Blog

Studio-Plus / Photo Argentique  / Quel 24×36 mm argentique choisir

Quel 24×36 mm argentique choisir

Apologie du 24 X 36 mm

C’est étonnant ce que l’on arrive à sortir comme informations depuis ce tout petit négatif !
Observez les tirages de Sébastiao Salgado dans les annèes 1990 à 1995 ou ceux de Jeanloup Sieff tirés en grand format (40×60 cm). C’est sûr un bon photographe qui maîtrise son workfow peut faire des miracles avec un boitier 24×36. A l’inverse un photographe dilettante, ou un mauvais tireur qui ne soigne pas bien ses négatifs, sera déçu (le négatif moyen format pardonne plus…).

Comme les plus belles montres construites par des artisans horlogers, les plus beaux appareils argentiques sont souvent des appareils reflex 100% mécaniques, 100% métal avec une mesure de la lumière à travers l’objectif en semi automatique (seule la cellule au sélénium fait appel à un circuit électronique qui est alimenté par pile).

L’appareil peut donc fonctionner sans piles (sauf à utiliser la cellule).

Nous affichons ici quelques appareils que nous connaissons bien pour les avoir pratiqués ; n’hésitez à poser vos questions, nous serons heureux d’y répondre.

Reflex haut de gamme dit “professionnels” (compter de 250 à 350 euros d’occasion)

  • Nikon F2
  • Nikon F3
  • Nikon FM2
  • Nikon FA
  • Canon F1 et F1 NEW
  • Pentax LX

 

 

Reflex moyenne gamme (compter 70 à 120 euros avec un 50 mm)

  • Canon FTB
  • Pentax Spotmatic II
  • Pentax MX
  • Nikon FM
  • Olympus OM1 et OM2
  • Minolta SRT101

Télémétriques (prix affichés en occasion)

  • Leica MP : 1900 euros
  • Leica M6 classic et TTL : 800 et 1200 euros
  • Leica M3 : 500 euros
  • Konica Hexar AF (avec un excellent objectif de 35 mm ouvert à F2) : 350 euros
  • Canon Canonet (avec objectif fixe 45 mm F1.7) : 200 euros

Test du Konica Hexar AF ainsi que son objectif 35mm

Essai sur Photo.net

Le nikon FA : boitier 24×36 idéal en studio

Le nikon FA est un boitier haut de gamme commercialisé en 1984 qui possède un obturateur au 1/4000 ème, une synchro flash au 1/250 ème et un mode de mesure matricielle (ce qui était très perfectionné pour l’époque).
Divers modes de programmation sont disponibles :
  • Priorité vitesse
  • Priorité ouverture
  • Le mode AMP (automatic multi pattern) : ce mode programme à mesure matricielle, entièrement automatique, se base sur de nombreuses situations (en utilisant sa mémoire vive). Le champ de visée est divisé en 5 zones, analysées par deux groupes de photocapteurs, ceux-ci prennent en compte les caratères de l’objectif : type, focale, ouverture.
Ce boitier est très intéressant pour la prise de vue en studio :
Poids moyen, prise en main très agréable, le viseur est lumineux et couvre 100%, la mise au point est précise. Il est possible de travailler en manuel au 1/250 s en studio sans dépendre de la pile ce qui revient à l’utiliser comme un boitier 100% mécanique. A noter qu’en mode automatique, l’électronique est parfois capricieuse (problème de fiabilité du mode AMP) si bien que ce boitier se trouve à un prix attractif pour un boitier haut de gamme (< 200 euros).
Notice :  http://www.nikonpassion.com/wp-content/uploads/downloads/manuels/FA_Manual.pdf
Fiche technique : http://www.collection-appareils.fr/x/html/affich_FT.php?id_appareil=11608

Argus : http://collectiblend.com/Cameras/

Site boitier Reflex Pentax argentiques , objectifs à vis 42 mm, plus de 5000 objectifs référencés et compatibles

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.