Blog

Studio-Plus / Photo numérique  / La composition photographique par l’exemple

La composition photographique par l’exemple

La composition des images ne doit pas être considérée comme une fin en soi mais comme une aide à la créativité

Qu’est-ce que composer ?

C’est tout simplement arranger les éléments de l’image qui diffèrent par leur forme, leur couleur et leur taille en une unité propre.

De la qualité de cette association naît l’équilibre de la composition d’une photo.

La composition répond à des règles de base qui ont fait leurs preuves puisqu’elles s’appuient sur l’expérience des peintres du 19 ème siècle qui, en les mettant à profit, ont réalisé des chef d’œuvres qui ne cessent d’émerveiller notre regard.

Il est primordial avant de dessiner ou de peindre d’observer, de percevoir le sujet principal dans son environnement.

Il en est de même en photographie.

Le facteur temps joue aussi un rôle dans la composition d’une image.

La disposition des éléments à photographier est primordiale dans la réussite d’une bonne photo, sachez reconnaitre le moment décisif !

Il est important de prendre du temps pour placer convenablement son sujet.

Il est vrai que lorsqu’on saisit une scène sur le vif on n’a pratiquement pas le temps de composer l’image.

Néanmoins avec de la pratique on arrive à placer artistiquement le sujet en quelques secondes.

Les règles de composition sont nombreuses, cette aptitude de voir artistiquement l’image semble innée chez les artistes mais l’amateur a toujours la ressource d’apprendre et d’assimiler les techniques des grands maîtres de photographie.

La règle des tiers

L’image est divisée en 3 parties horizontalement, nous nous la représenterons comme suit par exemple un tiers pour le ciel et les deux autres tiers pour le premier plan.

Les lignes de force

Les lignes de force et les points forts pour composer une image

Le sujet principal d’une photographie doit immédiatement attirer l’attention.

Les lignes de force de l’ image permettent de séparer la photo en 3 tiers horizontaux et 3 tiers verticaux

A l’intersection de ces quatre lignes de force se trouvent les quatre points forts : notre sujet principal sera placé sur l’un de ces quatre points ou sur deux ou trois de ces points.

Leur détermination permet de décentrer le sujet et d’équilibrer la photo.

Attention à ne pas laisser un trop grand espace vide lorsque votre sujet principal est décentré, il sera nécessaire d’ajouter ne serait-ce qu’une petite tâche de couleur pour que l’ensemble soit équilibré.

Le centre de l’image n’est pas un point fort et il est peu recommandé de centrer un sujet ou de mettre la ligne d’horizon au milieu du cadre.

Une erreur type du débutant : le photographe se tient trop éloigné du sujet et place celui-ci au milieu de l’image

 

 

la composition photographique

Ici les yeux sont proches des points de force

Evitez de mettre deux éléments forts sur une même ligne de force.

Utilisez plutôt les diagonales pour renforcer le dynamisme de l’image.

Il est important d’avoir un seul point d’intérêt majeur.

Mais le sujet principal peut toutefois être un ou plusieurs objets

Les sujets mineurs ne doivent pas être sur les points forts car le lecteur détournerait son attention du sujet principal.

Plusieurs compositions s’offrent à nous

La composition en diagonale

Prenons comme exemple la plupart des tableaux de Rembrandt.

L’image est partagée en deux suivant une diagonale, une moitié est éclairée et l’autre est laissée dans l’ombre.

La composition en ellipses concentriques

Cette forme est l’une qui donne le plus l’impression de mouvement rythmé.

Le point principal est décentré et les sujets secondaires se suivent sous forme d’ellipses concentriques.

La géométrie en photographie

La composition en lignes radiantes

Des lignes droites partent du sujet principal toujours décentré dans tous les sens ce qui donne un effet dynamique à la photo.

Les jeux de ligne contribuent souvent à donner de l’ambiance au sujet et elles influencent le ressenti du lecteur de l’image.

Les lignes droites sont celles qui sont les plus déterminantes sur la composition d’une photo.

Ainsi , les lignes horizontales favorisent l’idée de calme, alors que les lignes verticales accentuent une impression de puissance et de tension émotionnelle.

Photo de mariage dans un temple . Les lignes droites sont celles qui sont les plus déterminantes sur la composition d’une photo .

La composition en triangle ou en pyramide

Elle convient pour les sujets de montagne ou les groupes de personnage.

Les montagnes seront logées de manière que toute la base soit logée dans le cliché et pour les groupes, un des personnages debout par exemple devra former le sommet du triangle.

Composition en triangle

La composition en cercle

Elle convient bien pour les paysages et les portraits.

Le cercle symbolise l’harmonie, l’équilibre et la douceur.

Par exemple, pour un étang nous l’entourerons par une couronne de feuillage et pour un visage, nous placerons la tête du sujet dans une trouée de lumière entourée de feuilles sombres .

Réalisation Studioplus

La composition en S

Elle est applicable pour les paysages mais aussi pour le nu.

 Stage photo . La composition en S : elle est applicable pour les paysages mais aussi pour le nu

Stage photo paris . Nous lisons les textes mais aussi les images de gauche à droite et de haut en bas. Il faut en tenir compte car le lecteur de l’image ne peut tout de suite apprécier la photo dans sa globalité. Son œil la balaye et zigzague de l’angle supérieur gauche de la photo à son angle inférieur droit. Il est important de placer les sujets principaux de manière à ce qu’ils soient vus le plus rapidement possible.

