Blog

Studio-Plus / Test materiel photo  / Le nikon D800

Le nikon D800

Je suis redevenu nikoniste ; il y a quelques mois je me suis offert un boitier D800 tout neuf pour remplacer mon Canon EOS 5D. Sauf à pratiquer la photo sportive ou animalière c’est un boitier bien pensé et polyvalent.

La qualité des images

La grande qualité d’un plein format, avec une définition record, est d’offrir une séparation bien marquée des plans avec un modelé incomparable.
En RAW, sans pouvoir prétendre égaler un moyen format comme l’Hasselblad, le D800 offre un rendu d’image vraiment convainquant.
Mais pour en tirer la quintessence il ne faut rien négliger et notamment choisir des objectifs à la hauteur du capteur. A la prise de vue une stabilité parfaite est nécessaire (avec éventuellement un trépied, miroir relevé et retardateur).

Au centre de l’image :  la plaque d’immatriculation de la Clio.

Une cellule qui assure

En matière de mesure d’exposition le D800 se révèle particulièrement efficace.
Pour le fun j’ai même tenté le mode programme en mesure matricielle en contre-jour ; difficile de prendre en défaut la précision de l’exposition.

Le mode silencieux

Ce mode maintient le miroir relevé tant que l’on a pas relaché le déclencheur.
Il permet de réduire le niveau sonore au déclenchement  (à titre de comparaison, en mode silencieux, il est beaucoup plus bruyant qu’un Canon 5D Mark III) mais surtout, aux vitesses lentes à main levée, les vibrations réduites améliorent sensiblement  la définition des images ; après plusieurs tests à main levée au 1/20 éme de secondes avec un objectif 55 mm c’est  flagrant.

Le nikon D800 sur le terrain

J’utilise mon D800 régulièrement dans 4 environnements bien distincts :

  • Pour les reportages de mariage le D800 permet d’offrir une très haute définition :  les 36 MP me permettent de recadrer ce qui est très pratique car tout va très vite dans une journée de mariage,  on n’a pas  touours le temps de soigner ses cadrages que ce soit pour la famille, les invités ou la soirée. J’apprécie beaucoup le viseur à 100% qui est également très lumineux.
  • En studio en numérique avec des éclairages flashs : le D800 permet de produire des images d’une qualité équivalente à un moyen format numérique type Hasselblad H4
  • En studio en argentique : grâce à un histogramme bien lisible, j’utilise le D800 pour régler la puissance des flashs et mesurer l’exposition, après visualisation, je reporte les réglages sur mon moyen format argentique (Mamiya RB67 SD) ou sur mon Leica M6. A noter que chez Nikon la lecture de  l’histogramme présente une courbe beaucoup plus à droite que chez Canon (soit environ 1 diaphragme de différence)
  • Pour numériser les négatifs du 24x36mm ou 6X9 : mon D800 est alors fixé sur une colonne d’agrandisseur et  équipé d’un objectif SIGMA 50mm Macro DG F2.8 un must pour scanner et profiter des 36 MP, l’éclairage, via une boite à lumière ad hoc, est réalisé par un petit flash.

+

  • Finition très soignée
  • Viseur excellent, lumineux et couvrant 100%. Ii est presque aussi agréable que le viseur du D4 une référence !
  • Télémètre électronique pour ceux qui préfère réaliser la MAP en manuel
  • Autofocus performant
  • Fidélité des couleurs
  • Qualité d’image au top en raw
  • Très grande dynamique (14 IL)
  • Faible bruit jusqu’à 3200 iso
  • Recadrages possible des images
  • Bon écran
  • Excellent mode vidéo full HD
  • Tarif élevé mais raisonnable (2100 euros)

  • Poids des fichiers
  • Fichiers Jpeg en retrait
  • Cadence lente : 4i/s en rafale
  • Trop de boutons
  • Déclenchement un peu trop bruyant
  • Il faut un PC à la hauteur : avec les 3 Giga de mémoire vive autorisé par  VISTA c’est trop juste
  • Peu de bruit en haut Iso : il est très à l’aise avec les sujets peu éclairés : toujours en RAW, on retrouve ici les performances du D7000 : une absence presque total de bruit chromatique jusqu’à 1600 Iso. A 3200 Iso le bruit de luminance est facilement récupérable et fait très “argentique”.

Le Nikon D800 vs D810

On peut se poser la question de l’apport du D810 par rapport au D800. En déboursant près de 1000 euros de plus vous aurez un boitier encore plus performant avec :

  • Un obturateur et miroir beaucoup plus silencieux et mieux amorti ce qui peut être un plus aux vitesses lentes
  • Un meilleure réactivité du mode autofocus
  • Un mode rafale amélioré
  • Un nouveau capteur sans filtre passe-bas

Pour le reste le D810 est très proche des D800 / D800E.

Quels objectifs pour le Nikon D800 ?

J’ai sélectionné les optiques autotocus Nikon qui ont fait l’unanimité des testeurs (de Chasseurs d’Images à Réponses Photo en passant par les utilisateurs que j’ai rencontré)

Focales fixes et zooms Poids Prix €
AF-S 24mm f1,4 G ED 620g 1900
AF-S 50mm f1,8 G 185g 220
AF-S 85 mm f1,4 595g 1500
AF-S Micro Nikkor 105mm f2,8 G IF ED VR 790g 850
AF-S 14-24mm f2,8 G ED N 970g 1700
AF-S 16-35mm f4 G ED N VR 680g 1000
AF-S 28-300mm f3,5-5,6 ED VR 800g 930
AF-S 70-200 f2,8 G ED VRII 1540g 1900
AF-S 500mm f4 G ED VR IF AF-S II 3800g  8000

Un télémètre électronique à affichage

Le boitier Nikon D800 possède un télémètre électronique qui vous permet d’utiliser sans complexe les anciens objectifs manuels Nikkor (sans autofocus)… Ce dispositif, très pratique, vous permet de valider dans le viseur votre mise au point manuelle. On peut faire l’acquisition des meilleurs objectifs NIKKOR AI ou AIS pour un prix avantageux je pense au 16/3.5 AI, 45/2.8 AI-P, 55/2.8 micro, 105/2.5 AIS, 135/2 AIS, 135/3.5 AIS, 200/4 AIS,  400/5.6 ED-IF AIS…Egalement les objectifs manuels plus récents :  le 90/3.5 Cosina Voigtlander SL-II ou le 100/2 MP de chez Zeiss.

 Caractéristiques du Nikon D800

  • Capteur : 35.9 x 24.0 mm CMOS sensor (Nikon FX format)
  • Total pixels : 36.3 million
  • Système anti-poussière
  • Formats des  fichiers : NEF (RAW): 12 or 14 bit, TIFF (RGB), JPEG
  • Format disponibles : FX (36 x 24), 1.2x (30 x 20), DX (24 x 16), 5:4 (30 x 24)
  • Obturateur :  1/8,000 to 30 s
  • Synchro : X = 1/250 s
  • Mesure de la lumière  : Matrix, Center-weighted, Spot
  • Modes : Programme (P); (S); (A); manual (M)
  • Compensation d’exposition : -5 to +5 EV
  • ISO : 50 à 25000 iso
  • Flash :  inclus
  • Live View
  • Ecran 8 cm
  • Dimensions : 146 x 123 x 81.5 mm
  • Poids : approx. 1,000 g avec batterie et cartes mémoires
  • Temperature de fonctionnement : 0 to 40°C

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.