Blog

Studio-Plus / Test materiel photo  / Leica summicron 35 mm F2 Asphérique

Leica summicron 35 mm F2 Asphérique

Voici une optique hors norme !
Le célèbre M 35 mm non asphérique a vécu, son remplaçant avec une lentille asphérique a été produit dès 1996.

Il est toujours fabriqué actuellement et vendu au prix de 2400 euros.
Sa lentille asphérique explose ses performances notamment à grande ouverture, il s’agit d’un progrès considérable.

Caractéristiques techniques

  • Ouvertures : de F2 à F16
  • Construction : 7 éléments dont (dont une lentille apshérique) en 5 groupes
  • Mise au point mini : 0.70 m
  • Dimension : section 53 mm, longueur : 34.5 mm
  • Poids : 255 gr

Le 35 mm peu être considéré comme la focale normale chez Leica

Nombreux sont en effet les photographes célèbres qui ont mystifié cette optique devenue une référence pour le reportage.
Le 35 mm oblige à s’approcher des personnages photographiés.
Ainsi on entre dans le vif du sujet.
Le champ qu’il embrasse est très proche de la vision humaine, il offre par ailleurs une surface idéale dans le viseur des Leica M.
L’air matérialisé par les cadres collimatés n’est ni trop grand ni trop petit il reste suffisamment de hors champs visé pour affiner la composition de l’image et permettre un cadrage précis.
De plus, ce léger grand angle oblige le photographe à entrer dans l’action pour réaliser des images dynamiques.
Les lentilles nouvelles (dont la lentille asphérique) lui font prendre de l’embonpoint (255 g au lieu de 160 g) mais ce 35mm reste tout de même extrèmement compact.

Superbe fabrication

L’objectif est entièrement constitué de verres et de métaux “nobles” : acier, laiton, alliages résistants.
L’allongement optique fait entrer un peu plus le pare-soleil (fourni) dans le coin inférieur droit du champ du viseur, phénomène peu gênant dans la pratique.

La bague de mise au point est pourvu d’un ergot anatomique pour la manoeuvrer, la fluidité et la précision sont exceptionnelles.
Suffisament ferme, elle ne tourne pas d’elle même, y compris en cas de légères contraintes : c’est une condition sine qua none au travail en hyperfocale souvent indispensable pour réaliser des images type “reportage sur le vif” avec un boitier Leica M.

L’échelle de profondeur de champ est parfaitement complète et très efficace.
La bague de diaphragme est crantée par demi valeurs, elle est bien plus fluide et plus agréable à utiliser que par le passé.
Vous l’avez compris, la finition et l’ergonomie de cet objectif ne mérite que des éloges.

Les performances

La notion de piqué est une savante alchimie entre le pouvoir séparateur et le micro contraste.
Le micro-contraste du summicron reste impressionnant et le pouvoir séparateur est également d’un très haut niveau.
De ce point de vue l’objectif est très bon dès la pleine ouverture et atteint sont maximum à F5.6.
Les performances sont toujours très homogènes du centre et aux bords de l’image quelque soit l’ouverture.
Il reste néanmoins quelques traces de vignettage due à la largeur du champs embrassé et à la formule optique non retrofocus.
Cet assombrissement des coins s’estompe dès F4.
La distorsion est bien maîtrisée et n’affectera jamais l’image de façon perceptible.

Ouverture Centre
Bords
F2 très bon bon
F2.8 très bon
bon
F4 excellent très bon
F5.6 excellent
excellent
F8 excellent
excellent
F11 très bon très bon
F16 bon bon

 

Essai du Leica Summicron 35 mm F2 Asph : liens externes

  • www.kenrockwell.com/leica/35mm-f2-asph.htm
  • www.stevehuffphotos.com/Steve_Huff_Photos/LEICA_35_SUMMICRON_LENS_REVIEW.html

Photos réalisées avec le Leica Summicron 35 mm F2 Asph

  •  Avec un Leica M9 : www.flickr.com/photos/andrew_xjy/6504557159/in/photostream/
  • www.flickr.com/search/?q=leica%2035%20mm%20f2%20asph
  • www.stevehuffphoto.com/wp-content/uploads/2011/11/35-Summicron.jpeg

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.