Blog

Studio-Plus / Photo Argentique  / Les révélateurs films au Pyrogallol (ou révélateurs PYRO)

Les révélateurs films au Pyrogallol (ou révélateurs PYRO)

Comme beaucoup de photographe en “quête du graal” j’ai utilisé en 35 mm ce révélateur étonnant ;  très différents des autres produits car il allie une acutance élevée avec un grain très réduit donc à essayer absolument pour ceux qui sont en phase de recherche.

Les révélateurs au Pyrogallol étaient très courants au 19 ème siècle notamment Edward Weston l’utilisait ce qui lui permis d’obtenir des négatifs d’une exceptionnelle gradation tonale.

Les caractéristiques des révélateurs PYRO sont uniques et très intéressantes

  • les hautes lumières sont bien détaillées et éclatantes
  • grande subtilité dans les variations de gris
  • grain réduit
  • beaucoup d’effet de bord (acutance élevée)
  • les négatifs ont une coloration jaune/marron
  • pas problème particulier pour scanner ces négatifs
  • comprend 2 solutions de travail ;  dans le cas du PMK Bergger diluer : 1 partie A + 2 parties B + 100 parties d’eau
  • durée de conservation du révélateur : 10 ans !
  • les deux plus connus sont :
    • Le Pyrocat HD (révélateur sous forme de poudre)
    • Le PMK de Bergger (sous forme liquide)
    • Ces 2 produits sont assez proches.

Où acheter un révélateur au PYRO

Le pyrogallol est un produit chimique de base pour faire les révélateurs au PYRO. Le PMK est l’un de ces révélateurs (PMK signifie Pyrogallol, Metol, Kodalk).
Prophot ne vend pas le pyrogallol au détail mais du PMK (2 versions : en poudre de chez Photographers Formulary, et liquide de chez Bergger).
Il existe aussi du Rollo Pyro, du PyroCAT-HD et de l’ABC Pyro cher à la Famille Weston, etc….).

Bergger SA

—> http://labo-argentique.com/produits/chimies/noir-et-blanc/revelateurs-films.html

Pour information, la formule du Pyrocat-HD

Solution A
Eau distillée : 75 ml
Metabisulfite de Sodium : 1.0 g
Pyrocatechin : 5.0 g.
Phenidone : 0 .2 g.
Bromide de Potassium : 0 .2 g
Eau distillée pour faire 100 ml

Solution B
Eau distillée : 70 ml
Carbonate de Potassium : 75 g
Eau distillée pour faire : 100 ml

http://unblinkingeye.com/Articles/PCat/pcat.html

Précaution d’emploi / nocivité lors de l’emploi du révélateur PYRO en poudre

Le port d’un masque et de gants de protection est recommandé.
Le pyrogallol pur est toxique, provoquant des troubles rénaux, hépatique circulatoire.
En fait le pyrogallol est surtout toxique par inhalation quand il se présente en poudre ou lors de sa dissolution dans l’eau (dégagement gazeux) d’ou la nécessité de le préférence pour la forme liquide (le PMK de bergger est sous forme liquide).
En fait il n’y a aucune raison de s’inquiéter des quelques gouttes de solution qui tomberaient sur les mains.
Des générations de photographes l’on employé sans incident majeur.

Quelques images (négatifs développés avec du révélateur PMK BERGGER)

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.