Blog

Studio-Plus / Art photographique  / Edward Weston (1886 – 1958)

Edward Weston (1886 – 1958)

“Je ne vois aucune raison d’enregistrer l’évidence”
(I see no reasons for recording the obvious)

Edward Weston est un photographe américain, né le 24 mars 1886 à Highland Park près de Chicago dans l’état de l’Illinois.

Il reçoit à 16 ans son premier appareil photographique, un Kodak Bull’eye n°2, mais très rapidement il s’achète un appareil d’occasion un 5×7.

Jusque dans les années 20, il utilise un objectif anachromatique (flou artistique), mais dès 1921, il recherche à photographier des motifs abstraits, des angles de prises de vue, notamment des fragments de nus et de visages et pour cela il adopte la lentille convergente qui lui permet d’obtenir des photos nettes et piquées avec une très grande précision.

En 1923, il s’associe avec un de ses fils et sa maitresse Tina Modotti pour exploiter un studio de portrait et ou il se spécialise dans le nu et les natures mortes.

En 1927, il s’installe en californie et il crée le groupe F/64 en 1932 avec Ansel Adams entre autres.

Le groupe F/64 rend la photographie très nette du premier au dernier plan ce qui correspond à la théorie de la photographie pure.

Dans les années 30, il rencontre une autre femme qu’il épousera par la suite Charis et avec qui il réalisera de nombreux clichés de nus artistiques.

Toutes les femmes qu’il a croisé tout au long de sa vie ont été pour lui source d’inspiration et lui ont servis de modèles, de nombreuses photos restent célèbres de nos jours.

Atteint de la maladie de Parkinson 10 ans avant sa disparition, il cesse son activité de photographe et il meurt en 1958 en californie à l’âge de 71 ans.

Edward Weston est un grand photographe de part la richesse de ses photos et il est incontournable.

Ce nu est de 1936 très réussi ; le cadrage est parfait, le modèle légèrement décalé à gauche, seul un pied marque la droite, émergeant, clair, d’une zone d’ombre provoquée par le tronc, tout devient contraste et harmonie.

Citations :

« L’appareil photo voit mieux qu’un œil, alors pourquoi ne pas l’utiliser ? »

« Je tire beaucoup plus de joie des choses déjà composées que je découvre dans la nature, que de mes meilleurs arrangements personnels »

« Sélectionner est une autre manière de composer »

« L’image existe dès que le photographe appuie sur le déclic »

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.