Le sens de la lecture d’une image

Nous lisons les textes mais aussi les images de gauche à droite et de haut en bas.

Il faut en tenir compte car le lecteur de l’image ne peut tout de suite apprécier la photo dans sa globalité.

Son œil la balaye et zigzague de l’angle supérieur gauche de la photo à son angle inférieur droit.

Il est important de placer les sujets principaux de manière à ce qu’ils soient vus le plus rapidement possible.

Les priorités de lecture

Quand on regarde une photo, on s’attarde en tout premier sur les êtres vivants puis sur les choses en mouvement et pour finir sur les objets fixes.

Le facteur temps

Pour tout objet statique comme la nature morte on dispose du temps nécessaire pour étudier tous les aspects de l’image.

Mais pour de nombreux sujets, les éléments sont changeants ; vous êtes maître du moment mais non sans avoir considéré l’éclairage, l’expression d’un portrait, etc…

Etudiez les éléments mobiles dans le viseur, il y a un moment unique ou il faut prendre la photo.

Choix du point de vue

Il a son importance dans la composition photographique.

Hauteur du point de vue

La photographie peut être faite en tenant l’appareil à hauteur de l’œil ou bien en opérant en plongée (prise de dessus), encontre-plongée (appareil au raz du sol).

Les résultats et les effets sont très différents dans ces cas.

Choix d’un premier plan photographique

Il a une influence marquante sur l’aspect d’un paysage ou d’un bâtiment.

Changement de point de vue

Deux photographies d’un même sujet sont souvent très différentes parce qu’elles sont prises de deux points de vue opposés.

La perspective est un moyen de donner une sensation de profondeur à une photo.

La forme et le volume dans l’image

Dans une composition, pour mettre la forme en évidence et faire ressortir les contours du sujet, vous pouvez le placer devant un fond uni en studio, vous pouvez aussi l’éclairer en contre-jour.

Il est important d’éliminer dans l’environnement tous les éléments non indispensables.

Pour souligner une silhouette, c’est la pose donnée au modèle, la mise en scène et un cadrage rigoureux qui permettent d’y parvenir.

La lumière est le facteur essentiel qui donne du volume au sujet car une photographie n’a que deux dimensions et ne peut nous donner la sensation d’une troisième dimension que par le jeu des valeurs crées par l’éclairage.

L’ombre aussi cisèle les formes que ce soit l’ombre propre soulignant les volumes de l’objet, ou l’ombre projetée, sur les autres objets et sur le fonds.

La texture

L’aspect de surface, les qualités palpables de la matière des objets, sont la texture de la photographie.

Le rendu de la texture est un élément important de l’image, elle est révélée par l’éclairage et mise en valeur par une lumière presque tangentielle.

Pour les objets à la texture très marquée, il suffit d’une lumière légèrement diffuse et pour les surfaces lisses une lumière dure qui crée des ombres.

Pour les photos en noir et blanc , équilibrez les diverses densités (hautes lumières, ombres etc.).

Pour les photos en couleur, respectez les gammes chromatiques, les tons chauds, les tons froids et les couleurs complémentaires.

La profondeur de champs

Une profondeur de champ limitée , un flou volontaire peuvent donner plus de force à une image.

La présence d’un premier ou d’un arrière plan flou augmente la sensation de profondeur et cela peut-être aussi une excellente méthode de composition.

Une photographie ne gagne-t-elle pas en intérêt lorsqu’elle a quelque chose de mystérieux ?

Martine Franck : une scène de piscine à Brusc, en Provence

La fascination de Martine Franck pour la conquête du «moment décisif», combiné à un sens aigüe de la géométrie, est révélée dans ce qui est probablement sa photographie la plus connue.

La composition photographique : la fascination de Martine Franck pour la conquête du moment « décisif», combiné à un sens aigüe de la géométrie, est révélée dans ce qui est probablement sa photographie la plus connue .

Les lignes horizontales délicates du hamac sont au premier plan avec leurs ombres sur la terrasse carrelé, la courbe large de la terrasse se détache sur une pente sombre.
Les trois personnages semblent absorbés dans leur propre monde :
  • un est allongé dans le hamac au premier plan
  • le deuxième est allongé sur la terrasse
  • le troisième se penche en avant (dans une pose de yoga).

Conclusion

Travailler sur un sujet comme la nature morte peut vous permettre de mettre en pratique toutes les connaissances techniques et stimuler votre créativité.

La nature morte est immobile et vous avez tout le temps de choisir votre cadrage et votre composition, de préparer la lumière, voire d’intervenir sur la disposition des différents éléments de l’image.

“Depuis 5 ans je fais moins d’images, c’est une nouvelle façon de travailler en retournant à l’essentiel, chaque image doit être unique, la photographie est bien assez difficile :  juste un petit appareil discret et un 50 mm pour 90% de mes images, moins d’encombrement et de poids pour une meilleure sensation de liberté , une bonne connaissance du placement et du cadrage…” R.Gautard.

Rédaction texte et photos : Rémy Gautard

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.