Blog

Studio-Plus / Test materiel photo  / Objectifs Voigtlander pour Leica

Objectifs Voigtlander pour Leica

Les objectifs Voigtlander ont une bonne réputation

Les objectifs Voigtlander sont fabriqués par Cosina, la qualité de fabrication et les performances optiques, bien qu’inférieurs aux meilleures optiques Leitz, sont excellentes et méritent le détour avec un rapport qualité prix très favorable.

La question est de savoir si, compte tenu du prix d’un boitier M8 ou M9, il n’est pas un peu dommage de se contenter d’un objectif à 400 euros.

Les Leicaistes recherchent généralement ce qui se fait de mieux à grande ouverture pour pouvoir travailler en faible luminosité avec un beau flou en arrière plan (Bokeh).

De gauche à droite : 90/3.5 75/2.5 50/1.5 35/1.7

35/2.5C 25/4 15/4.5 12/5.6

Pour lire le tableau comparatif

Qo : qualité optique à pleine ouverture

Qg : qualité optique globale (définition, contraste, vignettage, distorsion, flare, coma)

Bh : bokeh, appreciation subjective

Me : mécanique

En : encombrement et poids

Noté de 1 à 10 :   10 = excellent

 

Objectifs Voigtlander Qo
Qg Bh
Me
En Prix €
15 MM F4.5 ASPH Super Wide Héliar 5 8 5 6 10 485
21 MM F4 (+ viseur extérieur qui est excellent) 6 8 5 7 10 510
28 MM F2 ULTRON 4 7 5 8 6 500
35 MM F2.5 Color Skopar  Pancake 4 6 5 6 10 320
35 MM F1.4 MC Nokton 4 6 7 7 10 550
35 MM F1.2 ASPH Nokton 5 7 7 6 4 970
35 MM F1.7 Ultron ASPH  (disponibilité:  discontinu) 5 7 7 6 3 480
Zeiss 35mm F2.8 pour comparaison 8 10 6 8 8 650
Leitz SUMMILUX 35 MM ASPH 1.4 pour comparaison 7 10 8 9 4 3750
50 MM F1.1 (loupe de viseur recommandé) 4 6 8 7 2 780
50 MM F1.5 ASPH Nokton 6 8 7 7 6 460
Leitz SUMMICRON 50 MM F2 pour comparaison 8 10 6 9 8 1300
Leitz SUMMILUX 50 MM F1.4 pour comparaison 6 10 8 9 5 2500
90 MM F3.5 (pare soleil inclus) 6 8 6 6 5 395

 

Le contrôle qualité : la contre-partie d’un prix très attarctif se paye parfois par un contrôle qualité insuffisant ! Plusieurs photographes se sont plaint d’avoir acheté un objectif Voigtlander (Cosina) avec des lentilles décentrées notamment pour le grand angle 21mm F4 ce qui produit un manque de définition sur un bord de l’image.  Il semble que ce problème n’existe pas pour les objectifs Zeiss qui sont pourtant aussi fabriqués par Cosina.

Trois VOIGTLANDER NOKTON en détail

Voigtlander Nokton 50 mm  F1.1 : 810 euros

  • bien construit
  • mise au point douce (minimum 1 m ce qui est trop juste)
  • couvre une partie de la visée sur un Leica M (environ 35%)
  • pare soleil vissant
  • performances se rapprochant du Leica Noctilux 1.0 au prix de 8000 euros
  • prévoir un viseur à 0.85 et/ou une loupe de visée pour la mise au point

Test terrain sur le forum pixelistes

Voigtlander Nokton 50 mm  ASPH  F1.5 : 460 euros

  • monture LTM donc prévoir une bague pour le leica M
  • bonne construction
  • diamètre assez large
  • distance minimum 0,90 m
  • très léger pour un objectif ouvert à 1.5
  • sensible au flare
  • très bon piqué dès F1.5
  • bokeh agréable
  • micro contrastes inférieurs au summilux ASPH F1.4
  • un peu de vignettage à F1.5
  • un peu de distorsion

Voigtlander Nokton 35 mm  F1.4 version SC (single coated) et MC (multi coated) : 480 euros

  • très compact (plus que le summicron 35 mm F2 ASPH) !
  • deux versions de traitement des lentilles : simple (SC) ou multi couche (MC)
  • bonnes performances globales (surtout pour le prix)
  • bon au centre dès F1.4
  • beau bokeh à F1.4
  • très bonne construction
  • mise au point mini 0.7 m
  • pare soleil non inclus dans le prix
  • trop de distorsion (certains photographes s’en plaignent)
  • du flare
  • test moyennement favorable chez www.kenrockwell.com/voigtlander/35mm-f14.htm#sharp  A F5.6, 8 ou plus la définition est OK, à grande ouverture (F4, 2.8…) c’est mou dans certaines parties de l’image…

Le Nokton SC est traité monocouche (single coated) tandis que le Nokton Classic est traité multicouche. L’absence de traitement sophistiqué sur la version SC a une influence sur le contraste et la résistance au flare. Bien évidemment c’est cette version SC qui est la moins contrastée d’où son intérêt en N & B, elle permet d’obtenir (pour une exposition identique) des ombres plus ouvertes, contenants plus de détails que la version Classic, même lorsque le film et le traitement choisis favorisent un contrastés naturellement élevé. La contrepartie de cette absence de traitement moderne est une hyper sensibilité aux lumières violentes et autres reflets présents dans le champ qui provoquent des images fantômes comme le faisaient les optiques des années soixante (par exemple le Summicron 8 lentilles version I ou encore un Takumar 35mm f2). C’est donc une optique avec un rendu vintage qui peut être aussi très plaisant en couleur mais si l’on ne recherche pas ce rendu “à l’ancienne”, alors il est préférable de s’orienter vers la version Classic.

Voir des photographies prises avec des objectifs Voigtlander

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.