Blog

Studio-Plus / Art photographique  / Irving Penn (1917 – 2009)

Irving Penn (1917 – 2009)

Irving Penn était un photographe américain connu pour ses superbes photographies de mode, ses portraits et ses natures mortes en studio. Il s’installe en 1938 à New York, où il se met à son compte. Son studio se trouve sur la Cinquième avenue. Il devient également l’assistant de Brodovitch. Il fait sa première couverture du magazine Vogue, une nature morte, en 1940.

Ses photographies paraissent régulièrement dans Vogue (160 couvertures en cinq ans) et dans d’autres magazines.

C’est pour Vogue qu’il commence sa célèbre série de portraits, Small trades (« Les petits métiers »). Les premiers paraîtront dans Vogue France en juin 1951.

Sa cote ayant monté à partir de 1951, Penn exécute des photos pour des commanditaires du monde entier.

Il photographie de nombreuses personnalités du xxe siècle

Des peintres, musiciens, danseurs, écrivains… notamment : Giorgio de Chirico, Igor Stravinsky, Julian Truman Capote, Pablo Picasso, Yves Saint Laurent, Max Ernst, Rudolf Noureev, Al Pacino, Marlène Dietrich, Colette, la duchesse de Windsor, Audrey Hepburn, Alfred Hitchcock, Jean Cocteau, Salvador Dalí, Francis Bacon, Woody Allen, Miles Davis, et a pour mannequin fétiche, juste après la guerre, Régine Destribaud, ou Lisa Fonssagrives avec qui il se mariera.

216 photos sont exposées entre septembre 2009 et janvier 2010 au Getty Museum de Los Angeles. Par la suite, une centaine de tirages sont exposés à la Fondation Cartier-Bresson jusqu’en juillet 2010.

Fidèle à son style malgré les évolutions techniques qui ont eu lieu au cours de sa carrière

Ses photographies en noir et blanc donnent une impression de calme, montrent souvent des sujets détendus, mais ce qui est plus important, remplis de caractère. Penn aimait à expérimenter différentes méthodes et équipements, il a toujours développé et tirés lui même ses propres négatifs noir et blanc.

Penn était l’un des premiers photographes à utiliser la surimpression (le processus d’expositions multiples) ; création d’une image qui ne serait pas possible avec une seule exposition.

Il réalisa aussi de très beaux nus

Le 14 septembre 1967, Irving Penn photographie une troupe de Chorégraphes de San Francisco. Ces photographies, Penn devait les oublier pendant plus de vingt ans – elles n’ont jamais été publiées. Récemment, Anna Halprin, la directrice de la compagnie, le contacta afin d’obtenir ces photographies.

Penn retrouva alors les négatifs et réalisa un jeu de tirages dont il fit don à la Maison Européenne de la Photographie.

La série « The Bath » (Le bain) ne donne pas une représentation exacte de la véritable chorégraphie, c’est une libre interprétation des mouvements des danseurs mis en scène uniquement pour l’appareil photographique.

Il capte le travail des corps et observe la grâce mélancolique de couples, leurs gestes tendres, leurs regards timides tandis qu’il s’adonnent ensemble au plaisir du bain. Il rend alors aux corps leur liberté, débarrasse les danseurs du carcan de l’apparat, de l’entrave des justaucorps et de l’étroite prison des chaussons.

Irving Penn fit des chefs-d’oeuvre photographiques. Il meurt à 92 ans dans son appartement new-yorkais de Manhattan. Une fois publiées, ses photos sont allées enrichir des collections privées et nombre de musées, où elles figurent encore.

Technique photographique et matériels

Irving Penn était un maître de la technique photographique, il utilisa différents appareils, et des techniques et procédés variés pour le tirage (tirage à l’agrandisseur, platine, Dye…).

Chambres grand format 4×5 et 8×10 inches
Dans son travail de studio pour Vogue, Irving Penn utilisa fréquemment une chambre Deardorff  pour photographier des natures mortes, des portraits, et la mode. En 1979, Penn a acquis un appareil photo de banquet, un grand format orienté horizontalement qui avait été populaire dans le début du XXe siècle pour prendre des portraits de groupe.

Rolleiflex bi-objectif 6×6
En 1938, Irving Penn a utilisé l’argent qu’il avait gagné en travaillant pour Alexey Brodovitch à Harper Bazaar pour acheter son premier Rolleiflex.
Il a utilisé le Rolleiflex également pour explorer les rues de New York City. Penn a également apporté le Rolleiflex lors de ses voyages à travers le sud des États-Unis au Mexique, où il est allé en 1942.

Penn a utilisé un Rolleiflex dans de nombreux projets artistiques et commerciaux tout au long de sa carrière, y compris en 1948 (photographies Cuzco), son projet 1949/50 de nus, ses photographies de mode en plein air pour Vogue, et ses missions ethnographiques dans les années 1960.

35mm
Irving Penn a commencé à utiliser un Leica 35mm en 1950 au cours de ses missions de voyage pour Vogue.
Lorsque Penn a voyagé en France, en Espagne et au Maroc en 1950, il a fréquemment utilisé un téléobjectif avec le Leica afin de capturer des images lointaines. Dans les années 1950, Penn a vendu son équipement Leica pour un système Reflex Nikon.

Liens externes

 

Share WordPress » Erreur

Il y a eu une erreur critique sur ce site.

En apprendre plus sur le débogage de WordPress.