Blog

Studio-Plus / Prise de vue en studio  / L’art du portrait en studio

L’art du portrait en studio

Quel objectif utiliser pour le portrait ?

Pour obtenir un cadrage serré et éviter les déformations qui donnent trop d’importance au nez dans une photographie de face, il est prudent d’employer des objectifs dont la distance focale est assez grande.

Par exemple, un objectif d’une focale comprise entre de 85 mm et 135 mm pour un Reflex avec capteur « Full frame » est un bon choix.

L’éclairage

La lumière douce que fournit une boîte à lumière permet d’obtenir des photos plus naturelles. Une telle lumière adoucit les détails et ne fait pas ressortir les imperfections des traits ou de la peau (c’est là un avantage ou un inconvénient, tout dépend des intentions du photographe.) et éclaire uniformément toutes les caractéristiques du sujet.

Un éclairage directionnel avec une lumière dure (flash de studio ou lumière continue) produit des effets spectaculaires, mais son maniement exige beaucoup plus de talent. Ce genre d’éclairage procure des images de haut contraste avec des couleurs saturées et de la netteté ce qui permet au photographe de mettre l’accent sur l’ossature du visage et la texture de la peau et de choisir les traits caractéristiques qui seront visibles et ceux qui resteront dans l’ombre.

Portrait

Les photos en couleur

La couleur permet au photographe de renforcer sa maîtrise en mettant en évidence le teint du sujet qui fait souvent partie intégrante de sa personnalité. Le photographe peut également exploiter la couleur pour suggérer le tempérament de son modèle, ou son style de vie.

L’arrière Plan

Pour obtenir un arrière-plan neutre, on peut suspendre derrière le sujet un fond uni. On trouve dans les magasins spécialisés des rouleaux de papier mesurant 11 mètres de long sur 2,72 m de large ; ces rouleaux sont blancs, noirs ou de diverses couleurs.

La nature du fond et celle de l’éclairage permettent au photographe de mettre en valeur telle ou telle particularité physique du sujet.

Rechercher la “bonne” expression

Ces moyens aident à révéler le caractère du modèle, mais leur importance est moindre que celle de l’expression même du visage et de l’attitude, lesquelles dépendent surtout de la pose.

Une expression naturelle, autrement dit révélatrice, exige une pose très instinctive.  Si on oblige le sujet à adopter une posture inconfortable, son portrait paraîtra artificiel. Cependant, une certaine vivacité de l’attitude rend le portrait plus vivant et, pour l’obtenir, le photographe sera peut-être amené à demander à son sujet de redresser ou de tourner la tête ou le corps plus qu’il ne le ferait dans une attitude réellement détendue.

La pose du modèle

  • Le portrait de trois quarts présente le sujet d’une manière moins figée et lui assure plus de naturel
  • La photographie d’un visage prise de face peut exprimer une certaine raideur et souligner la dissymétrie des traits
  • Les photographies prises de profil sont toujours spectaculaires mais cet angle de prise de vue fait ressortir les lignes du nez et du menton
  • Le sujet assis, légèrement penché en avant, paraîtra très détendu ; s’il se rejette en arrière, il semblera plus distant
  • Un portrait en pied, pris à hauteur d’œil ou de buste, fera paraître le sujet plus petit qu’il n’est; si la photo est prise à hauteur du genou, voire en dessous, le sujet paraîtra plus grand qu’il n’est en réalité.

Le cadrage

La photographie est délimitée par un cadre.
Le champ de l’image fonctionne comme un espace de force et de tension.
Certaines parties de la scène photographiée peuvent être occultées comme ici.
Au-delà de ces quatre bords, la vie continue, d’autres choses existent.
L’oeil est alors comme attiré à l’extérieur de l’image dans une zone imaginée par le spectateur à partir de ce qu’il voit.
Le hors-cadre, volontairement ou non, reste en dehors du flot continue de l’information ou de l’attention.

On peut, en photographie, distinguer deux hors-champ :

  • celui de l’image
  • celui de l’information parcellaire que l’image illustre.

Visage surréaliste, noir et blanc argentique Leica M6

—> Voir l’article sur le hors-cadre

Pourquoi le l’art du portrait est-il le thème le plus accessible en studio

  • Il existe sur www.book.fr , www.kabook.fr ou autre … une pléthore de jeunes modèles. Une majorité de modèles débutantes ne demandent qu’à poser pour vous (pose contre CD avec photos retouchées) si vous avez un talent minimum et un book à présenter
  • Vous pouvez facilement, et pour un coût réduit, improviser un mini studio chez vous. Une pièce de 8 M2 peut suffir pour réaliser des gros plans “head and shoulders”
  • Un simple bol beauté ou une unique boîte à lumière avec un réflecteur blanc permet déjà de se faire plaisir et réaliser de beaux clichés
  • Quand vous réalisez des portraits, la modèle est généralement assise ce qui facilite le réglage des éclairages, le cadrage…vous pouvez également faire le choix de travailler sur trépied
  • Vous pouvez vous assoir en face du modèle, c’est la position la plus confortable et donc la moins fatiguante pour le photographe
  • La diffusion des images réalisées : à l’inverse du nu un portrait ne portera jamais atteinte à l’image du modèle. La diffusion des images ne pose donc pas de problème. Pour le bonne forme nous faisont néanmoins signer une autorisation de publication.

Conclusion

La réalisation d’un bon portrait implique de la part du photographe une connaissance des techniques fondamentales de la photographie, mais elle exige surtout une compréhension du sujet.

Pour capter l’essence même du caractère de son modèle et réaliser ainsi un bon portrait, il est indispensable que le photographe parvienne à établir un rapport humain avec son sujet.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.