Blog

Studio-Plus / Art photographique  / Définir son style en photographie Spécial

Définir son style en photographie Spécial

Que vous soyez d’accord ou non, la définition de votre style est un élément déterminant dans votre travail !

Je passe une partie non négligeable de mon temps libre sur le net, aux expositions diverses (photo, peinture, sculpture et autres arts plastiques…) à parcourir les revues photo et les livres pour explorer le travail des photographes (amateurs et professionnels) et en tirer de nouvelles idées.

Naviguez sur le Web et vous trouverez une pléthore de photographes de tous niveaux dont les portfolios sont un voyage à travers la couleur, le noir et blanc, le HDR, l’infrarouge et Dieu sait quoi d’autre.  J’ai trouvé que malgré de nombreuses images intéressantes il y a, le plus souvent, un manque évident de cohérence et de style.

Comment puis-je améliorer mes photos ?

À ce stade, vous pensez probablement, “de quel style parle-t-on” ? Pensez-le comme votre signature.
Il existe de nombreux grands photographes qu’ils soient amateurs, auteurs ou professionnels (produisant un travail commercial pour la mode ou la publicité…) qui possèdent une signature propre. De ce fait ils sont facilement reconnaissables.
Quelques exemples  : David Hamilton, HCB, Ralph Gibson, Anders Petersen, Michael Kenna, Steve Mc Curry, Koudelka et bien d’autres. On peux facilement identifier leur travail en regardant leurs photos simplement parce qu’ils possèdent un certain regard, une signature, un style.
Ma conclusion – travaillez sur votre propre style d’image !

Pourquoi est-ce important ?

Dans ma recherche constante pour me définir en tant que photographe, j’ai travaillé dur et longtemps à savoir pour définir des objectifs en photographie.
Vous entendez souvent les photographes parler d’une spécialité photographique tel que “photographe de paysage”, “photographe de rue”, “photographe de studio” , “photographe portraitiste” etc. Je pense, en effet,  qu’il est important de se spécialiser, de se concentrer sur un domaine particulier.
La spécialisation est importante, mais elle ne va pas assez loin, la plupart des photographes s’arrêtent sur ce point en terme de définition de leur travail et laissent de côté l’aspect le plus important : la création d’un style d’image distinctif qui leur est propre.
Bien sûr, les images choisies sont agréables à regarder, nettoyées, la couleur est ajustée, et Photoshoppées etc. Mais finalement, chaque nouvelle photo présente un sens complètement différent de la précédente laissant le spectateur sur sa faim avec peu ou pas de style.

Acquérir un style

La création d’un style personnel est un processus long et évolutif. Vous devez expérimenter différentes directions et travailler suffisamment longtemps avant de déterminer comment vos images doivent apparaître. Pour acquérir une signature vous aurez à vous impliquer dans trois domaines clés pour vous aider à trouver votre signature :
1) Recherche du médium
Quelle médium avez-vous choisi  ? Est-ce la photographie couleur, le noir et blanc, le HDR, l’argentique, le polaroid, la Lomography, etc ?
Il n’y a rien de plus distrayant que de regarder un portfolio sans continuité avec certaines images en N&B, d’autres en HDR, en IR, un peu de couleur…
Cela sous-entend que le photographe ne sait pas ce qu’il aime vraiment et ne se soucie pas de la question du style.
Ma règle est que votre travail doit être homogène et ciblé sur au moins 95% de vos images… Oui, il y aura toujours des exceptions, mais ne laissez pas ces exceptions éclipser votre travail principal.
2) Travail sur votre style moyen
Le plus difficile est probablement  la détermination de votre style personnel sur le long terme.
Les essais et les erreurs, suite à d’innombrables expériences de traitement, vous aideront à affiner l’apparence et la sensation de votre style.
Gardez à l’esprit que grâce à des réglages fins vous finirez par créer les outils nécessaires pour donner à vos images le look et style unique qui vous convient. La création de presets vous aidera à styliser vos photos plus rapidement une fois que vous aurez établi le réglage correct de vos images.
N’ayez pas peur d’utiliser les programmes disponibles et ne vous découragez pas quand la plupart de vos images n’auront pas le look que vous souhaitez.
Après tout, c’est un marathon, pas un sprint, mais quand vous obtiendrez la bonne formule, vous pourrez passer au troisième élément.
3) Des photographies uniques et personnelles
Ok, donc vous avez votre médium, vous avez trouvé votre style général, vous avez affiné votre look.
Maintenant il reste à trouver une signature à vos images. C’est un élément difficile à mettre en œuvre.
Il est tentant pour quiconque de modifier et de changer les choses en permanence, mais vous avez besoin de stabilité. Des ajustements et des réglages mineurs feront toujours partie du processus aussi longtemps que cela ne modifie pas radicalement votre look sinon vous aurez une signature complètement différente.

Ralph Gibson édite son premier livre  “The somnanbulist ”  en 1970 ce qui lui apporte la notoriété
et lui permet d’abandonner la photo commerciale, travailler sur ses propres projets artistiques
et éditer de nombreux livres avec sa maison d’édition : Lustrum Press.

Appliquer systématiquement votre signature à vos images.
Pensez à cela comme “une marque de fabrique” comme dans une approche marketing – si vous changez sans cesse votre marque, votre message véhiculé va se perdre. C’est la raison pour laquelle une application cohérente et continue de votre signature est importante non seulement pour vos images, mais aussi pour  votre marque de fabrique et les messages qui y sont attachés.
Le style Hamilton ?  Identifiable et inimitable.
Maîtrise de la lumière, couleurs pastel,
flou artistique, sont sa marque de fabrique.
Steve Mc Curry, photographe humaniste, ne pratique que la couleur

et cherche à capter la condition humaine dans de vastes paysages.

Pierre et Gilles produisent des photographies en studio qui sont ensuite peintes.
Leurs images, très colorés, sont comme suspendues dans le temps et l’espace,
des images populaires, mythologiques, féeriques, burlesques, érotiques
et religieuses qui se cotoient entre elles. Leurs oeuvres sont qualifiées de “kitch”.
Elles sont immédiatement reconnaissables,

Quelques observations à prendre en compte pour le développement de votre style pour créer un portfolio homogène et durable

Le traitement logiciel (Photoshop ou autre) est à la fois une bénédiction et une malédiction en photographie !
Éviter à tout prix d’inclure des  “gadgets” à vos photographies, de jouer avec des outils comme la coloration sélective, ou autres effets répétitifs et artificiels ; vos images Photoshoppées ne résisteront pas à l’épreuve du temps !
Lisez ce que la plupart des grands photographes de notre époque, et des époques révolues, disent sur le traitement de leurs photos. Ensuite, regardez leur travail ; vous verrez que la plupart de leurs traitements sont simples, mais ils ont une signature unique.
En conclusion je dirai que la recherche, le façonnage et l’affinage du style est une aventure longue et difficile mais passionnante.
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.