrez en contact avec des photographes

 

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

Témoignages

  • Dès les premières minutes, une atmosphère fortement sympathique se fait ressentir.Au fur et à mesure de la matinée des échanges sur nos différentes expériences de la photos s'opère, Rémy notre "maître de conférence" défile le cour, ses conseils s'imprègnent. Après la théorie, place à la pratique.Les clichés se dévoilent dans la lueur des flashs, dans une atmosphère studieuse et décontractée des stagiaires, mettant en application tous les conseils donnés. Une journée fortement agréable. Encore merci pour cette Journée.
    VinceFoto

  • Bonjour,Merci pour le stage, vraiment très bien.J'ai appris énormément. Vous remercierez madame pour le repas.J'espère sincèrement à un autre stage.
    T.R. Photographe (dept 63)

  • Bonjour,Encore merci pour ce stage en tout point exceptionnel sur le plan photographique et gastronomique.À bientôt pour un nouveau stage et bon week-end.
    A.G., photographe à Paris

  • Bonjour,Merci pour la qualité de votre stage. C’était très agréable.Vous trouverez les photos reprises et mises en ligne sur mon blog: http://magamellamoi.over-blog.comCordialement,
    G.T. photographe (93)

  • J'ai chargé les photos de Sonia sur mon ordi et il n'y a vraiment pas grand chose à jeter ! Elle est super ! Merci encore, elle pose en Pro et je n'ai jamais fait d'aussi belle photos ! Comme un Pro ! Merci, Bien à toi et à Marie-Christine.
    D.B. Photographe en Seine et Marne